L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  Maia S1 le Dim 30 Avr 2017 - 14:20

Bonjour,

Votre article m’a paru très intéressant et clair, et a permis de m’éclaircir beaucoup au sujet de l’agriculture raisonnée. En effet, vous avez bien expliqué en quoi celle-ci combine les aspects social (lié à la santé), économique (lié à la maximisation des rendements et du revenu des travailleurs) et environnemental (lié à la limitation de l’usage d’intrants chimiques nuisibles à l’environnement).
Cependant, lorsque vous avez parlé des avantages économiques, vous avez dit que sachant que les ressources naturelles sont limitées et qu’elles peuvent être épuisées, « l’agriculture durable priorise l’exploitation optimale des ressources naturelles » en les utilisant comme intrants. Ceci m’a amené à plusieurs questions.

Comment se fait cette « exploitation optimale » pour que la production soit la plus durable possible, justement en prenant en compte le fait que les ressources naturelles ne sont pas infinies ? De plus, comment l’agriculture raisonnée utilise-t-elle ces ressources au lieu d’intrants chimiques à son avantage d’un point de vue économique ? En d’autres mots, qu’est-ce qui la distingue de l’agriculture biologique par exemple, qui elle aussi utilise des ressources naturelles comme intrants, mais a des rendements moins élevés que l’agriculture raisonnée ?

J’espère avoir été assez claire, et merci pour votre article très intéressant qui m’a amenée à cette réflexion.

Maia

Maia S1
Utilisateur

Messages : 17
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les petits producteurs de l'agriculture raisonnée

Message  EmmaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 19:41

aliaS1 a écrit:Bonjour Gabrielle et Emma,

Vous avez parlé dans votre article de l'avantage que présentait l'agriculture raisonnée sur les plans économiques et environnementaux.
Mais vous n'avez pas vraiment parlé du plan social. L'agriculture raisonnée regroupe la sécurité de l'agriculture biologique et l'efficacité de l'agriculture intensive. La maîtrise des produits qui entrent dans le sol implique une connaissance du fonctionnement de ces intrants que les petits producteurs n'ont pas (puisque peu voir aucun d'entre eux n'est instruit). Aussi, on ne peut pas qualifier ces producteurs d'efficaces et productifs étant donné que leurs terres sont compliquées à cultiver car peu de circuits d'irrigation de l'eau n'ont été mis au point pour l'instant. Ils ont également des surfaces de terrain assez restreintes et un tempête emporte toutes leurs récoltes et leur fait tout perdre. Ne pensez-vous pas que l'agriculture raisonnée laisse de côté les petits producteurs du sud économique par exemple qui sont aussi plutôt laissés de côté par la mondialisation?

Merci
Alia

Bonjour Alia,

Merci pour ta question! Pour être honnête, je pense que tu as raison. L'agriculture raisonnée sous-entend une certaine maîtrise des intrants qui n'est pas retrouvée chez les petits producteurs comme tu l'as mentionnée. En ce qui concerne les tempêtes ravageuses, c'est vrai qu'il est dommage pour eux, mais je pense que ce serait le même problème pour n'importe quel type d'agriculture.
Afin de régler le problème d'éducation manquante de l'agriculture raisonnée, Nicolas et moi avons déjà commencé une discussion sur les nouvelles mesures qui devraient être mises en place! Tu peux t'y ajouter si tu as des idées car je pense que ta question touche le sujet dont nous parlons. Smile

Merci,
Emma

EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à Maia

Message  GabrielleS2 le Dim 30 Avr 2017 - 19:53

Bonjour Maia,

Je trouve vos questions pertinentes. Comme elles sont assez détaillées, j'ai décidé de faire un peu de recherche afin de vous parvenir la meilleure réponse possible.

Dans un premier temps, je vais répondre à «comment se fait cette « exploitation optimale » pour que la production soit la plus durable possible, justement en prenant en compte le fait que les ressources naturelles ne sont pas infinies ? ».

L'agriculture raisonnée établit une «exploitation optimale» car elle prend des initiatives durables (source: http://www.lemonde.fr/vous/article/2002/08/02/l-agriculture-raisonnee-une-troisieme-voie-entre-l-intensif-et-le-biologique_286528_3238.html)  :

- elle harmonise cultures et élevages
- elle maîtrise l'emploi des doses d'engrais et de pesticides (fertilisation sur mesure) et choisit des variétés naturellement résistantes
- elle élève des animaux dans de bonnes conditions sanitaires (et les nourrit dans le souci d'un juste équilibre entre fourrages et aliments concentrés)

Ces initiatives durables repose donc sur une intégration des progrès scientifiques à notre disposition. De plus, l'agriculture raisonnée est extrêmement contrôlée ce qui montre qu'elle prend bien en compte le fait que les ressources naturelles ne sont pas infinies.

Dans un deuxième temps, je vais répondre à , «comment l’agriculture raisonnée utilise-t-elle ces ressources au lieu d’intrants chimiques à son avantage d’un point de vue économique ? En d’autres mots, qu’est-ce qui la distingue de l’agriculture biologique par exemple, qui elle aussi utilise des ressources naturelles comme intrants, mais a des rendements moins élevés que l’agriculture raisonnée ?»

La différence entre agriculture biologique et agriculture raisonnée est notamment sur «le plan technique [parce que]l’Agriculture Raisonnée ne s’interdit pas l’utilisation de produits chimiques de synthèse.» (http://www.farre.org/index.php?id=93). Toutefois, l'agriculture raisonnée utilise ces produits chimiques de manière raisonnable et judicieuse (pas comme l'agriculture intensive) afin d'obtenir le maximum de rendements et en ne pas détruisant les sols.

Ai-je bien répondu à vos questions?


Merci pour votre intérêt,  

Gaby Razz

GabrielleS2
Utilisateur

Messages : 23
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  Maia S1 le Dim 30 Avr 2017 - 20:21

Bonjour,

En voyant la question d’Alia et la réponse que vous y avez apporté, je me suis intéressée à ce sujet et je pense que le manque d’éducation est en effet un grand problème qui touche les petits producteurs, puisqu’ils n’ont pas les moyens de faire concurrence avec les producteurs à plus grande échelle qui utilisent des techniques et des technologies beaucoup plus avancées. De plus, comme vous l’avez dit, même si on introduit à ces producteurs l’agriculture raisonnée avec ses technologies plus avancées, leur mauvaise connaissance du fonctionnement des intrants, entre autre, les empêcherait d’être efficace et d’utiliser à leur avantage ce type d’agriculture. Il faudrait donc chercher à améliorer l’éducation pour qu’ils aient une meilleure maîtrise des techniques et technologies, comme vous l’avez discuté avec Nicolas. Cependant, je pense que même si des mesures sont constamment prises pour essayer de résoudre le problème de l’éducation, c’est un souci tellement compliqué et qui touche tellement de personnes qu’on pourrait en discuter des semaines ou des mois sans trouver de solution concrète. Je voudrais donc aller dans une direction un peu différente en vous posant une question.
Pensez-vous qu’au lieu d’essayer d’introduire ces petits producteurs à l’agriculture raisonnée ou d’autres agricultures qui impliquent des techniques qu’ils maîtrisent difficilement, il serait possible de les aider à maximiser leurs rendements avec leur propre agriculture, c’est-à-dire leur apporter de l’aide technique ou technologique qui resterait dans leur « zone de confort ? Si oui, quelles pourraient être ces aides et pensez-vous que ça résoudrait en partie le problème social de l’agriculture raisonnée ?

J’espère que je me suis fait comprendre puisque c’est une idée qui n’est pas tout à fait claire, et je n’ai aucune idée si cela serait concevable mais j’aimerais savoir votre opinion aussi à ce sujet.

Merci
Maia

Maia S1
Utilisateur

Messages : 17
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  aliaS1 le Dim 30 Avr 2017 - 20:30


[/quote]

Bonjour Alia,

Merci pour ta question! Pour être honnête, je pense que tu as raison. L'agriculture raisonnée sous-entend une certaine maîtrise des intrants qui n'est pas retrouvée chez les petits producteurs comme tu l'as mentionnée. En ce qui concerne les tempêtes ravageuses, c'est vrai qu'il est dommage pour eux, mais je pense que ce serait le même problème pour n'importe quel type d'agriculture.
Afin de régler le problème d'éducation manquante de l'agriculture raisonnée, Nicolas et moi avons déjà commencé une discussion sur les nouvelles mesures qui devraient être mises en place! Tu peux t'y ajouter si tu as des idées car je pense que ta question touche le sujet dont nous parlons. Smile

Merci,
Emma[/quote]

Bonjour Emma, oui c'est une bonne idée, je vais aller voir Very Happy
Seulement tu as dit que les problèmes d'intempéries concernaient aussi les autres types d'agriculture. Tu as raison mais les producteurs pratiquant l'agriculture vivrière sont beaucoup plus touchés par ces problèmes puisqu'ils sont dans des zones plus touchées par les intempéries et ces producteurs sont beaucoup moins riches que les producteurs occidentaux donc si une récolte part dans le vent, leurs économies aussi.

Merci Very Happy
Alia

aliaS1
Utilisateur

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  aliaS1 le Dim 30 Avr 2017 - 20:43

Bonjour Nicolas et Emma,

Vous mettez l'éducation comme au centre de la solution pour pouvoir mieux nourrir le monde. Vous avez en partie raison, elle est très importante. Mais je pense aussi que d'autres aides devraient être faites. Par exemple, des systèmes d'irrigation de l'eau qui empêcheront les producteurs de voir une grande partie de leurs récoltes s'assécher. Aussi, dans beaucoup de pays d'Afrique qui sont touchés par les famines, l'État (du pays) est très riche. Simplement l'argent va aux hauts dirigeants (c'est de la corruption), ou est destiné à des causes moins importantes que la famine dans le pays. Des commissions anti-corruption devraient être mises en place pour lutter contre l'enrrichissement des plus favorisés au détriment du peuple. Car vous avez parlé des subventions de la part des OMG à ces pays. Mais des sommes d'argent ont bien sûr déjà été envoyées aux pays touchés, l'argent ne va seulement pas jusqu'au peuple puisque chacun des hauts dirrigeants se sert ...

êtes-vous d'accord?

Merci Very Happy
Alia

aliaS1
Utilisateur

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  Maia S1 le Dim 30 Avr 2017 - 20:46

Bonjour Gaby,

Oui, merci beaucoup pour ta réponse complète, elle m'a bien éclairée à ce sujet.

J'aimerais cependant vous demander des précisions au sujet des intrants utilisés. Tu dis que l'agriculture raisonnée "ne s’interdit pas l’utilisation de produits chimiques de synthèse" mais "utilise ces produits chimiques de manière raisonnable et judicieuse". J'aimerais donc savoir comment on fait pour choisir certains intrants et en éliminer d'autres afin de favoriser les rendements et ne pas détruire le sol. Y a-t-il des intrants qui sont moins néfastes que d'autres et qui gardent l'avantage de permettre un meilleur rendement? Et si oui, quels sont-ils (vous ne devez pas donner une réponse très précise, juste en général)?
Aussi, j'avais des questions qui portent plus sur votre opinion. À votre avis, quelle est la meilleure solution à long terme entre l'agriculture raisonnée et l'agriculture biologique, sachant que la première utilise quand même des intrants chimiques, même si leur utilisation est réduite, et que la deuxième est moins productive? Pensez-vous que, en rejoignant la question de l'éducation, il y en aurait une qui favorise plus les pays moins développés et les petits producteurs, et si oui, pourquoi?

J'espère que mes questions sont claires.

Merci,
Maia

Maia S1
Utilisateur

Messages : 17
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'agriculture raisonnée

Message  EmmaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 21:44

Bonjour Alia et Maia,

Je suis contente de pouvoir élargir notre débat sur l'intensification de l'éducation au sujet de l'agriculture raisonnée!
Pour te répondre Alia, Je pense que tu as bien raison de ne pas négliger le fait que c'est l'État qui profite le plus des subventions données. C'est pourquoi nous préférions nous concentrer sur une éducation directe, comme des cours obligatoires par exemple, au lieu de passer par le biais de subventions. Il s'agit simplement d'idées bien sûr, je ne sais pas si cela fonctionnerait définitivement.

Pour répondre à ta question Maia, je pense que ta pensée est très pertinente et montre une certaine compassion envers les agriculteurs face à la technologie. Je pense que tu as raison de préciser qu'il faut trouver une solution danseur "zone de comfort", par contre puisque je ne me spécialise pas dans le domaine, je ne connaît pas tout à fait les limites de celle-ci. Je sais que dans le monde agricole, des nouvelles technologies sont créées constamment. Par exemple, pour réduire l'utilisation de pesticides, de nouvelles technologie telles que le pyrodésherbeur (qui vise à éliminer les mauvaises herbes par la flamme) ou les microguêpes parasitoïdes (qui contrôle des prédateurs parasites à la culture de certains aliments). Je pense que ce compromis de reinvention de l'agriculture serait un bon début pour mettre en place l'agriculture raisonnée sur une plus grande étendue, malgré que ce changement se ferait un peu plus lentement en passant par la zone de comfort des agriculteurs déjà existants.

J'espère vous avoir aidé dans votre réflexion, Smile
Emma

EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à Maia

Message  GabrielleS2 le Dim 30 Avr 2017 - 22:19

Bonsoir Maia,

Après avoir réalisé de nombreuses recherches, je n'ai pas pu trouver comment se font leurs choix d'intrants. Donc, je peux déduire qu'ils réduisent tout simplement le taux d'intrants total versés.

Dans un deuxième temps, d'après moi, la meilleure solution à long terme est l'agriculture raisonnée parce que cette dernière s'inscrit dans une démarche de développement durable tout simplement (comme nous l'avons bien expliqué dans notre article.)

J'espère que mes réponses vont pouvoir vous satisfaire,

Gaby  Smile

GabrielleS2
Utilisateur

Messages : 23
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  aliaS1 le Dim 30 Avr 2017 - 23:25

EmmaS2 a écrit:Bonjour Alia et Maia,

Je suis contente de pouvoir élargir notre débat sur l'intensification de l'éducation au sujet de l'agriculture raisonnée!
Pour te répondre Alia, Je pense que tu as bien raison de ne pas négliger le fait que c'est l'État qui profite le plus des subventions données. C'est pourquoi nous préférions nous concentrer sur une éducation directe, comme des cours obligatoires par exemple, au lieu de passer par le biais de subventions. Il s'agit simplement d'idées bien sûr, je ne sais pas si cela fonctionnerait définitivement.

Pour répondre à ta question Maia, je pense que ta pensée est très pertinente et montre une certaine compassion envers les agriculteurs face à la technologie. Je pense que tu as raison de préciser qu'il faut trouver une solution danseur "zone de comfort", par contre puisque je ne me spécialise pas dans le domaine, je ne connaît pas tout à fait les limites de celle-ci. Je sais que dans le monde agricole, des nouvelles technologies sont créées constamment. Par exemple, pour réduire l'utilisation de pesticides, de nouvelles technologie telles que le pyrodésherbeur (qui vise à éliminer les mauvaises herbes par la flamme) ou les microguêpes parasitoïdes (qui contrôle des prédateurs parasites à la culture de certains aliments). Je pense que ce compromis de reinvention de l'agriculture serait un bon début pour mettre en place l'agriculture raisonnée sur une plus grande étendue, malgré que ce changement se ferait un peu plus lentement en passant par la zone de comfort des agriculteurs déjà existants.

J'espère vous avoir aidé dans votre réflexion, Smile
Emma

Bonsoir Emma,

Oui tu m'as aidée merci. Cependant tu dis qu'il faudrait passer par l'éducation directement mais l'éducation passe par des subventions surtout dans des pays dans lesquels il n'est pas rare de voir 100 élèves dans une salle de classe. (Alors que le candidat à la présidentielle française Emanuel Macron veut réduire le nombre d'élèves dans les classes de maternelle et de primaire à environ 20 élèves voire moins!...c'était simplement pour la petite anecdote Very Happy )

Merci
Alia

aliaS1
Utilisateur

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  Nicolas S2 le Lun 1 Mai 2017 - 0:20

EmmaS2 a écrit:Tu penses que les cours devraient être obligatoires pour quelle population concernée? les étudiants qui désirent apprendre la pratique raisonnée? ou l'ensemble des agriculteurs déjà pratiquants de cette agriculture?

Bonsoir Emma,

Je pense que les cours devraient être "fortement recommandé".

Il suffirait d'obliger à prendre ces cours pour avoir accès à des subventions.

Ce qui répond je pense à ta deuxième question.

Nicolas

Nicolas S2
Utilisateur

Messages : 42
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  Maia S1 le Lun 1 Mai 2017 - 1:30

EmmaS2 a écrit:Bonjour Alia et Maia,


Pour répondre à ta question Maia, je pense que ta pensée est très pertinente et montre une certaine compassion envers les agriculteurs face à la technologie. Je pense que tu as raison de préciser qu'il faut trouver une solution danseur "zone de comfort", par contre puisque je ne me spécialise pas dans le domaine, je ne connaît pas tout à fait les limites de celle-ci. Je sais que dans le monde agricole, des nouvelles technologies sont créées constamment. Par exemple, pour réduire l'utilisation de pesticides, de nouvelles technologie telles que le pyrodésherbeur (qui vise à éliminer les mauvaises herbes par la flamme) ou les microguêpes parasitoïdes (qui contrôle des prédateurs parasites à la culture de certains aliments). Je pense que ce compromis de reinvention de l'agriculture serait un bon début pour mettre en place l'agriculture raisonnée sur une plus grande étendue, malgré que ce changement se ferait un peu plus lentement en passant par la zone de comfort des agriculteurs déjà existants.

J'espère vous avoir aidé dans votre réflexion, Smile
Emma

Bonsoir,

Merci beaucoup pour ta réponse très claire et complète, je trouve ta réflexion très intéressante. Je ne savais effectivement pas qu'il existait des technologies pour réduire l'utilisation de pesticides. Oui, c'est vrai que l'adaptation à l'agriculture raisonnée se ferait plus lentement si l'on essayait de favoriser les petits agriculteurs et les pays moins développés. Mais à mon avis, au long terme, ce petit délai vaut la peine si ça signifie une généralisation de l'agriculture raisonnée au bout du compte et donc une résolution de nombreux problèmes tels que le déséquilibre alimentaire et la mauvaise fertilité des sols. Qu'en pensez-vous? Vaut-il mieux avancer plus rapidement pour tenter de produire plus au court terme ou justement favoriser les pays plus pauvres et les plus petits producteurs au prix d'une avancée un peu plus lente, mais qui aura des conséquences positives au long terme?  

Je sais qu'il est tard donc cette question n'est pas nécessairement à répondre, mais elle peut servir de question ouverte, à y réfléchir à un autre moment, même si ce n'est pas dans le cadre du débat.

Merci beaucoup,
Maia

Maia S1
Utilisateur

Messages : 17
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  Maia S1 le Lun 1 Mai 2017 - 1:37

GabrielleS2 a écrit:Bonsoir Maia,

Après avoir réalisé de nombreuses recherches, je n'ai pas pu trouver comment se font leurs choix d'intrants. Donc, je peux déduire qu'ils réduisent tout simplement le taux d'intrants total versés.

Dans un deuxième temps, d'après moi, la meilleure solution à long terme est l'agriculture raisonnée parce que cette dernière s'inscrit dans une démarche de développement durable tout simplement (comme nous l'avons bien expliqué dans notre article.)
J'espère que mes réponses vont pouvoir vous satisfaire,

Gaby  Smile

Oui, merci beaucoup, ta réponse est très claire. Je comprends qu'il n'y ait pas beaucoup d'informations disponibles à ce sujet, mais comme c'était une question qui m'était venue par curiosité, je voulais quand même vous la poser. Effectivement, je pense aussi que l'agriculture raisonnée est la meilleure solution, car comme vous l'exposez bien dans votre article, elle "s'inscrit dans une démarche de développement durable" en combinant les avantages de l'agriculture biologique et de l'agriculture intensive toujours de manière raisonnée. Une question pour finir, à laquelle vous n'êtes pas obligées de répondre vu l'heure, mais qui à mon avis est quand même intéressante, et qui se rapporte à votre opinion personnelle:
Pensez-vous que l'agriculture raisonnée pourra un jour remplacer toutes les autres formes d'agriculture tout en subvenant correctement aux besoins alimentaires mondiaux?

Merci
Maia

Maia S1
Utilisateur

Messages : 17
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’agriculture raisonnée dans un cadre de développement durable

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum