Agriculture qualitative ou quantitative

Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Lun 6 Mai 2019 - 18:04

Pierre Masselot, Taha Azimi

Mots clés : productivité quantitative, productivité qualitative, agriculture intensive, agriculture biologique, agriculture productiviste, ruissèlement, front pionnier

Devrait-on favoriser un système de production alimentaire qualitatif ou quantitatif?

En 2050, les experts de l’ONU (Organisation des Nations unies) prévoient une augmentation de la population de 1 à 3 milliards d’habitants pour une population mondiale comprise entre 8 et 10,5 milliards d’habitants ou plus. Cette augmentation de la population induit également une augmentation des besoins en nourriture et en espaces. Il nous faut donc trouver un système de production qui permettrait un  équilibre entre la population et les ressources disponibles. Le monde semble s’orienter vers un système de production quantitatif mais certains pays prône un système de production qualitatif mais quel est la bonne solution? Nous verrons les bénéfices d’un système de production quantitatif et d’un système de production qualitatif ainsi que leurs désavantages pour avoir une meilleure idée de la situation et pouvoir potentiellement répondre à cette question.

Situation actuelle :
De nos jours, une agriculture productiviste a été adoptée pour garantir la sécurité alimentaire des 7 milliards d’humain, la répartition reste cependant médiocre ce qui explique le fait que malgré une production très importante de denrée alimentaire certaine région n’arrive pas à garantir leur sécurité alimentaire. Le système de production quantitatif actuel est basé sur l’élevage intensif, une agriculture très mécanisée avec une utilisation majeure de produits chimiques comme les pesticides et, dans l’élevage les antibiotiques. A l’inverse, ce qui est considéré comme un système de production qualitatif est un système de production alimentaire basé sur une agriculture écologique et un élevage extensif. L’utilisation de pesticide, d’antibiotique et d’ogm y est réduite à un strict minimum.

L’argiculture quantitative :

Avantages :
L’agriculture productiviste présente de nombreux avantages. Elle est tout d’abord le moyen actuel de nourrir toute la population. C’est également un système de production très rentable car il permet de produire plus à plus faible coût  ce qui permet d’avoir des prix bien inférieurs pour le consommateur et les producteurs. La viande provenant de l'élevage intensif est par exemple 40 à 90% moins cher pour le consommateur que de la viande provenant d’un élevage biologique. Un des avantages notoires du système d’agriculture productiviste est le fait qu’il permet une production bien plus importante pour la même surface cultivée. En France par exemple, la productivité agricole pour un hectare a augmenté drastiquement depuis l’adoption d’une agriculture intensive en passant de 2 tonnes à 10 tonnes par hectare. Enfin, l’agriculture intensive permet de réduire grandement la main d’œuvre requise pour la production alimentaire ce qui réduit encore une fois le coût de production en augmentant le rendement. Malgré de nombreux avantages, l'agriculture productiviste présente aussi des désavantages qui ne sont pas négligeables.

Désavantages :
Un des premiers désavantages de l’agriculture provient d’un de ses avantages. En effet, la réduction de la main d’œuvre provoque une augmentation du chômage, ce désavantage est cependant contrebalancé par la création de nouveaux emplois plus qualifiés liés à l’amélioration des techniques de production.
Un des désavantages majeur est l'impact sur l’environnement. L’agriculture et l’élevage intensif sont très néfastes pour l’environnement. Les cultures intensives causent un appauvrissement et une contamination des sols, l’utilisation de pesticides et de produits chimiques pour favoriser la croissance des plantes cultivées/ inhiber la croissance des plantes et des parasites non désirés a un impact certain sur l’environnement. Ces produits vont s’infiltrer dans les sols et vont contaminer le milieu, ce qui inclut nos ressources en eau potable (nappes phréatiques polluées), la biodiversité et les sols. Les cultures n’utilisant pas de produits chimiques vont également être impactées suite au ruissellement des eaux. Le  phénomène de ruissellement des eaux est également accentué par le fait que l’agriculture intensive va modifier l’environnement (déforestation, on enlève également les haies et les buissons pour permettre aux machines de couvrir une plus grande surface). En plus de transporter les produits chimiques, les pesticides et le fumier dans des endroits où ils ne sont pas censé être le ruissellement des eaux est également responsable de l’érosion des sols ce qui va appauvrir encore plus les sols. Ce phénomène d’érosion des sols est bien visible dans l’image. L’ensemble de ces éléments auront des impacts sur les cultures futures même après l’arrêt de tels procédés.
Impact du ruissellement sur les sols:
Agriculture qualitative ou quantitative Ruisel10

Il y a enfin le risque sanitaire. En effet, les risques alimentaires liés à l’agriculture productiviste ont fortement augmenté. Le premier est le risque de maladie. Dans les élevages intensifs le risque de contamination est bien plus élevé, on peut voir l’exemple de la maladie de la vache folle, cette maladie est causée par l’utilisation de farines animales dans l’alimentation des bovins, obtenues par la récupération et broyage de parties non utilisées dans l’alimentation humaine et des cadavres d'animaux cela inclut l’ensemble de la carcasse, cela inclut les os, les sabots, les cornes, etc . Les farines animales sont utilisées dans l'élevage intensif car elles ont un faible coût. La maladie de la vache folle a causé plus de 200 morts et a forcé de nombreux éleveurs à abattre tout leur troupeau car la contamination d’une seule vache implique la possibilité que l'ensemble de celui-ci soit contaminé, il est donc nécessaire de tuer l’ensemble du troupeau. Il existe de nombreux exemple comme celui de la vache folle, on peut citer la grippe aviaire qui est une maladie touchant les oiseaux (dans le cas de l’élevage intensif principalement les poules)  et qui est transmissible aux humains. Le risque de contamination d’un élevage est augmenté par la forte proximité des animaux, ce qui explique que les élevages intensifs y soit particulièrement sensible (voir image).

Élevage intensif de poulet:
Agriculture qualitative ou quantitative Poulet10

Il existe de plus encore des incertitudes sur les risques d’utiliser des ogm.
Enfin, l’utilisation massive d’antibiotique entraîne un risque majeur pour la santé, cela augmente le risque de l'apparition de bactéries résistantes aux antibiotiques et l'absorption quotidienne d’antibiotiques à travers l’alimentation présente des risques importants. Un autre type d’agriculture s’oppose en tout point à l’agriculture quantitative, c’est l’agriculture qualitative mais est-ce réellement la solution?

L’agriculture qualitative :

Avantages :
En effet, l’agriculture qualitative vient résoudre de nombreux problèmes que présente l'agriculture quantitative, notamment au niveau de l’impact sur l’environnement. L'appauvrissement des sols y est très restreint et le risque de contamination de ceux-ci est quasi nul. Les problèmes sanitaires sont également résolus car les animaux  vivent dans des conditions bien meilleures et le risque d’infection est réduit. L’utilisation restreinte d'antibiotiques et d’ogm permet également un avantage sanitaire important. Les problèmes de l’agriculture quantitative sont résolus par l’agriculture qualitative, mais celle-ci présente d’autres désavantages aussi importants.

Désavantages :
Un des désavantages de ce type d’agriculture est l’espace requis pour ce type d’agriculture, qui est bien plus important qu’avec l’agriculture productiviste. Le besoin important de surface cultivable est déjà très important et cause de nombreux problèmes. L’impact de cette extension des surfaces agricoles est déjà bien visible, particulièrement au niveau des front pionniers et le passage à une agriculture qualitative causerait un besoin encore plus important d’espace. Un front pionnier est le mécanisme d’extension des surfaces agricoles dans le but d'accroître la production. Ils peuvent être légaux ou non et ont un impact majeur sur l’environnement car ils détruisent le milieu de vie des animaux locaux dans le but de transformer ce milieu en terre cultivable, c’est particulièrement visible au brésil dans la forêt amazonienne où l’équivalent d’un terrain de football de forêt disparaît toute les 7 secondes.

Front pionnier en amazonie:
Agriculture qualitative ou quantitative Amazon10

Sur cette image on peut voir la progression du front pionnier en amazonie et l’impact sur la végétation que cela représente.
De plus, économiquement parlant, une agriculture qualitative ne pourrait pas être supportée par tous les pays, particulièrement les pays en voie de développement dont l’économie repose partiellement sur l’agriculture productiviste.

En conclusion, l’agriculture quantitative et qualitative présentent des avantages et des désavantages mais il semble que l’agriculture productiviste (quantitative) soit la seule option pour nourrir l'ensemble de la population malgré les conséquences sur l’environnement et la santé. L’agriculture qualitative de l’autre côté présente de nombreux avantages mais la nécessité d’un espace de production agricole bien supérieur à celui actuel rend cette option plus néfaste en réalité que l’agriculture productiviste. L’extension massive de l’espace de production agricole aurait un impact majeur sur la biodiversité. On peut cependant trouver un meilleur compromis entre l’agriculture productiviste et l’agriculture qualitative.  L’utilisation d’herbicides, pesticides et engrais ainsi qu’un élevage  permettant un meilleur environnement pour les animaux et une meilleure qualité du produit final en échange de prix légèrement plus élevés peuvent être imaginé pour améliorer notre système d’agriculture actuel. Il va peut-être aussi falloir changer notre modèle d’alimentation, en réduisant notre consommation en viande par exemple ce qui serait bénéfique d’autant plus que l’élevage est actuellement responsable de plus de 14% des émissions de gaz à effet de serre. Quel système de production imaginez vous pour le futur? Et quel rôle allons-nous avoir à jouer dans ce changement ?

Bibliographie:
● Front pionnier. (2019, March 21). Consulté à  https://fr.wikipedia.org/wiki/Front_pionnier
● Élevage intensif. (2019, January 04). Consulté à https://fr.wikipedia.org/wiki/Élevage_intensif
● La mécanisation durable, un énorme potentiel pour l'Afrique subsaharienne. (n.d.). Consulté à http://www.fao.org/news/story/fr/item/438756/icode/
● Deforestation - Patrimoine Shiwiar. (n.d.). Consulté à https://www.zero-deforestation.org/deforestation-amazonie.htm
● Erosion des sols agricoles : Que d'eau !!! (2013, May 01). Consulté à  http://www.breves-de-maths.fr/erosion-des-sols-agricoles-du-simulateur-que-deau/
● Impact du ruissellement et les structures de dissipation de l’énergie du ruissellement. Consulté à http://www.fao.org/3/t1765f/t1765f0r.htm
● Manuel Géographie 2de-Hachette-Dépôt légal : Aout 2015- Collection n 32- edition n04- 13/5609/6

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Alexandre_T1S1 le Mar 7 Mai 2019 - 17:13

Votre article en effet explorer les options pour les différents types d'agricultures. Mais vous avez cependant pas mentionné les solutions présentes pour arriver aux objectifs de nourrir la population grandissante. Pensez-vous que la polyculture (Culture simultanée de différents produits sur un même domaine, dans une même région (opposé à monoculture), est une solution viable pour ce problème?

Alexandre_T1S1
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 01/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Mar 7 Mai 2019 - 17:41

Alexandre_T1S1 a écrit:Votre article en effet explorer les options pour les différents types d'agricultures. Mais vous avez cependant pas mentionné les solutions présentes pour arriver aux objectifs de nourrir la population grandissante. Pensez-vous que la polyculture (Culture simultanée de différents produits sur un même domaine, dans une même région (opposé à monoculture), est une solution viable pour ce problème?

La polyculture apporte en effet de nombreuses solutions aux problèmes que l'on face actuellement, notamment au niveau de l'appauvrissement des sols et du risque de maladie. Il reste cependant le problème de la quantité de nourriture produite, la polyculture peut difficilement être appliquée à un système d'agriculture intensif (spécificités des infrastructures et du matériel pour un type d'élevage/de culture) et le passage à une agriculture basée uniquement sur la polyculture n'est pas viable actuellement car l'espace nécessaire serait trop important.

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Alexandre_T1S1 le Mar 7 Mai 2019 - 18:02

En effet, la polyculture peut sembler comme ayant un rendement qui n'est pas assez grand pour concurrencer avec l'agriculture intensive. Mais en combinant la culture de plusieurs espèces qui se favorisent entre elles, on peut atteindre des rendements assez élevés, notamment pour des petites fermes: https://idl-bnc-idrc.dspacedirect.org/bitstream/handle/10625/23803/109691.pdf?sequence=1
De plus, l'agriculture intensive (monoculture), permet un rendement élevé à court terme, mais la terre se fatigue vite et devient assez peu fertile après quelques années d'exploitation, ce qui n'est pas le cas avec la polyculture. La polyculture semble donc comme un type d'agriculture qui pourrait répondre aux objectifs du développement durable pour nourrir la population à long terme.
La polyculture pourrait-elle remplacer completement lagriculture intensive?
et cette transition se ferait -elle assez vite pour alimenter la population mondiale tout limitant assez les dégâts environnementaux pour préserver un environnement vivable pour les générations futures?

Alexandre_T1S1
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 01/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Mar 7 Mai 2019 - 22:14

Alexandre_T1S1 a écrit:En effet, la polyculture peut sembler comme ayant un rendement qui n'est pas assez grand pour concurrencer avec l'agriculture intensive. Mais en combinant la culture de plusieurs espèces qui se favorisent entre elles, on peut atteindre des rendements assez élevés, notamment pour des petites fermes: https://idl-bnc-idrc.dspacedirect.org/bitstream/handle/10625/23803/109691.pdf?sequence=1
De plus, l'agriculture intensive (monoculture), permet un rendement élevé à court terme, mais la terre se fatigue vite et devient assez peu fertile après quelques années d'exploitation, ce qui n'est pas le cas avec la polyculture. La polyculture semble donc comme un type d'agriculture qui pourrait répondre aux objectifs du développement durable pour nourrir la population à long terme.
La polyculture pourrait-elle remplacer completement lagriculture intensive?
et cette transition se ferait -elle assez vite pour alimenter la population mondiale tout limitant assez les dégâts environnementaux pour préserver un environnement vivable pour les générations futures?

Pour répondre à ta première question, non il ne serait pas possible actuellement de passer à un système reposant uniquement sur la polyculture car celle-ci à un rendement trop faible et les quantités de terre requise sont trop importantes. On pourrait cependant imaginer une adoption plus généralisée d'un système basé sur un mixte des deux où l'agriculture intensive serait réduite à un minimum. Pour répondre à ta deuxième question je vais me baser sur un passage à un système d'agriculture mixte (intensive et polyculture) car comme dis précédemment un passage à un système d'agriculture basé seulement sur la polyculture ne serait pas viable. Cette transition sera tout d'abord lente car des grands capitaux sont investi dans le développement de l'agriculture intensive et productiviste et inverser cette tendance ne sera pas immédiat. Enfin, un changement d'une telle envergure n'est pas envisageable sans l'aide et la pression d'un gouvernement car l'agriculture intensive reste très profitable et il est peu probable que les personnes ayant amassé des fortunes sur ce système de production des denrées alimentaires favorisent un tel changement sans pressions externes. Tout cela reste très théorique et d'autre scénario sont envisageables.

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Alexandre_T1S1 le Mer 8 Mai 2019 - 13:02

PierreS1 a écrit:
Alexandre_T1S1 a écrit:En effet, la polyculture peut sembler comme ayant un rendement qui n'est pas assez grand pour concurrencer avec l'agriculture intensive. Mais en combinant la culture de plusieurs espèces qui se favorisent entre elles, on peut atteindre des rendements assez élevés, notamment pour des petites fermes: https://idl-bnc-idrc.dspacedirect.org/bitstream/handle/10625/23803/109691.pdf?sequence=1
De plus, l'agriculture intensive (monoculture), permet un rendement élevé à court terme, mais la terre se fatigue vite et devient assez peu fertile après quelques années d'exploitation, ce qui n'est pas le cas avec la polyculture. La polyculture semble donc comme un type d'agriculture qui pourrait répondre aux objectifs du développement durable pour nourrir la population à long terme.
La polyculture pourrait-elle remplacer completement lagriculture intensive?
et cette transition se ferait -elle assez vite pour alimenter la population mondiale tout limitant assez les dégâts environnementaux pour préserver un environnement vivable pour les générations futures?

Pour répondre à ta première question, non il ne serait pas possible actuellement de passer à un système reposant uniquement sur la polyculture car celle-ci à un rendement trop faible et les quantités de terre requise sont trop importantes. On pourrait cependant imaginer une adoption plus généralisée d'un système basé sur un mixte des deux où l'agriculture intensive serait réduite à un minimum. Pour répondre à ta deuxième question je vais me baser sur un passage à un système d'agriculture mixte (intensive et polyculture) car comme dis précédemment un passage à un système d'agriculture basé seulement sur la polyculture ne serait pas viable. Cette transition sera tout d'abord lente car des grands capitaux sont investi dans le développement de l'agriculture intensive et productiviste et inverser cette tendance ne sera pas immédiat. Enfin, un changement d'une telle envergure n'est pas envisageable sans l'aide et la pression d'un gouvernement car l'agriculture intensive reste très profitable et il est peu probable que les personnes ayant amassé des fortunes sur ce système de production des denrées alimentaires favorisent un tel changement sans pressions externes. Tout cela reste très théorique et d'autre scénario sont envisageables.

D'abord desole pour l'absence d'accents dans ma reponse;
En effet il faut reunir plusieurs conditions pour une transition vers la polyculture, comme le support financier et l'education des fermiers concernant les technique de polyculture, et afin de les encourager a choisir ce type d'agriculture au-dessus de l'agriculture intensive. Tu peux explorer cela dans cette etude sur 10 fermes francaises:https://www.researchgate.net/publication/281597273_Ressources_pour_une_transition_vers_des_systemes_de_polyculture_-_elevage_plus_autonomes

Alexandre_T1S1
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 01/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Xavier_J_S2 le Sam 11 Mai 2019 - 3:44

Bonjour Pierre et Taha,
Tout d'abord, j'aimerai préciser que votre article est très intéressant.
Pour ma part, je pense a une agriculture basé localement, en effet l'agriculture qualitative cause la déforestation de l'Amazonie, mais on peut très bien imaginer une agriculture faite dans des résidence dans le but de nourrir les habitant qui y vive.Ce qui réglerait le prix de l'agriculture biologique, je parle bien d'une agriculture et non de l'élevage.
Dans le cas de l'élevage, je suis d'accord sur le faite qu'il faut réduire notre consommation de viande, mais vous n'avez pas éluder la question du gaspillage animale. On pourrait donc au lieu de tout le temps produire, produire selon nos besoin, donc en prenant
en compte le gaspillage animale qui ne devrait pas l'être.

Qu'en pensez vous?

Merci de votre réponse d'avance

Xavier_J_S2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  ManaleMS2 le Dim 12 Mai 2019 - 0:52

Bonjour, tout d'abord je trouve la question de débat est très interessante puisqu'il s'agit d'un réel problème que nous nous posons pour les générations à venir. Faut-il favoriser la production quantitative ou la production qualitative?
Pour ma part, je trouve que la production quantitative possède plus un avantage économique qu'un avantage environnemental ou sanitaire. En effet, elle permet de produire plus et en moins de temps que le système de production qualitatif. De plus, elle permet une plus grande accessibilité à la clientèle puisque les produits peuvent être achetés sous un plus bas prix.
Cependant, la production quantitative n'est pas bénéfique pour notre environnement et notre santé. Comme vous l'avez évoqué dans votre article, ce mode de production entraîne la pollution des sols, des nappes phréatiques et la sur-utilisation d'engrais et de pesticides présente plusieurs effets néfastes sur notre santé. En plus de ça, elle entraîne des problèmes d'obésité.
Mais un élément que vous avez oublier de mettre dans votre article, c'est le nombre de gaspillage par année dû à ce mode de production: En 2011, d'après le site www.planetoscope.com, le gaspillage alimentaire dans le monde s’élevait à 1,3 milliard de tonnes par an, soit environ un tiers de la production totale de denrées alimentaires destinée à la consommation humaine. Ce site nous indique également que cette perte de produits alimentaires, était suffisante pour nourrir les 870 millions de personnes qui mourraient de faim dans le monde. Ainsi nous avons assez d'espace sur Terre pour répondre aux besoins d'une population croissante. Mais nous sur-exploitons ces espaces pour y bénéficier économiquement. Et comme l'a dit Alexandre T., cela peut entraîner une fatigue assez vite des terres et elles deviennent peu fertile après quelques années d'exploitation.
Donc est-ce que la production quantitative est le meilleur moyen pour répondre aux besoins d'une population croissante sur le long terme? Nous voyons déjà bien qu'elle n'en profite pas aux plus nécessiteux.

ManaleMS2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  ManaleMS2 le Dim 12 Mai 2019 - 1:09

En passant, vous nous avez demandé quel système de production on envisage pour le futur.

Et bien il y a un concept appelé "ferme vertical" qui se développe de plus en plus et qui consiste à cultiver des quantités importantes de produits alimentaires dans des édifices.
Ce système de production présente plusieurs objectifs par exemple: réduire la faim dans le monde, réduire la déforestation ou encore diminuer les risques sanitaires.
Je vous conseil de vous renseigner d'avantage sur ce sujet puisque je pense que c'est une très bonne solution pour notre futur.

ManaleMS2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Lun 13 Mai 2019 - 17:11

Xavier_J_S2 a écrit:Bonjour Pierre et Taha,
Tout d'abord, j'aimerai préciser que votre article est très intéressant.
Pour ma part, je pense a une agriculture basé localement, en effet l'agriculture qualitative cause la déforestation de l'Amazonie, mais on peut très bien imaginer une agriculture faite dans des résidence dans le but de nourrir les habitant qui y vive.Ce qui réglerait le prix de l'agriculture biologique, je parle bien d'une agriculture et non de l'élevage.
Dans le cas de l'élevage, je suis d'accord sur le faite qu'il faut réduire notre consommation de viande, mais vous n'avez pas éluder la question du gaspillage animale. On pourrait donc au lieu de tout le temps produire, produire selon nos besoin, donc en prenant
en compte le gaspillage animale qui ne devrait pas l'être.

Qu'en pensez vous?

Merci de votre réponse d'avance

Bonjour Xavier,
Je suis d'accord avec toi le gaspillage de la viande animale est un problème majeur de nos jours, mais ce problème ne se limite pas seulement à la viande mais aussi à l'ensemble des denrées alimentaires. La FAO(Organisation des Nation Unies pour l'alimentation et l'agriculture) estime que les canadiens gaspillent environ 40% de leur nourriture ce qui est incroyablement élevé. D'une autre part, l'agriculture locale semble en effet être une bonne solution mais elle nécessite aussi un espace important, imagine mettre en place un tel système de production dans une grande ville comme Paris ou Montréal, où l'espace manque déjà, comme tu peux l'imaginer ce serait quasiment impossible. De plus ce type d'agriculture demande une main d'oeuvre importante et nécessiterait donc une reconversion importante de la population active dans l'agriculture ce qui viendrait ralentir d'autre secteurs. Pour résumer je suis d'accord avec toi il faut résoudre notre problème de gaspillage, je ne pense pas cependant qu'une agriculture locale est applicable pour nourrir l'ensemble de la population particulièrement dans les milieux urbains.

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Lun 13 Mai 2019 - 17:33

ManaleMS2 a écrit:Bonjour, tout d'abord je trouve la question de débat est très interessante puisqu'il s'agit d'un réel problème que nous nous posons pour les générations à venir. Faut-il favoriser la production quantitative ou la production qualitative?
Pour ma part, je trouve que la production quantitative possède plus un avantage économique qu'un avantage environnemental ou sanitaire. En effet, elle permet de produire plus et en moins de temps que le système de production qualitatif. De plus, elle permet une plus grande accessibilité à la clientèle puisque les produits peuvent être achetés sous un plus bas prix.
Cependant, la production quantitative n'est pas bénéfique pour notre environnement et notre santé. Comme vous l'avez évoqué dans votre article, ce mode de production entraîne la pollution des sols, des nappes phréatiques et la sur-utilisation d'engrais et de pesticides présente plusieurs effets néfastes sur notre santé. En plus de ça, elle entraîne des problèmes d'obésité.
Mais un élément que vous avez oublier de mettre dans votre article, c'est le nombre de gaspillage par année dû à ce mode de production: En 2011, d'après le site www.planetoscope.com, le gaspillage alimentaire dans le monde s’élevait à 1,3 milliard de tonnes par an, soit environ un tiers de la production totale de denrées alimentaires destinée à la consommation humaine. Ce site nous indique également que cette perte de produits alimentaires, était suffisante pour nourrir les 870 millions de personnes qui mourraient de faim dans le monde. Ainsi nous avons assez d'espace sur Terre pour répondre aux besoins d'une population croissante. Mais nous sur-exploitons ces espaces pour y bénéficier économiquement. Et comme l'a dit Alexandre T., cela peut entraîner une fatigue assez vite des terres et elles deviennent peu fertile après quelques années d'exploitation.
Donc est-ce que la production quantitative est le meilleur moyen pour répondre aux besoins d'une population croissante sur le long terme? Nous voyons déjà bien qu'elle n'en profite pas aux plus nécessiteux.

Bonjour Manale,
La production quantitative pose en effet de nombreux problèmes et a un impact très négatif sur l'environnement et notre santé mais ce mode de production est d'après moi le seul mode de production actuel qui permet de subvenir aux besoins de l'ensemble de la population mondiale. Ce que j'envisage possible est une amélioration du système de production intensif pour le rendre plus respectueux de l'environnement (implémenter des réglementations strictes sur les pesticides et les antibiotiques). Comme tu l'as dis ainsi que Xavier, le gaspillage est un problème majeur qui vient empirer la situations je ne pense pas cependant que le système productiviste soit la cause principale de ce gaspillage, on produit plus que ce que l'on consomme car il y a de la demande. Le problème ne vient pas des producteurs mais des consommateurs. Si on réduit notre gaspillage une baisse de la production suivra obligatoirement car celle-ci est directement contrôlée par la demande. Et je suis en désaccord avec toi sur le point de ne pas profiter aux nécessiteux, ne pense tu pas que les faibles prix qui viennent avec l'agriculture productiviste permettent à de nombreuse personnes de manger à leur faim?
Tu mentionnes également le concept de ferme verticale. C'est un concept qui est très intéressant et qui pourrait présenter une solution viable pour le futur et qu'on pourrait même lier à l'idée de Xavier car celui-ci résout le problème de la surface nécessaire à l'agriculture. On peut donc imaginer ce type d'agriculture dans un environnement urbain et même rendre ce procédé totalement automatisé à l'aide de robot. Cela reste très coûteux mais, avec les fonds nécessaires, on pourrait imaginer un tel système d'agriculture. Les fonds requis restent cependant très importants il est donc peu probable que cela arrive dans un futur proche.

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  RostanS1 le Lun 13 Mai 2019 - 17:43

Bonjour Taha et Pierre,

Votre article est très bien écrit et bien illustré par des images pertinentes. Selon moi je pense que avec la hausse très importante de la population ces dernières décennies ainsi que du manque crucial de nourriture dans le monde, que l'agriculture quantitatif serait la meilleur option, malgré les effets néfastes qu'elle a sur les autres êtres vivants ainsi que sur l’environnement. Qu'en pensez-vous?

RostanS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 01/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  TahaS1 le Lun 13 Mai 2019 - 17:55

RostanS1 a écrit:Bonjour Taha et Pierre,

Votre article est très bien écrit et bien illustré par des images pertinentes. Selon moi je pense que avec la hausse très importante de la population ces dernières décennies ainsi que du manque crucial de nourriture dans le monde, que l'agriculture quantitatif serait la meilleur option, malgré les effets néfastes qu'elle a sur les autres êtres vivants ainsi que sur l’environnement. Qu'en pensez-vous?


Bonjour Rostan

Selon le pays, nous ne pouvons déterminer le type d'agriculture favoriser, prend l'exemple du Qatar, avec 2.3 millions d'habitants et environ un PIB de 146000 euros par habitants, c'est sur que la population ne va pas se nourrir avec la même nourriture que des habitants d'un pays moins développé comme le Niger, avec 21 Millions d'habitants et un PIB de 313 dollars américain par habitants. Si tu vois ce que je veux dire.

Merci pour le commentaire
Taha

TahaS1
Utilisateur

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  ManaleMS2 le Lun 13 Mai 2019 - 22:59

Bonjour Pierre,
je suis en accord avec vous sur le fait que l'on produit plus lorsqu'il y a plus de demandes. Le réel problème ne vient donc pas des producteurs comme tu l'a dit, mais des consommateurs. C'est donc à nous d'adopter les bonnes manières pour éviter à tout prix le gaspillage alimentaire. Si nos fruits sont trop murs, on pourrait faire des smoothies ou des tartes au lieu de les jeter. Si on a des restes de repas, on peut les congeler pour les réutiliser plus tard au lieu de les jeter. Ou bien lorsque l'on fait nos courses, on pourrait éviter d'acheter des produits que l'on risques d'utiliser qu'une seule fois voire jamais. Il suffirait que chaque ménage adopte ces simples habitudes, pour réduire d'une manière considérable les pertes alimentaires annuelles.
Par ailleurs, lorsque j'ai évoqué les plus nécessiteux, je faisais référence aux presque 1 milliards de pauvres qui meurent de faim dans le monde. Je faisais un parallèle entre la quantité de nourriture gaspillée, et celle qui aurait pu les aider à sortir de leur misère. Je voulais dénoncer les producteurs qui préfèrent parfois jeter des récoltes qui ne sont plus bonnes pour le marché, plutôt que de les partager avec les pauvres. C'est pour moi un des plus grands inconvénient de ce mode de production.

ManaleMS2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Dana S. S2 le Mar 14 Mai 2019 - 11:56

TahaS1 a écrit:
RostanS1 a écrit:Bonjour Taha et Pierre,

Votre article est très bien écrit et bien illustré par des images pertinentes. Selon moi je pense que avec la hausse très importante de la population ces dernières décennies ainsi que du manque crucial de nourriture dans le monde, que l'agriculture quantitatif serait la meilleur option, malgré les effets néfastes qu'elle a sur les autres êtres vivants ainsi que sur l’environnement. Qu'en pensez-vous?


Bonjour Rostan

Selon le pays, nous ne pouvons déterminer le type d'agriculture favoriser, prend l'exemple du Qatar, avec 2.3 millions d'habitants et environ un PIB de 146000 euros par habitants, c'est sur que la population ne va pas se nourrir avec la même nourriture que des habitants d'un pays moins développé comme le Niger, avec  21 Millions d'habitants et un PIB de 313 dollars américain par habitants. Si tu vois ce que je veux dire.

Merci pour le commentaire
Taha


Bonjour Taha,

Tu mentionnes le fait que la population du Qatar ne va pas se nourrir avec la même nourriture que celle du Niger du fait de la différence de PIB entre les deux pays. De plus, dans votre article, vous évoquiez le fait que l'agriculture qualitative ne peut pas être mise en place dans tous les pays du fait de l'absence de capital. Cependant, ne penses-tu pas que c'est bien dans ces pays en voie de développement que l'agriculture qualitative doit être adoptée, sachant qu'il y a de forts taux de carence dûs à la malnutrition? Je suis d'accord avec toi que la situation financière de ces pays rend cette technique plus difficile à mettre en place mais je trouve que dans leurs cas, avoir une alimentation limitée mais riche en nutriments (donc l'agriculture qualitative) est plus important que d'avoir une alimentation abondante mais portant un grand risque d'intoxication du fait des pesticides par exemple (agriculture quantitative).

Qu'en penses-tu?

Dana.

Dana S. S2
Utilisateur

Messages : 10
Date d'inscription : 30/04/2019
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Mar 14 Mai 2019 - 15:59

Dana S. S2 a écrit:
TahaS1 a écrit:
RostanS1 a écrit:Bonjour Taha et Pierre,

Votre article est très bien écrit et bien illustré par des images pertinentes. Selon moi je pense que avec la hausse très importante de la population ces dernières décennies ainsi que du manque crucial de nourriture dans le monde, que l'agriculture quantitatif serait la meilleur option, malgré les effets néfastes qu'elle a sur les autres êtres vivants ainsi que sur l’environnement. Qu'en pensez-vous?


Bonjour Rostan

Selon le pays, nous ne pouvons déterminer le type d'agriculture favoriser, prend l'exemple du Qatar, avec 2.3 millions d'habitants et environ un PIB de 146000 euros par habitants, c'est sur que la population ne va pas se nourrir avec la même nourriture que des habitants d'un pays moins développé comme le Niger, avec  21 Millions d'habitants et un PIB de 313 dollars américain par habitants. Si tu vois ce que je veux dire.

Merci pour le commentaire
Taha


Bonjour Taha,

Tu mentionnes le fait que la population du Qatar ne va pas se nourrir avec la même nourriture que celle du Niger du fait de la différence de PIB entre les deux pays. De plus, dans votre article, vous évoquiez le fait que l'agriculture qualitative ne peut pas être mise en place dans tous les pays du fait de l'absence de capital. Cependant, ne penses-tu pas que c'est bien dans ces pays en voie de développement que l'agriculture qualitative doit être adoptée, sachant qu'il y a de forts taux de carence dûs à la malnutrition? Je suis d'accord avec toi que la situation financière de ces pays rend cette technique plus difficile à mettre en place mais je trouve que dans leurs cas, avoir une alimentation limitée mais riche en nutriments (donc l'agriculture qualitative) est plus important que d'avoir une alimentation abondante mais portant un grand risque d'intoxication du fait des pesticides par exemple (agriculture quantitative).
Qu'en penses-tu?

Dana.
Bonjour Dana,
La malnutrition est un état pathologique causé par l'absence ou l'excès de nourriture. Celle-ci n'est donc pas limitée au pays en voie de développement mais touche également les pays développés. Dans ton cas je pense que tu parles du manque de nourriture dans les pays en voie de développement ou sous-développés et du fait qu'une agriculture qualitative pourrait être bénéfique dans ce cas-là à l'inverse de l'agriculture productiviste. Il me semble cependant que ce n'est pas le cas. En effet quand on parle d'agriculture qualitative on ne parle pas d'un meilleur apport calorifique mais seulement d'une qualité supérieure (moins d'antibiotiques et moins de risques pour la santé). L'issu principale dans ces pays est le manque de nourriture, près de 10 millions de personnes meurent chaque année de la faim et manger de la nourriture de qualité moindre est certes un point négatif mais quand c'est la différence entre la vie et la mort et que cela permet de sauver des millions de vies, il me semble que cela devient un problème secondaire. Tant qu'un taux aussi important de personne meurent de faim dans ces pays il me semble nécessaire que l'on pousse au maximum une agriculture productiviste qui permette de répondre au plus vite aux besoins des populations. Enfin, ces pays ont déjà une agriculture comparable à ce que l'on peut appeler agriculture qualitative dans un pays développé, ils n'utilisent pas de pesticides ni d'antibiotiques mais ce n'est pas dans le but d'obtenir des produits de meilleur qualité seulement car ils n'ont pas accès à de tels ressources et la famine est bien présente, l'agriculture qualitative n'est donc probablement pas la meilleure solution. En conclusion, l’agriculture productiviste même avec ses nombreux défauts, reste une des meilleures options actuellement pour subvenir aux besoins des populations dans les pays sous-développés le plus rapidement possible.
Pierre,

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Mar 14 Mai 2019 - 16:08

ManaleMS2 a écrit:Bonjour Pierre,
je suis en accord avec vous sur le fait que l'on produit plus lorsqu'il y a plus de demandes. Le réel problème ne vient donc pas des producteurs comme tu l'a dit, mais des consommateurs. C'est donc à nous d'adopter les bonnes manières pour éviter à tout prix le gaspillage alimentaire. Si nos fruits sont trop murs, on pourrait faire des smoothies ou des tartes au lieu de les jeter. Si on a des restes de repas, on peut les congeler pour les réutiliser plus tard au lieu de les jeter. Ou bien lorsque l'on fait nos courses, on pourrait éviter d'acheter des produits que l'on risques d'utiliser qu'une seule fois voire jamais. Il suffirait que chaque ménage adopte ces simples habitudes, pour réduire d'une manière considérable les pertes alimentaires annuelles.
Par ailleurs, lorsque j'ai évoqué les plus nécessiteux, je faisais référence aux presque 1 milliards de pauvres qui meurent de faim dans le monde. Je faisais un parallèle entre la quantité de nourriture gaspillée, et celle qui aurait pu les aider à sortir de leur misère. Je voulais dénoncer les producteurs qui préfèrent parfois jeter des récoltes qui ne sont plus bonnes pour le marché, plutôt que de les partager avec les pauvres. C'est pour moi un des plus grands inconvénient de ce mode de production.

Bonjour Manale,
Je suis totalement d'accord avec toi sur ce point-là, l'effort des particuliers est nécessaire à un meilleur fonctionnement du système de production pour limiter les pertes inutiles de nourritures. Un article intéressant du forum amène peut être une solution à ce problème, celui sur la biomasse d’Alexandre et Brendan. En effet, on pourrait utiliser cette partie de la production inutilisée pour produire de l'énergie ce qui serait toujours plus bénéfique que de perdre toute cette production. Il n'en est pas moins vrai que la meilleure solution est de ne pas gaspiller tout simplement à la fois du côté des consommateurs et des producteurs.
Pierre,

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Xavier_J_S2 le Ven 17 Mai 2019 - 22:15

PierreS1 a écrit:
Xavier_J_S2 a écrit:Bonjour Pierre et Taha,
Tout d'abord, j'aimerai préciser que votre article est très intéressant.
Pour ma part, je pense a une agriculture basé localement, en effet l'agriculture qualitative cause la déforestation de l'Amazonie, mais on peut très bien imaginer une agriculture faite dans des résidence dans le but de nourrir les habitant qui y vive.Ce qui réglerait le prix de l'agriculture biologique, je parle bien d'une agriculture et non de l'élevage.
Dans le cas de l'élevage, je suis d'accord sur le faite qu'il faut réduire notre consommation de viande, mais vous n'avez pas éluder la question du gaspillage animale. On pourrait donc au lieu de tout le temps produire, produire selon nos besoin, donc en prenant
en compte le gaspillage animale qui ne devrait pas l'être.

Qu'en pensez vous?

Merci de votre réponse d'avance

Bonjour Xavier,
Je suis d'accord avec toi le gaspillage de la viande animale est un problème majeur de nos jours, mais ce problème ne se limite pas seulement à la viande mais aussi à l'ensemble des denrées alimentaires. La FAO(Organisation des Nation Unies pour l'alimentation et l'agriculture) estime que les canadiens gaspillent environ 40% de leur nourriture ce qui est incroyablement élevé. D'une autre part, l'agriculture locale semble en effet être une bonne solution mais elle nécessite aussi un espace important, imagine mettre en place un tel système de production dans une grande ville comme Paris ou Montréal, où l'espace manque déjà, comme tu peux l'imaginer ce serait quasiment impossible. De plus ce type d'agriculture demande une main d'oeuvre importante et nécessiterait donc une reconversion importante de la population active dans l'agriculture ce qui viendrait ralentir d'autre secteurs. Pour résumer je suis d'accord avec toi il faut résoudre notre problème de gaspillage, je ne pense pas cependant qu'une agriculture locale est applicable pour nourrir l'ensemble de la population particulièrement dans les milieux urbains.
Bonjour Pierre,
merci de ta réponse. En effet, l'agriculture locale nécessite de l'espace comme tu le dis avec les autres problématiques qui s'en suit. Mis la solution de Manale d'une ''ferme verticale'' est un très bon moyen pour produire dans les milieux urbain et en plus comme tu l'as très bien dis rajouter une robotisation pour ne pas affecter de main d'œuvre dans la production. Je rajouterai que l'on peut mettre ces ferme verticale dans des quartier dis éco-responsable que l'on voit se développer un peu partout dans le monde pour minimiser notre impact environnementale.
Merci d'avance pour t'as réponse

Xavier_J_S2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Xavier_J_S2 le Ven 17 Mai 2019 - 22:24

PierreS1 a écrit:
Bonjour Manale,
Je suis totalement d'accord avec toi sur ce point-là, l'effort des particuliers est nécessaire à un meilleur fonctionnement du système de production pour limiter les pertes inutiles de nourritures. Un article intéressant du forum amène peut être une solution à ce problème, celui sur la biomasse d’Alexandre et Brendan. En effet, on pourrait utiliser cette partie de la production inutilisée pour produire de l'énergie ce qui serait toujours plus bénéfique que de perdre toute cette production. Il n'en est pas moins vrai que la meilleure solution est de ne pas gaspiller tout simplement à la fois du côté des consommateurs et des producteurs.
Pierre,
Bonjour Pierre,
Je suis d'accord avec toi sur le fait que les producteur et les consommateurs ne doivent pas gaspiller de la nourriture. C'est bien de le dire mais comment va-tu les amener a moins gaspiller. Si nous utilisons une agriculture intensif et donc moins chers a produire et vendre. Les consommateurs et producteur vont toujours gaspiller. Peut-être peut-on mettre une taxe sur l'alimentation lié a l'agriculture intensif et donc grâce a cela peut-être peut -on sensibiliser la population tant les producteurs que consommateur.
Qu'en pensez-vous?

Xavier_J_S2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  LucasS1 le Sam 18 Mai 2019 - 20:56

Bonsoir Pierre et Taha,
Je trouve votre article très pertinent et intéressant. Les images montrent très bien les situations actuelles. Pour ma part, je pense que l’agriculture qualitative reste un des seuls moyens pour nourrir la planète. Mais, il existe une technique appeler l’Agriculture Durable qui préserve l’économie, l’environnement et les citoyens. Pensez-vous que cette technique pourrait être une manière pour nourrir la terre?
Lucas


LucasS1
Utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  TahaS1 le Sam 18 Mai 2019 - 21:03

LucasS1 a écrit:Bonsoir Pierre et Taha,
Je trouve votre article très pertinent et intéressant. Les images montrent très bien les situations actuelles. Pour ma part, je pense que l’agriculture qualitative reste un des seuls moyens pour nourrir la planète. Mais, il existe une technique appeler l’Agriculture Durable qui préserve l’économie, l’environnement et les citoyens. Pensez-vous que cette technique pourrait être une manière pour nourrir la terre?
Lucas

Bonjour Lucas
Nourrir la terre oui, même si on parle simplement de l’agriculture intensive, on peut aussi nourrir l’humanité, la question qui se pose c’est la qualité de la nourriture et aussi si la nutrition est durable, donc l’agriculture durable est une bonne méthode pour ne pas dégrader l’environnement, l’économie et la societe, en se basant sur la définition, est ce que tu penses que tout les pays seront capable de mettre en place ce type d’agriculture ?
Merci
Taha

TahaS1
Utilisateur

Messages : 14
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  LucasS1 le Sam 18 Mai 2019 - 21:13

TahaS1 a écrit:
LucasS1 a écrit:Bonsoir Pierre et Taha,
Je trouve votre article très pertinent et intéressant. Les images montrent très bien les situations actuelles. Pour ma part, je pense que l’agriculture qualitative reste un des seuls moyens pour nourrir la planète. Mais, il existe une technique appeler l’Agriculture Durable qui préserve l’économie, l’environnement et les citoyens. Pensez-vous que cette technique pourrait être une manière pour nourrir la terre?
Lucas

Bonjour Lucas
Nourrir la terre oui, même si on parle simplement de l’agriculture intensive, on peut aussi nourrir l’humanité, la question qui se pose c’est la qualité de la nourriture et aussi si la nutrition est durable, donc l’agriculture durable est une bonne méthode pour ne pas dégrader l’environnement, l’économie et la societe, en se basant sur la définition, est ce que tu penses que tout les pays seront capable de mettre en place ce type d’agriculture ?
Merci
Taha

Bonsoir Taha,
Il est vrai que cette technique est un peu difficile à maitriser puisque tous les pays, ne pourront pas la mettre en place puisqu’ils n’ont pas la place pour l’instaurer avec le développement des villes et de la population. De plus, je ne pense pas qu’elle soit assez rapide et efficace pour nourrir la planète?
À présent, je pense que cette technique ressemble beaucoup à l’agriculture qualitative puisqu’elle essaye de protéger l’environnement.
Qu’en pensez-vous?

LucasS1
Utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  PierreS1 le Sam 18 Mai 2019 - 23:39

Xavier_J_S2 a écrit:
PierreS1 a écrit:
Bonjour Manale,
Je suis totalement d'accord avec toi sur ce point-là, l'effort des particuliers est nécessaire à un meilleur fonctionnement du système de production pour limiter les pertes inutiles de nourritures. Un article intéressant du forum amène peut être une solution à ce problème, celui sur la biomasse d’Alexandre et Brendan. En effet, on pourrait utiliser cette partie de la production inutilisée pour produire de l'énergie ce qui serait toujours plus bénéfique que de perdre toute cette production. Il n'en est pas moins vrai que la meilleure solution est de ne pas gaspiller tout simplement à la fois du côté des consommateurs et des producteurs.
Pierre,
Bonjour Pierre,
Je suis d'accord avec toi sur le fait que les producteur et les consommateurs ne doivent pas gaspiller de la nourriture. C'est bien de le dire mais comment va-tu les amener a moins gaspiller. Si nous utilisons une agriculture intensif et donc moins chers a produire et vendre. Les consommateurs et producteur vont toujours gaspiller. Peut-être peut-on mettre une taxe sur l'alimentation lié a l'agriculture intensif et donc  grâce a cela peut-être peut -on sensibiliser la population tant les producteurs que consommateur.
Qu'en pensez-vous?
Je pense qu'un tel changement ne peut pas être forcé soit par une augmentation des prix soit par des mesures punitives. Il doit être voulu par le plus grand nombre et s’il y a un désir de la population de réduire le gaspillage celui-ci va baisser naturellement. De nos jours on ne voit de plus en plus de personne prendre action pour réduire ce gaspillage et c'est une bonne chose. Il n'en reste pas moins que toute une partie de la population est encore très gaspilleuse et peu informé. Quelque chose qui me semblerait plus utile que des mesures punitives ou une augmentation des prix serait une campagne de sensibilisation a ce gaspillage.
Bonne soirée,
Pierre

PierreS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Agriculture qualitative ou quantitative Empty Re: Agriculture qualitative ou quantitative

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum