Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Sasha Mignon S2 le Lun 6 Mai 2019 - 21:17

Un futur pour l’agriculture mondialisée ?

Mots-clés : Impact sur la biodiversité, Fertilité des sols, Agriculture mondialisée, Développement durable, Agrosystème intensif


           L’agriculture est un facteur clé depuis le commencement de l’Humanité pour la survie de celle-ci. Au cours des générations, l’agriculture est née et a évolué avec un savoir-faire, jusqu’à être arrivée à un niveau technologique très élevé depuis quelques décennies.  Or, les méfaits de certaines pratiques agricoles dégradent considérablement l’environnement, jusqu’a même devenir néfaste pour notre propre consommation alimentaire. Ayant une véritable prise de conscience sur ce sujet, les pays du monde entier souhaitent établir des résolutions, résolutions basées sur l’agriculture durable. Il s'agit d'un système de production agricole qui vise à assurer une production pérenne de nourriture, de bois et de fibres en respectant les limites écologiques, économiques et sociales qui assurent la maintenance dans le temps de cette production.  


Comment envisager une agriculture soutenable mondialisée dans les prochaines années ?

 

1. Exploitation des ressources alimentaires et énergétiques : aspect environnemental

• Utilisation de pétrole pour les machines agricoles et engrais


Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Moisso10


           De nos jours, l’énergie la plus utilisée dans le monde reste l’énergie liée au pétrole, l’or noir, favorisant l’utilisation des véhicules roulant avec de l’essence. C'est bien le cas des véhicules et machines utilisées dans le domaine de l’agriculture, afin d’augmenter la production.
Avec nos technologies actuelles, virant de plus en plus vers une consommation plus verte, comment pourrait-on favoriser et utiliser une agriculture durable pour l’exploitation de ces terres ?

• Déforestation

            La déforestation augmente de manière exponentielle depuis plusieurs années avec l’expansion de l’agriculture intensive (brûler des terres entières afin de créer de nouveaux champs) ainsi que l'élevage intensif (ces terres brûlées deviennent d’immenses centres d’élevage de bovins). Avec ces différentes stratégies pour augmenter la production, celles-ci dégradent l’écosystème l’entourant, impactant la biodiversité (diminution de la faune et la flore des terrains exploités). Par la suite, l’utilisation d'engrais sur ces nouveaux sols, afin que ceux-ci soient plus rapidement utilisable - sur le modèle de l’agriculture intensive (agrosystème intensif) - produit également du CO2, ainsi qu’une très forte probabilité de contamination des récoltes. De plus, le model de l’agriculture intensif conduit à l’infertilité des sols. Avec des chiffres, c’est environ 50 000 km2 en moyenne de forêt perdue chaque année ; diminution de la capacité naturelle des arbres à stocker ce puissant gaz à effet de serre participent à l’augmentation du taux de CO2 dans l'atmosphère, d’après National Geographic. Que devons-nous faire afin de stopper cette augmentation menaçante pour tous ?


• Gaspillage et exploitation de l’eau

           L’agriculture est aujourd’hui le secteur le plus consommateur d’eau dans le monde, mais aussi gaspilleur. Les agriculteurs des pays, principalement en voie de développement, acteur qui favorisent le plus l’agriculture intensive, utilisent beaucoup d’eau pour leur récolte, privatisant dans la même mesure les contrés voisines. Par exemple, l’utilisation de l’agriculture intensive en France représente une consommation d’eau de 80 % de la consommation nette estivale de l’eau, et la moitié de la consommation nette annuelle de l’eau en France. S’en suit la pollution des sols avec l’utilisation des pesticides et des engrais chimiques contaminant l’eau potable des nappes


Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Surfac11
   


2. Répartition des ressources alimentaire et énergétiques (Surconsommation d’un côté, sous consommation de l’autre) : aspect économique et social

• Richesses (PIB) et technologies inégales (pays pauvre, pays riches)


Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Pib_mo10


           Avec l’effort et l’avancée technologique augmentant de façon exponentielle depuis la révolution industrielle, beaucoup de pays restent à l’écart de cette avancée fulgurante et rapide. En effet, les pays les moins avancés n’ont pas suivi cette évolution par un manque de fonds ou à une situation politique instable, suite à un développement du pays pas encore suffisant pour l’époque de la révolution industrielle, pour se lancer dans celle-ci. Les années passent et l’écart se creuse entre technologies des pays avancés et des pays les moins avancés (PMA), avec une technologie quasi nulle à quelques endroits. Sans technologies de nos jours, il est devenu impossible de faire de l’argent. Cela revient à dire qu’il est impossible pour un pays de construire sa fortune, son PIB, si celui-ci n’a pas de technologie, ou plutôt, s’il n’a pas la technologie adéquate des pays avancés pour pouvoir à son tour se lancer dans l’établissement d’un pays avancé. Aujourd’hui, les anciens PMA se sont frayé une place parmi les pays en développement. Mais comment procédés pour les 47 autres pays figurants dans la liste des PMA actuels ?


• Répartition des terres, des ressources

La répartition de l'eau en fonction de la répartition des écosystèmes dans le monde
Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Eau11 Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Zocosy11


           Nous le savons, la Terre n’est pas la même partout : les biomes existants sont répartis dans différentes régions, et aujourd’hui, dans différents pays.  En effet, l’humain s’est habitué au cours de millions d’année à s’adapter à son biome et à y vivre. Aujourd’hui, grâce à la technologie, l’humain peut vivre sur toute la surface du globe. Mais ce même humain doit également pouvoir se nourrir sur sa terre d’occupation. Et aujourd’hui, ce n’est malheureusement plus le cas. Prenons l’exemple de l'Indonésie : après beaucoup de catastrophes naturelles, mais aussi de catastrophes liées au climat tel que les inondations, les récoltes se perdent.
Si l’humain peut vivre sur toute la surface du globe avec de la technologie, il doit forcément avoir une source d’énergie pour l’alimenter. Mais là est l’autre problème : l’énergie est également déficiente dans certains pays ou certaines région, contrainte à vivre sans, tel que les PMA.
Quelles sont donc les solutions afin que l’humanité puisse survivre en alliant nourriture et énergie ?

           En conclusion, si l’humain veut continuer à vivre de manière adéquate sur le globe, c’est-à-dire de façon à combler ses besoins de manière durable, l’humanité doit trouver des solutions sur l’aspect environnemental, économique et social.

Question de débat: Selon vous, serait-il possible d'envisager une agriculture mondialisée durable ? Si oui, quelles solutions proposeriez-vous ?

Bibliographie :

• Carte des répartition en eau de France : https://www.horizondurable.info/que-choisir-denonce-gaspillage-eau-agriculture/

• Information sur la déforestation de National Geographic: https://www.nationalgeographic.fr/environnement/changement-climatique-comment-absorber-le-co2-present-dans-latmosphere

• La répartition de l’eau en fonction de la répartition des écosystèmes dans le monde : https://www.cieau.com/le-metier-de-leau/ressource-en-eau-eau-potable-eaux-usees/ou-en-sont-les-ressources-en-eau-dans-le-monde/ et https://www.geocaching.com/geocache/GC5Q8ZX_revisions-du-bac-8-geographie?guid=40e35ea9-63cc-41bc-92b2-9dae9efc3a64

• Carte des PIB dans le monde : https://www.geocaching.com/geocache/GC5Q8ZX_revisions-du-bac-8-geographie?guid=40e35ea9-63cc-41bc-92b2-9dae9efc3a64

• Moissonneuses-batteuses de l’agriculture intensive : http://lechemindeleveil.blogspot.com/2015/10/lhomme-est-le-fleau-de-notre-monde.html

• Livre de SVT 1reS, ISBN-978-2-04-732842-2

Par Auriane Thilloy et Sasha Mignon, 1S2

Sasha Mignon S2
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Les solutions mises en place

Message  Chadi E S2 le Jeu 9 Mai 2019 - 2:26

Bonjour Sasha et Auriane;
Premièrement j'aimerais vous dire que votre article est très intéressant surtout qu'il s'agit d'un important sujet qui traite de l'agriculture qui est essentielle à la survie de l'humanité. Néanmoins vous ne parler pas des solutions prises afin d'envisager une ¨agriculture soutenable¨ ou même proposée. Donc je vous repose votre problématique, comment envisager une agriculture soutenable mondialisée dans les prochaines années ? Quelles sont les solutions qui peuvent être envisagé.
Merci d'avance pour votre réponse.
Chadi.
Very Happy

Chadi E S2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  RostanS1 le Jeu 9 Mai 2019 - 22:48

Bonjour Sasha et Aurianne,

Votre article est très clair et bien illustré cependant ne pensez vous pas qu'une agriculture raisonnée serait la meilleure solution pour les problèmes environnementaux auquel nous faisons face?

RostanS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 01/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Yacine Benaoudia 1ere S2 le Ven 10 Mai 2019 - 14:51

Bonjour,
Pour ma part il est impossible d'envisager qu'une agriculture mondialisée puisse être durable.
Premièrement lorsqu'on sait que dans 20 ans on sera plus de 10 milliards d'individus sur Terre on ne peut produire une quantité si importante sans utiliser des produits tels que des pesticides et des engrais (nocifs pour l'eco-système). Car la production quantitative aurait le dessus sur le qualitatif. Notre mode de fonctionnement actuel en est la preuve. En effet, aujourd’hui il est très rare de retrouver des produits qui ne sont pas issus d'une agriculture industrialisée et qui ne sont pas génétiquement modifiés. Et ce à cause du fait que la demande est trop importante.

Pour résoudre ce problème, il faut privilégier une production et une agriculture locale, d'une part afin de réduire les distances de transport. D'autre part une agriculture locale sera toujours meilleure qu'une agriculture intensive et mondiale car c'est une façon d'enrichir la biodiversité (primordial pour un eco-systeme durable), mais également mettre l'accent sur une production éco-responsable.
Donc plus respectueuse vis à vis de notre environnement.



Yacine Benaoudia 1ere S2
Utilisateur

Messages : 14
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Xavier_J_S2 le Sam 11 Mai 2019 - 2:09

Yacine Benaoudia 1ere S2 a écrit:
Pour résoudre ce problème, il faut privilégier une production et une agriculture locale, d'une part afin de réduire les distances de transport. D'autre part une agriculture locale sera toujours meilleure qu'une agriculture intensive

Bonjour ,
Je trouve votre article fort intéressant. De plus je rebondit sur la réponse de Yacine en privilégiant une agriculture local
qui pourrait réduire tous d'abord l'énergie utilisé mais une agriculture local peut-être très bien une agriculture intensive et non biologique.

D'autre part, j'aimerais apporter une réponse sur une agriculture mondialisé durable. Le très bon moyen comme
vous l'avez bien dit est une agriculture intensive pour répondre a une population croissante.

Pourtant cette méthode ne répond pas au problèmes environnementaux que l'on pourra observer dans les dix prochaines années ou même a ce jours. Vous parlez d'une agriculture gaspilleuse, pour quoi pas consommer ces gaspillages, d'après le devoir, au Canada, près de 400 kg de nourriture par personne sont gaspillés. il serait fou de penser de redonner ce gaspillage a des pays sous développer ou même des pays en face avec des catastrophe naturels. Ces aliments seraient bien sur en meilleur état. Peut-être faut-il réguler notre production agricole selon le gaspillage présent dans notre région?

Et donc par cela, je pense nous pourrons avoir une agriculture mondialisé et durable

Merci d'avance de votre réponse

Xavier_J_S2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Sasha Mignon S2 le Sam 11 Mai 2019 - 21:49

RostanS1 a écrit:Bonjour Sasha et Aurianne,

Votre article est très clair et bien illustré cependant ne pensez vous pas qu'une agriculture raisonnée serait la meilleure solution pour les problèmes environnementaux auquel nous faisons face?

Bonjour Rostan,

Tu as raison, l'agriculture raisonnée est une solution aux enjeux environnementaux auxquels nous faisons face.
Notre but est de trouver des solutions nous permettant d'envisager une agriculture mondialisée équitable, durable et soutenable. C'est pour cela, que nous pouvons songer à une agriculture à la fois mondialisée et raisonnée. L'effet néfaste sur l'environnement sera donc réduit, cependant il faudra aussi trouver une solution pour rendre cette pratique agricole équitable. C'est-à-dire, de trouver un moyen pour minimiser à la fois la malnutrition dans les pays "non développés", mais aussi la surproduction agricole dans les pays développés.

Merci et cordialement,
Sasha.

Sasha Mignon S2
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Sasha Mignon S2 le Sam 11 Mai 2019 - 22:39

Chadi E S2 a écrit:Bonjour Sasha et Auriane;
Premièrement j'aimerais vous dire que votre article est très intéressant surtout qu'il s'agit d'un important sujet qui traite de l'agriculture qui est essentielle à la survie de l'humanité. Néanmoins vous ne parler pas des solutions prises afin d'envisager une ¨agriculture soutenable¨ ou même proposée. Donc je vous repose votre problématique, comment envisager une agriculture soutenable mondialisée dans les prochaines années ? Quelles sont les solutions qui peuvent être envisagé.
Merci d'avance pour votre réponse.
Chadi.
Very Happy

Bonjour Chadi,

Trouver une agriculture soutenable et mondialisée est une tache compliquée. Nous rentrons dans un veritable cercle vicieux : L'agriculture intensive produit beaucoup mais représente des enjeux pour nous et pour l'environnement. L'agriculture biologique ne nuit pas notre santé, ni à l'environnement mais elle produit peu. C'est pour ça qu'il faut trouver une solution répondant aux deux critères.

En guise de solution, nous ne pouvons pas en envisager qu'une seule. Il faut prendre en compte l'espace agricole qui se présente. Je propose donc l'agriculture raisonnée et l'agroforesterie. L'agriculture raisonnée instaure un "équilibre entre productivité et environnement" (géo.fr). L'agroforesterie est une "pratique qui consiste à faire cohabiter arbres et grandes cultures" (manuel de SVT).

De plus, il faut faire en sorte que les répartitions de production agricole soit équitables. Aujourd'hui 20%, seulement, des terres exploitables sont cultivées dans les pays en développement. Par conséquent, il faudrait pouvoir augmenter la productivité agricole de ces pays pour enfin avoir la possibilité de nourrir les 9 milliards d'humains qui arrivent. Par exemple, favoriser l'agroforesterie dans les forêts tropicales. Celles-ci bénéficient en plus de ressources considérables en eau.

Merci et cordialement,
Sasha.

Sasha Mignon S2
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Dim 12 Mai 2019 - 0:05

Xavier_J_S2 a écrit:
Yacine Benaoudia 1ere S2 a écrit:
Pour résoudre ce problème, il faut privilégier une production et une agriculture locale, d'une part afin de réduire les distances de transport. D'autre part une agriculture locale sera toujours meilleure qu'une agriculture intensive

Bonjour ,
Je trouve votre article fort intéressant. De plus je rebondit sur la réponse de Yacine en privilégiant une agriculture local
qui pourrait réduire tous d'abord l'énergie utilisé mais une agriculture local peut-être très bien une agriculture intensive et non biologique.

D'autre part, j'aimerais apporter une réponse sur une agriculture mondialisé durable. Le très bon moyen comme
vous l'avez bien dit est une agriculture intensive pour répondre a une population croissante.

Pourtant cette méthode ne répond pas au problèmes environnementaux que l'on pourra observer dans les dix prochaines années ou même a ce jours. Vous parlez d'une agriculture gaspilleuse, pour quoi pas consommer ces gaspillages, d'après le devoir, au Canada, près de 400 kg de nourriture par personne sont gaspillés. il serait fou de penser de redonner ce gaspillage a des pays sous développer ou même des pays en face avec des catastrophe naturels. Ces aliments seraient bien sur en meilleur état. Peut-être faut-il réguler notre production agricole selon le gaspillage présent dans notre région?

Et donc par cela, je pense nous pourrons avoir une agriculture mondialisé et durable

Merci d'avance de votre réponse

Bonjour Yacine et Xavier,
Tout d'abord, je tiens à vous dire que je trouve vos solutions intéressantes, mais que que je reste tout de même en désaccord avec quelques-unes. En effet, l'agriculture intensive est, selon moi, quelque chose qu'il faudrait interdire et ne plus jamais reproduire. L'agriculture intensive nous conduit à notre perte, plutôt que de l'éviter. Mon opinion serait également de favoriser une agriculture locale et biologique.

Ensuite, pour revenir à l'argument de Yacine sur le manque de nourriture d'une population croissante, je suis en désaccord avec ta pensée. D'après moi, le manque de nourriture est comme le manque d’eau : nous en avons bien assez, mais elle est seulement très mal répartie. Ce qui correspond effectivement à la conséquence du gaspillage dans les pays développés. Si cette nourriture gaspillée venait, par des solutions élaborées, à être redistribuée dans le monde, celui-ci pourrait être nourri à sa faim et pourrait même retrouver un équilibre stable de naissances, afin de ne pas créer de surpopulation.

Enfin, je dis oui, bien sûr, à l'agriculture locale, surtout si un pays pourrait s'autosuffire en termes de nourriture. Or, et d’où notre insistance dans l'article, la Terre n'est pas la même partout ! Il est donc bien impossible que chaque pays puisse s'autosuffire avec une agriculture locale. Mais voici, selon moi, une première solution : favoriser le libre-échange, les accords et politiques d'aide. En effet, je ne pense pas qu'ici, l'importation et l'exportation soient problématiques. Au contraire, bien traités, ils nous apportent des solutions. Si un pays ne peut pas être en mesure de se créer suffisamment de nourriture, il n'a cas échanger d'autres types de ressource avec un autre pays qui lui aurait la ressource manquante du premier pays. L'importation et l'exportation est alors une des premières solutions de notre problématique. Finalement, l'agriculture devrait se recréer en suivant le modèle de l'agriculture biologique précédemment décrite par Sasha, et expliquée dans le manuel de SVT de 1ereS.

N'hésiter pas à nous recontacter si vous avez d'autres idées ou questions.

Merci de votre participation autour de ce débat sur notre article,
Cordialement,

Auriane,
1ereS2

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Dim 12 Mai 2019 - 0:29

Sasha Mignon S2 a écrit:
Chadi E S2 a écrit:Bonjour Sasha et Auriane;
Premièrement j'aimerais vous dire que votre article est très intéressant surtout qu'il s'agit d'un important sujet qui traite de l'agriculture qui est essentielle à la survie de l'humanité. Néanmoins vous ne parler pas des solutions prises afin d'envisager une ¨agriculture soutenable¨ ou même proposée. Donc je vous repose votre problématique, comment envisager une agriculture soutenable mondialisée dans les prochaines années ? Quelles sont les solutions qui peuvent être envisagé.
Merci d'avance pour votre réponse.
Chadi.
Very Happy

Bonjour Chadi,

Trouver une agriculture soutenable et mondialisée est une tache compliquée. Nous rentrons dans un veritable cercle vicieux : L'agriculture intensive produit beaucoup mais représente des enjeux pour nous et pour l'environnement. L'agriculture biologique ne nuit pas notre santé, ni à l'environnement mais elle produit peu. C'est pour ça qu'il faut trouver une solution répondant aux deux critères.

En guise de solution, nous ne pouvons pas en envisager qu'une seule. Il faut prendre en compte l'espace agricole qui se présente. Je propose donc l'agriculture raisonnée et l'agroforesterie. L'agriculture raisonnée instaure un "équilibre entre productivité et environnement" (géo.fr). L'agroforesterie est une "pratique qui consiste à faire cohabiter arbres et grandes cultures" (manuel de SVT).

De plus, il faut faire en sorte que les répartitions de production agricole soit équitables. Aujourd'hui 20%, seulement, des terres exploitables sont cultivées dans les pays en développement. Par conséquent, il faudrait pouvoir augmenter la productivité agricole de ces pays pour enfin avoir la possibilité de nourrir les 9 milliards d'humains qui arrivent. Par exemple, favoriser l'agroforesterie dans les forêts tropicales. Celles-ci bénéficient en plus de ressources considérables en eau.

Merci et cordialement,
Sasha.


Bonjour Chadi,
Justement ! Nous connaissons, ou plutôt, envisageons plusieurs solutions afin de répondre à notre problématique. Le but était de comparer les vôtres et les nôtres. Mais si tu demandes, alors voici quelques solutions, sur laquelle nous pourrons débattre selon ton gré.

Premièrement, nous cherchons à interdire toute utilisation de pétrole ou de gaz, afin de combler nos besoin en énergie par des énergies renouvelables. Par exemple, les pays en bord de mer deviendraient des pays d’accueil d'éolienne terrestres et offshore, les déserts deviendraient des terrains d’accueil de panneaux solaires... En outre, faire correspondre chaque zone de la planète avec sa propre source d'énergie renouvelable, spécifique au terrain.

Secondement, nous cherchons à supprimer l'agriculture intensive. En effet, l'agriculture intensive est la source de beaucoup de misères, qui se reboucle en cercle vicieux. Le modèle de l'agriculture intensive incite à raser d'entières forêts (déforestation intensive) afin de créer des champs. Sur ces champs vont ensuite être appliqués tout un tas de pesticides et d'engrais afin d’accélérer l'accès au sols nouvellement crées. Ces pesticides et engrais ont probablement un impact sur la santé du consommateur. Enfin, l'utilisation exponentielle des engrais et des pesticides (plus le sols a fourni, plus sa capacité diminue, plus il faut en mettre) entraînent une dégradation totale des sols la rendent totalement fertile. Au bout du compte, cette agriculture intensive ne dure pas, et peut donc être exclu de l’espérance d'une agriculture durable.

Troisièmement, le monde n'est pas le même partout, ce qui se résume par une limitation des ressources dans certains pays, et un gaspillage dans d'autre. Notre ultime solution serait de mettre un fort accent sur l'importation et l'exportation, mais d'autant plus sur les politiques d'aides et les accords entre pays, afin de redistribuer les ressources de cette même Terre que nous partageons.

J’espère t'avoir éclairé sur tes opinions. J'attends tes réponses sur ce débat avec impatiences.

Bonne journée,

Auriane Very Happy

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Xavier_J_S2 le Lun 13 Mai 2019 - 17:24

Auriane Thilloy S2 a écrit:


Bonjour Yacine et Xavier,
Tout d'abord, je tiens à vous dire que je trouve vos solutions intéressantes, mais que que je reste tout de même en désaccord avec quelques-unes. En effet, l'agriculture intensive est, selon moi, quelque chose qu'il faudrait interdire et ne plus jamais reproduire. L'agriculture intensive nous conduit à notre perte, plutôt que de l'éviter. Mon opinion serait également de favoriser une agriculture locale et biologique.

Ensuite, pour revenir à l'argument de Yacine sur le manque de nourriture d'une population croissante, je suis en désaccord avec ta pensée. D'après moi, le manque de nourriture est comme le manque d’eau : nous en avons bien assez, mais elle est seulement très mal répartie. Ce qui correspond effectivement à la conséquence du gaspillage dans les pays développés. Si cette nourriture gaspillée venait, par des solutions élaborées, à être redistribuée dans le monde, celui-ci pourrait être nourri à sa faim et pourrait même retrouver un équilibre stable de naissances, afin de ne pas créer de surpopulation.

Enfin, je dis oui, bien sûr, à l'agriculture locale, surtout si un pays pourrait s'autosuffire en termes de nourriture. Or, et d’où notre insistance dans l'article, la Terre n'est pas la même partout ! Il est donc bien impossible que chaque pays puisse s'autosuffire avec une agriculture locale. Mais voici, selon moi, une première solution : favoriser le libre-échange, les accords et politiques d'aide. En effet, je ne pense pas qu'ici, l'importation et l'exportation soient problématiques. Au contraire, bien traités, ils nous apportent des solutions. Si un pays ne peut pas être en mesure de se créer suffisamment de nourriture, il n'a cas échanger d'autres types de ressource avec un autre pays qui lui aurait la ressource manquante du premier pays. L'importation et l'exportation est alors une des premières solutions de notre problématique. Finalement, l'agriculture devrait se recréer en suivant le modèle de l'agriculture biologique précédemment décrite par Sasha, et expliquée dans le manuel de SVT de 1ereS.

N'hésiter pas à nous recontacter si vous avez d'autres idées ou questions.

Merci de votre participation autour de ce débat sur notre article,
Cordialement,

Auriane,
1ereS2

Tout d'abord, merci Auriane pour ta réponse. Je suis d'accord sur le fait que notre terre est inégalement répartie en ressource alimentaire .De plus, je suis d'accord sur une mondialisation de l'agriculture qui permettrai de nourrir une population en souffrance.

Mais des mesures environnementales doivent être pris en compte pour minimiser l'énergie utilisé même d'utiliser une énergie éco-responsable.

Que propose-tu pour établir un libre-échange tout en minimisant les coût énergétique?
Xavier

Xavier_J_S2
Utilisateur

Messages : 9
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Mar 14 Mai 2019 - 11:47

Xavier_J_S2 a écrit:
Auriane Thilloy S2 a écrit:


Bonjour Yacine et Xavier,
Tout d'abord, je tiens à vous dire que je trouve vos solutions intéressantes, mais que que je reste tout de même en désaccord avec quelques-unes. En effet, l'agriculture intensive est, selon moi, quelque chose qu'il faudrait interdire et ne plus jamais reproduire. L'agriculture intensive nous conduit à notre perte, plutôt que de l'éviter. Mon opinion serait également de favoriser une agriculture locale et biologique.

Ensuite, pour revenir à l'argument de Yacine sur le manque de nourriture d'une population croissante, je suis en désaccord avec ta pensée. D'après moi, le manque de nourriture est comme le manque d’eau : nous en avons bien assez, mais elle est seulement très mal répartie. Ce qui correspond effectivement à la conséquence du gaspillage dans les pays développés. Si cette nourriture gaspillée venait, par des solutions élaborées, à être redistribuée dans le monde, celui-ci pourrait être nourri à sa faim et pourrait même retrouver un équilibre stable de naissances, afin de ne pas créer de surpopulation.

Enfin, je dis oui, bien sûr, à l'agriculture locale, surtout si un pays pourrait s'autosuffire en termes de nourriture. Or, et d’où notre insistance dans l'article, la Terre n'est pas la même partout ! Il est donc bien impossible que chaque pays puisse s'autosuffire avec une agriculture locale. Mais voici, selon moi, une première solution : favoriser le libre-échange, les accords et politiques d'aide. En effet, je ne pense pas qu'ici, l'importation et l'exportation soient problématiques. Au contraire, bien traités, ils nous apportent des solutions. Si un pays ne peut pas être en mesure de se créer suffisamment de nourriture, il n'a cas échanger d'autres types de ressource avec un autre pays qui lui aurait la ressource manquante du premier pays. L'importation et l'exportation est alors une des premières solutions de notre problématique. Finalement, l'agriculture devrait se recréer en suivant le modèle de l'agriculture biologique précédemment décrite par Sasha, et expliquée dans le manuel de SVT de 1ereS.

N'hésiter pas à nous recontacter si vous avez d'autres idées ou questions.

Merci de votre participation autour de ce débat sur notre article,
Cordialement,

Auriane,
1ereS2

Tout d'abord, merci Auriane pour ta réponse.  Je suis d'accord sur le fait que notre terre est inégalement répartie  en ressource alimentaire .De plus, je suis d'accord sur une mondialisation de l'agriculture qui permettrai de nourrir une population en souffrance.

Mais des mesures environnementales doivent être pris en compte pour minimiser l'énergie utilisé même d'utiliser une énergie éco-responsable.

Que propose-tu pour établir un libre-échange tout en minimisant les coût énergétique?
Xavier

Bonjour Xavier,
Je ne pense pas avoir bien cerné ta question. Je vais tout de même tâcher d'y répondre. Si tu cherches à utiliser une énergie éco-responsable pour l'agriculture, il me semble évident que l'utilisation d'énergie renouvelable est pour moi la solution. Nous pourrons aussi rajouter le fait que l'énergie renouvelable pourrait être spécifique au terrain. Par exemple, mettre des éoliennes en bord de mer, ou même du offshore. Cette électricité ainsi produite, sans effet néfaste sur l'écosystème, pourrait alimenter les batteries des futures moissonneuses batteuses électriques, déjà en innovation. Pour l'instant, seul les moissonneuses batteuses hybrides existent, comme l'indique le site : https://www.lebulletin.com/machinerie/moissonneuse-batteuse-hybride-33204 Mais je suis certaine que la transition vers des moyens technologiques électriques va se faire au cours des prochaines années.

Pour ce qui est du libre-échange, je ne pense pas avoir bien cerné ta question... mais je te répondrais de la même manière que sur le point précédent. Il est clair qu'aujourd'hui, nos systèmes de transport polluent, par leur rejet en gaz à effet de serre. Mais aujourd'hui, une transition, beaucoup plus rapide que nous pouvons l'imaginer se fait au niveau des transports, notamment au niveau des avions électriques. Ce site pourrait t'aider pour cette nouvelle technologie qu'est l'aéronef de demain : https://novae.ca/2018/08/lavion-electrique-plus-proche-de-nous-quil-ny-parait/ Pour te faire une idée, Airbus, l'un des plus grand leader mondial dans l'industrie aéronautique est déjà sur un premier prototype. Le libre-échange est nécessaire pour le développement future des PMA, et pour l'aide mondiale. Le libre-échange est aujourd'hui sur une phase de transition vers des moyens de transports plus écologiques. Les coût énergétiques seront par la suite beaucoup moins importants, car il seront non gaspillés, et surtout, renouvelables.

En éspérant avoir répondu à ta question,
Passe une bonne journée,
Cordialement,

Auriane Smile

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  RostanS1 le Mar 14 Mai 2019 - 15:58

Sasha Mignon S2 a écrit:
RostanS1 a écrit:Bonjour Sasha et Aurianne,

Votre article est très clair et bien illustré cependant ne pensez vous pas qu'une agriculture raisonnée serait la meilleure solution pour les problèmes environnementaux auquel nous faisons face?

Bonjour Rostan,

Tu as raison, l'agriculture raisonnée est une solution aux enjeux environnementaux auxquels nous faisons face.
Notre but est de trouver des solutions nous permettant d'envisager une agriculture mondialisée équitable, durable et soutenable. C'est pour cela, que nous pouvons songer à une agriculture à la fois mondialisée et raisonnée. L'effet néfaste sur l'environnement sera donc réduit, cependant il faudra aussi trouver une solution pour rendre cette pratique agricole équitable. C'est-à-dire, de trouver un moyen pour minimiser à la fois la malnutrition dans les pays "non développés", mais aussi la surproduction agricole dans les pays développés.

Merci et cordialement,
Sasha.
Bonjour Sasha, merci pour ta réponse
D’après mes sources, l'agriculture raisonnée ne nécessite pas de grands moyens, contrairement a l'agriculture biologique, qui possède un rendement plus faible, et qui donc coûterait plus cher a produire pour tout les habitants d'un pays en développement. Je ne comprends donc pas l'agriculture ''a la fois mondialisée et raisonnée'' dont tu me parles.
Rostan

RostanS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 01/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Tamara baclet 1s1 le Mer 15 Mai 2019 - 22:22

Bonjours Aurianne et Sasha

L'agriculture biologique peut-elle devenir une agriculture mondialisée ?

Tamara baclet 1s1
Utilisateur

Messages : 7
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  David1S1 le Jeu 16 Mai 2019 - 0:17

Bonjour Sasha et Auriane
J'ai trouvé que votre article était intéressant et ça met en évidence plusieurs problèmes pertinentes avec l'agriculture. Il y a un système agricole appelé la micro-agriculture bio intensive, comme le nom indique c'est fait avec des échelles de longueur et de largeur plus petites que l'agriculture ainsi que ce système d'agriculture est mieux pour l'environnement. Pour réaliser cette méthode d'agriculture, il faut suivre les grandes principes du micro-agriculture bio intensive par exemple enrichir le sol avec des produits à base de plantes seuls. Ce système d'agriculture à plusieurs atouts pour l'environnement et pour la production de produits agricoles mais ce n'est pas effectué avec des plus grandes échelles pour produire nos végétaux en grande quantité donc il y a des contraintes avec cela. Pour la micro-agriculture bio intensive, on n'utilise pas les machines ce qui pourrait réduire les inégalités de suralimentation, car plusieurs pays dans le monde pourraient utiliser cette méthode que ce soit des pays développés ou sous développés tant qu'il y a des terres assez fertiles.  
Si on utilisait cette méthode d'agriculture avec des échelles plus grandes pour résoudre nos problèmes environnementaux, penserez-vous que c'est une solution envisageable dans l'avenir pour que les écosystèmes de l'environnement soient en bonne état?
Est-ce que ça va réduire les inégalités de consommation entre les pays du monde?
concept de micro-agriculture bio intensive: https://maisonagricultureurbaine.com/autres-concept/la-micro-agriculture-biointensive/

David1S1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Ven 17 Mai 2019 - 16:47

Tamara baclet 1s1 a écrit:Bonjours Aurianne et Sasha

L'agriculture biologique peut-elle devenir une agriculture mondialisée ?

Bonjour Tamara,
Pour ma part, je trouve qu'il serait très compliqué que ce type d'agriculture viennent à se mondialiser. D'un point de vue personnel, je suis pour l'arrêt de l'utilisation de pesticides et d'engrais chimique sur les cultures, mais je suis totalement pour les OGM. L'agriculture biologique serait donc pour moi un oui, mais aussi un non. Pour en revenir à ta question, je trouve que cette vision n'est pas très réaliste : il sera quasiment impossible de nourrir la population grandissante avec l'agriculture biologique de nos jours. Mais, seulement de nos jours en tout cas. Pour conjecturer, si un jour, le monde entier venait à favoriser l'agriculture biologique, il faudrait alors beaucoup plus de plans de récolte et de champs afin d'assurer une production convenable aux besoins de l'Homme.

Voici ce que j'en pense.
Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Ven 17 Mai 2019 - 17:13

David1S1 a écrit:Bonjour Sasha et Auriane
J'ai trouvé que votre article était intéressant et ça met en évidence plusieurs problèmes pertinentes avec l'agriculture. Il y a un système agricole appelé la micro-agriculture bio intensive, comme le nom indique c'est fait avec des échelles de longueur et de largeur plus petites que l'agriculture ainsi que ce système d'agriculture est mieux pour l'environnement. Pour réaliser cette méthode d'agriculture, il faut suivre les grandes principes du micro-agriculture bio intensive par exemple enrichir le sol avec des produits à base de plantes seuls. Ce système d'agriculture à plusieurs atouts pour l'environnement et pour la production de produits agricoles mais ce n'est pas effectué avec des plus grandes échelles pour produire nos végétaux en grande quantité donc il y a des contraintes avec cela. Pour la micro-agriculture bio intensive, on n'utilise pas les machines ce qui pourrait réduire les inégalités de suralimentation, car plusieurs pays dans le monde pourraient utiliser cette méthode que ce soit des pays développés ou sous développés tant qu'il y a des terres assez fertiles.  
Si on utilisait cette méthode d'agriculture avec des échelles plus grandes pour résoudre nos problèmes environnementaux, penserez-vous que c'est une solution envisageable dans l'avenir pour que les écosystèmes de l'environnement soient en bonne état?
Est-ce que ça va réduire les inégalités de consommation entre les pays du monde?
concept de micro-agriculture bio intensive: https://maisonagricultureurbaine.com/autres-concept/la-micro-agriculture-biointensive/

Bonjour David,
Tu as exactement LA bonne solution. Je tiens à féliciter ton commentaire car c'est exactement ce que je cherchais comme solution. En effet, la micro-agriculture bio intensive est pour moi la réponse à beaucoup de choses :
1- L'arrêt de surproduction et donc de gaspillage
2- L'arrêt d'utilisation de machines agricoles polluantes pour l'environnement
3- Le rétablissement équitable des ressources alimentaires

Je suis totalement d'accord avec toi que ce moyen réduirait les inégalités de répartition des ressources. En effet, celles-ci sont directement à ta porter, et surtout plus limiter, afin d'éviter le gaspillage. Chacun aurait la même quantité.
Pour ce qui est de l'aspect environnemental, je suis d'accord que le fait d'arrêter l'utilisation des machines agricoles réduira les émissions de CO2. Il serait d'autant plus intéressant si cette micro-agriculture n'utilise pas d'engrais chimiques, ni de pesticides.
Avec une parcelle par deux ou trois maisons, et une plus grande pour chaque immeuble, je pense que cette alternative serait intéressante à développer.

MAIS, car je pense bien qu'il y en a un, j'insiste sur le fait que cette micro-agriculture ne serait pas accessible par tous les pays. En effet, et encore une fois, la Terre n'est pas la même partout. Je te parle notamment des pays du nord ou des régions tel que la Sibérie, dans laquelle l'agriculture n'est pratiquement pas fonctionnelle. C'est pour cette raison que d’après moi, il devrait rester une agriculture suffisamment riche en production afin d'alimenter ses pays qui n'ont pas la possibilité d'adopter cette agriculture. En effet, je doute que cette agriculture micro-intensive puisse-être divisée répartie à une échelle suffisamment élevée afin de nourrir des population entières. Mais dans ces cas-ci, cette micro-agriculture bio intensive, pour seulement cette population-ci, ne deviendrai-t-elle pas une agriculture biologique ?
Pour en venir à ma conclusion, je pense donc que cette alternative est exactement celle qui nous faut pour les pays développés et les pays en capacité de l'utiliser. Pour ce qui est des pays dans l'incapacité de les utiliser, il faudrait une agriculture biologique ou bien d'autre types, mais qui serait adéquat pour les plus grandes échelles.

Je suis donc parfaitement en accord avec toi, à une exception près.
Merci de ton commentaire très utile et visionnaire,
Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Sasha Mignon S2 le Ven 17 Mai 2019 - 18:16

RostanS1 a écrit:
Sasha Mignon S2 a écrit:
RostanS1 a écrit:Bonjour Sasha et Aurianne,

Votre article est très clair et bien illustré cependant ne pensez vous pas qu'une agriculture raisonnée serait la meilleure solution pour les problèmes environnementaux auquel nous faisons face?

Bonjour Rostan,

Tu as raison, l'agriculture raisonnée est une solution aux enjeux environnementaux auxquels nous faisons face.
Notre but est de trouver des solutions nous permettant d'envisager une agriculture mondialisée équitable, durable et soutenable. C'est pour cela, que nous pouvons songer à une agriculture à la fois mondialisée et raisonnée. L'effet néfaste sur l'environnement sera donc réduit, cependant il faudra aussi trouver une solution pour rendre cette pratique agricole équitable. C'est-à-dire, de trouver un moyen pour minimiser à la fois la malnutrition dans les pays "non développés", mais aussi la surproduction agricole dans les pays développés.

Merci et cordialement,
Sasha.
Bonjour Sasha, merci pour ta réponse
D’après mes sources, l'agriculture raisonnée ne nécessite pas de grands moyens, contrairement a l'agriculture biologique, qui possède un rendement plus faible, et qui donc coûterait plus cher a produire pour tout les habitants d'un pays en développement.  Je ne comprends donc pas l'agriculture  ''a la fois mondialisée et raisonnée'' dont tu me parles.
Rostan

Bonjour Rostan,

Je comprends qu'il est difficile d'imaginer une agriculture à la fois mondialisée et raisonnée. Cela parce que elle n'a pas encore été envisagée. En affirmant "mondialisée et raisonnée", j'entends que cette agriculture puisse être accessible à toute la population mondiale. Donc, que non seulement les pays développés y accèdent, mais aussi les PMA. Pour ce faire, l'entre-aide serait la clé. Ainsi, au lieu d'utiliser le terme "agriculture mondialisée", nous pouvons dire à la place "agriculture collective".

Sommes toutes, la méthode agricole que je propose pourrait subvenir aux besoins mondiaux, en alliant la collectivité mondiale à la durabilité. L'injustice de l'agriculture mondialisée pourrait se convertir en justice.

J'espère avoir pu répondre à ta question.

Merci et cordialement,
Sasha.

.

Sasha Mignon S2
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  David1S1 le Ven 17 Mai 2019 - 19:03

Auriane Thilloy S2 a écrit:
David1S1 a écrit:Bonjour Sasha et Auriane
J'ai trouvé que votre article était intéressant et ça met en évidence plusieurs problèmes pertinentes avec l'agriculture. Il y a un système agricole appelé la micro-agriculture bio intensive, comme le nom indique c'est fait avec des échelles de longueur et de largeur plus petites que l'agriculture ainsi que ce système d'agriculture est mieux pour l'environnement. Pour réaliser cette méthode d'agriculture, il faut suivre les grandes principes du micro-agriculture bio intensive par exemple enrichir le sol avec des produits à base de plantes seuls. Ce système d'agriculture à plusieurs atouts pour l'environnement et pour la production de produits agricoles mais ce n'est pas effectué avec des plus grandes échelles pour produire nos végétaux en grande quantité donc il y a des contraintes avec cela. Pour la micro-agriculture bio intensive, on n'utilise pas les machines ce qui pourrait réduire les inégalités de suralimentation, car plusieurs pays dans le monde pourraient utiliser cette méthode que ce soit des pays développés ou sous développés tant qu'il y a des terres assez fertiles.  
Si on utilisait cette méthode d'agriculture avec des échelles plus grandes pour résoudre nos problèmes environnementaux, penserez-vous que c'est une solution envisageable dans l'avenir pour que les écosystèmes de l'environnement soient en bonne état?
Est-ce que ça va réduire les inégalités de consommation entre les pays du monde?
concept de micro-agriculture bio intensive: https://maisonagricultureurbaine.com/autres-concept/la-micro-agriculture-biointensive/

Bonjour David,
Tu as exactement LA bonne solution. Je tiens à féliciter ton commentaire car c'est exactement ce que je cherchais comme solution. En effet, la micro-agriculture bio intensive est pour moi la réponse à beaucoup de choses :
1- L'arrêt de surproduction et donc de gaspillage
2- L'arrêt d'utilisation de machines agricoles polluantes pour l'environnement
3- Le rétablissement équitable des ressources alimentaires

Je suis totalement d'accord avec toi que ce moyen réduirait les inégalités de répartition des ressources. En effet, celles-ci sont directement à ta porter, et surtout plus limiter, afin d'éviter le gaspillage. Chacun aurait la même quantité.
Pour ce qui est de l'aspect environnemental, je suis d'accord que le fait d'arrêter l'utilisation des machines agricoles réduira les émissions de CO2. Il serait d'autant plus intéressant si cette micro-agriculture n'utilise pas d'engrais chimiques, ni de pesticides.
Avec une parcelle par deux ou trois maisons, et une plus grande pour chaque immeuble, je pense que cette alternative serait intéressante à développer.

MAIS, car je pense bien qu'il y en a un, j'insiste sur le fait que cette micro-agriculture ne serait pas accessible par tous les pays. En effet, et encore une fois, la Terre n'est pas la même partout. Je te parle notamment des pays du nord ou des régions tel que la Sibérie, dans laquelle l'agriculture n'est pratiquement pas fonctionnelle. C'est pour cette raison que d’après moi, il devrait rester une agriculture suffisamment riche en production afin d'alimenter ses pays qui n'ont pas la possibilité d'adopter cette agriculture. En effet, je doute que cette agriculture micro-intensive puisse-être divisée répartie à une échelle suffisamment élevée afin de nourrir des population entières. Mais dans ces cas-ci, cette micro-agriculture bio intensive, pour seulement cette population-ci, ne deviendrai-t-elle pas une agriculture biologique ?
Pour en venir à ma conclusion, je pense donc que cette alternative est exactement celle qui nous faut pour les pays développés et les pays en capacité de l'utiliser. Pour ce qui est des pays dans l'incapacité de les utiliser, il faudrait une agriculture biologique ou bien d'autre types, mais qui serait adéquat pour les plus grandes échelles.

Je suis donc parfaitement en accord avec toi, à une exception près.
Merci de ton commentaire très utile et visionnaire,
Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.
Après avoir lu votre réponse, j'ai compris que c'est dans le cas de pays avec des terres qui ne sont pas fertiles que ça ne serait pas possible de faire cette méthode d'agriculture. Je suis d'accord avec vous sur votre avis sur ce contrainte de la micro-agriculture bio intensive. Comme vous avez dit, il y a plusieurs avantages avec cette méthode d'agriculture mais il y a toujours des inégalités.
Merci
Bonne soirée

David1S1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Tamara baclet 1s1 le Sam 18 Mai 2019 - 0:03

Auriane Thilloy S2 a écrit:
Tamara baclet 1s1 a écrit:Bonjours Aurianne et Sasha

L'agriculture biologique peut-elle devenir une agriculture mondialisée ?

Bonjour Tamara,
Pour ma part, je trouve qu'il serait très compliqué que ce type d'agriculture viennent à se mondialiser. D'un point de vue personnel, je suis pour l'arrêt de l'utilisation de pesticides et d'engrais chimique sur les cultures, mais je suis totalement pour les OGM. L'agriculture biologique serait donc pour moi un oui, mais aussi un non. Pour en revenir à ta question, je trouve que cette vision n'est pas très réaliste : il sera quasiment impossible de nourrir la population grandissante avec l'agriculture biologique de nos jours. Mais, seulement de nos jours en tout cas. Pour conjecturer, si un jour, le monde entier venait à favoriser l'agriculture biologique, il faudrait alors beaucoup plus de plans de récolte et de champs afin d'assurer une production convenable aux besoins de l'Homme.  

Voici ce que j'en pense.
Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Bonjour Auriane

D'après un article que j'ai lu dans le journal le Monde du 14 novembre 2017 qui reprenait un article de Nature Communications l'agriculture bio pourrait être généralisée et remplacer l'agriculture conventionnelle. Mais pour cela, il faudrait consommer moins et mieux (moins de viande... ) et éviter le gaspillage. L'environnement y gagnerait et la santé des êtres vivants et des Humains aussi. La vraie difficulté n'est-elle pas le passage au Bio?

Bonne soirée.

source: https://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/14/une-agriculture-100-biologique-pourrait-nourrir-la-planete-en-2050_5214822_3244.html#xtor=AL-32280270

Tamara baclet 1s1
Utilisateur

Messages : 7
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Sam 18 Mai 2019 - 0:50

Tamara baclet 1s1 a écrit:
Auriane Thilloy S2 a écrit:
Tamara baclet 1s1 a écrit:Bonjours Aurianne et Sasha

L'agriculture biologique peut-elle devenir une agriculture mondialisée ?

Bonjour Tamara,
Pour ma part, je trouve qu'il serait très compliqué que ce type d'agriculture viennent à se mondialiser. D'un point de vue personnel, je suis pour l'arrêt de l'utilisation de pesticides et d'engrais chimique sur les cultures, mais je suis totalement pour les OGM. L'agriculture biologique serait donc pour moi un oui, mais aussi un non. Pour en revenir à ta question, je trouve que cette vision n'est pas très réaliste : il sera quasiment impossible de nourrir la population grandissante avec l'agriculture biologique de nos jours. Mais, seulement de nos jours en tout cas. Pour conjecturer, si un jour, le monde entier venait à favoriser l'agriculture biologique, il faudrait alors beaucoup plus de plans de récolte et de champs afin d'assurer une production convenable aux besoins de l'Homme.  

Voici ce que j'en pense.
Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Bonjour Auriane

D'après un article que j'ai lu dans le journal le Monde du 14 novembre 2017 qui reprenait un article de Nature Communications l'agriculture bio pourrait être généralisée et remplacer l'agriculture conventionnelle. Mais pour cela, il faudrait consommer moins et mieux (moins  de viande... ) et éviter le gaspillage. L'environnement y gagnerait et la santé des êtres vivants et des Humains aussi. La vraie difficulté n'est-elle pas le passage au Bio?

Bonne soirée.

source: https://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/14/une-agriculture-100-biologique-pourrait-nourrir-la-planete-en-2050_5214822_3244.html#xtor=AL-32280270

Bonjour Tamara,
Tu as totalement raison : l'environnement ne serait plus que reconnaissable si nous arrêtons l'agriculture conventionnelle pour un passage à l'agriculture biologique. Mais encore une fois ici, il reste des contraintes. En effet, dans le concept de l'agriculture biologique, celle-ci produit en moins grande quantité que la conventionnelle. Comme précédemment dit, il faudrait alors plus de terres agricoles afin d'assurer un bon rendement permettant de nourrir la planète.
Ensuite, je comprends bien que le deuxième sens de ta question est "le passage à la consommation bio". Et il est très vrai qu'il sera difficile. Prenons l'exemple d'un super marché : nous allons faire nos courses et voulons acheter un sac de 1 kg de pommes. Nous avons le choix entre des petites pomme d'un prix relativement cher au kg et des pommes d'un volume impressionnant, 2 à 3 $ moins cher le kg que la précédente. Laquelle choisiriez-vous ? Ce dilemme concerne malheureusement tous les marchés aujourd’hui : le bio moins attrayant visuellement est plus cher que les produits sortants d'une agriculture intensive. Evidemment, les produits d’une agriculture intensive n’ayant pas une étiquette collée présentant toutes les substances chimiques mauvaises pour la santé, la sensibilisation est d’autant plus difficile. Mais, et ci cela était la solution ? Et si nous faisions par exemple comme les cigarettes ? Prenons l’exemple de Monsanto, qui fait entendre parler d’elle dernièrement et de son amende à 2 milliards d’euros qu’elle doit à un couple ayant réussi à prouver une contamination et le déclanchement d’un cancer par leur herbicides. Aussi, il a été prouvé qu’un herbicide de Monsanto à base de glyphosate peut créer de la résistance aux antibiotiques chez les humains. Avec tant de preuve, l’identification de ces produits dangereux pour la santé pourrait être accordée sur le marché, le procédé étant le même que celui avec les cigarettes. Peut-être qu’à ce moment-ci, l’agriculture biologique pourrait être en essor.
Je pense que le majeur problème serait donc économique sur ce passage au bio, et que ce même passage se ferait plus facilement avec une bonne sensibilisation.

Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Sources : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1028248/lherbicide-glyphosate-decele-plusieurs-produits-alimentaires
https://www.youtube.com/watch?v=8-kx4RHPKHM

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  sarraS1 le Sam 18 Mai 2019 - 11:56

Bonjour Sasha et Auriane,

J'ai adoré lire votre article car je trouve ce sujet fort intéressant. J'ai aussi aimé l'idée de la question de débat. Ceci aide les gens comme moi qui n'ont pas trouvé de questions ! Votre article répond parfaitement à la problématique et honnêtement je n'ai rien à ajouter.
Pour répondre à votre question, je pense qu'il n'est jamais trop tard pour mettre en place une agriculture durable. Nous sommes plusieurs milliards d'humains sur cette terre et si on se concentre sur trouver des solutions pour sauver notre belle planète, nous serons capables de faire des miracles ! Même si les sols deviennent de plus en plus infertiles et les ressources d'eau s'épuisent petit à petit, il existe toujours des solutions possibles pour nourrir les humains. Je ne suis pas experte sur ce sujet mais je reste optimiste car je pense que l'une des raisons pour lesquelles nous souffrons actuellement et le pessimisme de certains qui disent qu'il n'y a aucune solution envisageable et qu'il est maintenant trop tard pour sauver notre planète.
Ceci reste mon point de vu, je ne suis pas experte mais j'essaye Smile
Merci pour votre réponse en avance
Bonne fin de journée
Sarra Ben Daly.

sarraS1
Utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Tamara baclet 1s1 le Sam 18 Mai 2019 - 12:12

Auriane Thilloy S2 a écrit:
Tamara baclet 1s1 a écrit:
Auriane Thilloy S2 a écrit:
Tamara baclet 1s1 a écrit:Bonjours Aurianne et Sasha

L'agriculture biologique peut-elle devenir une agriculture mondialisée ?

Bonjour Tamara,
Pour ma part, je trouve qu'il serait très compliqué que ce type d'agriculture viennent à se mondialiser. D'un point de vue personnel, je suis pour l'arrêt de l'utilisation de pesticides et d'engrais chimique sur les cultures, mais je suis totalement pour les OGM. L'agriculture biologique serait donc pour moi un oui, mais aussi un non. Pour en revenir à ta question, je trouve que cette vision n'est pas très réaliste : il sera quasiment impossible de nourrir la population grandissante avec l'agriculture biologique de nos jours. Mais, seulement de nos jours en tout cas. Pour conjecturer, si un jour, le monde entier venait à favoriser l'agriculture biologique, il faudrait alors beaucoup plus de plans de récolte et de champs afin d'assurer une production convenable aux besoins de l'Homme.  

Voici ce que j'en pense.
Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Bonjour Auriane

D'après un article que j'ai lu dans le journal le Monde du 14 novembre 2017 qui reprenait un article de Nature Communications l'agriculture bio pourrait être généralisée et remplacer l'agriculture conventionnelle. Mais pour cela, il faudrait consommer moins et mieux (moins  de viande... ) et éviter le gaspillage. L'environnement y gagnerait et la santé des êtres vivants et des Humains aussi. La vraie difficulté n'est-elle pas le passage au Bio?

Bonne soirée.

source: https://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/14/une-agriculture-100-biologique-pourrait-nourrir-la-planete-en-2050_5214822_3244.html#xtor=AL-32280270

Bonjour Tamara,
Tu as totalement raison : l'environnement ne serait plus que reconnaissable si nous arrêtons l'agriculture conventionnelle pour un passage à l'agriculture biologique. Mais encore une fois ici, il reste des contraintes. En effet, dans le concept de l'agriculture biologique, celle-ci produit en moins grande quantité que la conventionnelle. Comme précédemment dit, il faudrait alors plus de terres agricoles afin d'assurer un bon rendement permettant de nourrir la planète.
Ensuite, je comprends bien que le deuxième sens de ta question est "le passage à la consommation bio". Et il est très vrai qu'il sera difficile. Prenons l'exemple d'un super marché : nous allons faire nos courses et voulons acheter un sac de 1 kg de pommes. Nous avons le choix entre des petites pomme d'un prix relativement cher au kg et des pommes d'un volume impressionnant, 2 à 3 $ moins cher le kg que la précédente. Laquelle choisiriez-vous ? Ce dilemme concerne malheureusement tous les marchés aujourd’hui : le bio moins attrayant visuellement est plus cher que les produits sortants d'une agriculture intensive. Evidemment, les produits d’une agriculture intensive n’ayant pas une étiquette collée présentant toutes les substances chimiques mauvaises pour la santé, la sensibilisation est d’autant plus difficile. Mais, et ci cela était la solution ? Et si nous faisions par exemple comme les cigarettes ? Prenons l’exemple de Monsanto, qui fait entendre parler d’elle dernièrement et de son amende à 2 milliards d’euros qu’elle doit à un couple ayant réussi à prouver une contamination et le déclanchement d’un cancer par leur herbicides. Aussi, il a été prouvé qu’un herbicide de Monsanto à base de glyphosate peut créer de la résistance aux antibiotiques chez les humains. Avec tant de preuve, l’identification de ces produits dangereux pour la santé pourrait être accordée sur le marché, le procédé étant le même que celui avec les cigarettes. Peut-être qu’à ce moment-ci, l’agriculture biologique pourrait être en essor.
Je pense que le majeur problème serait donc économique sur ce passage au bio, et que ce même passage se ferait plus facilement avec une bonne sensibilisation.

Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Sources : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1028248/lherbicide-glyphosate-decele-plusieurs-produits-alimentaires
               https://www.youtube.com/watch?v=8-kx4RHPKHM

Bonjour Auriane

J'aime beaucoup ta proposition d'étiqueter les produits non bio comme dangereux ou contenant des pesticides afin de mieux informer les consommateurs et consommatrices. Concernant la productivité du bio il y a peu de recherche dessus il faudrait donc la développer par exemple sur les associations de plantes stimulant le rendement des terres jusqu'à 50% (voir l'article que je t'ai envoyé précédemment). Pense-tu que sa serait une des piste possible?

Cordialement
Tamara

Tamara baclet 1s1
Utilisateur

Messages : 7
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Sam 18 Mai 2019 - 17:26

sarraS1 a écrit:Bonjour Sasha et Auriane,

J'ai adoré lire votre article car je trouve ce sujet fort intéressant. J'ai aussi aimé l'idée de la question de débat. Ceci aide les gens comme moi qui n'ont pas trouvé de questions ! Votre article répond parfaitement à la problématique et honnêtement je n'ai rien à ajouter.
Pour répondre à votre question, je pense qu'il n'est jamais trop tard pour mettre en place une agriculture durable. Nous sommes plusieurs milliards d'humains sur cette terre et si on se concentre sur trouver des solutions pour sauver notre belle planète, nous serons capables de faire des miracles ! Même si les sols deviennent de plus en plus infertiles et les ressources d'eau s'épuisent petit à petit, il existe toujours des solutions possibles pour nourrir les humains. Je ne suis pas experte sur ce sujet mais je reste optimiste car je pense que l'une des raisons pour lesquelles nous souffrons actuellement et le pessimisme de certains qui disent qu'il n'y a aucune solution envisageable et qu'il est maintenant trop tard pour sauver notre planète.
Ceci reste mon point de vu, je ne suis pas experte mais j'essaye Smile
Merci pour votre réponse en avance
Bonne fin de journée
Sarra Ben Daly.

Bonjour Sarra,
Tu as totalement raison ! Si nous parlons de volonté d'action, la génération d'aujourd'hui qui prend réellement conscience de ce problème grandissant est probablement la nôtre. Il est vrai que beaucoup de personne ne prenne pas conscience du réchauffement climatique, ainsi que ses répercussions sur la nature. Beaucoup pensent que c''est pure comédie, et d'autre pure complot. Mais finalement, quand certains en prennent conscience, ils pensent que c'est déjà trop tard : le découragement arrive si vite. Un individu pensera qu'agir à sa propre échelle, au niveau de ses propres consommation, ne changera rien au gaspillage universel. Or, il n'en est rien de tout ça. L'individu vit depuis toujours en communauté. Mais aujourd'hui, on prend beaucoup en considération ce que nos proches et amis pensent. Donc, si toi, tu agis à ta propre échelle, peut-être que tu influenceras quelqu'un d'autre à agir à sa propre échelle, qui influencera quelqu'un, etc... Il faut donc ainsi prendre conscience que quelqu'un qui prend conscience de ce désastre sera peut-être découragé, et oubliera même le fait qu'il existe des solutions. Mais, si ce même individu rencontre quelqu'un qui a conscience de ce désastre, mais qui au contraire, ne se lamente pas sur son sort et pense à des solutions pour le futur, cette personne découragée pourrait reprendre espoir avec ces autres individus. Et le parfait exemple et la génération des jeunes d'aujourd'hui. Ce qui nous manque réellement est donc de trouver des personnes en accord avec nous. Mais, les temps changent, et depuis le 15 mars dernier, depuis la première marche mondial pour le climat, nous ne sommes plus seul. Donc, ce qui tu dis était vrai avant, mais depuis, je pense qu'il faut juste attendre la prolifération de toute cette volonté de la part de la jeunesse d’aujourd'hui pour qu'elle touche les gouvernements, et finalement, le monde entier, pour que celui-ci entreprenne réellement des solutions. En effet, d’après radio-canada, des scientifiques ont profité de ce mouvement, dès les premières marches, pour mettre leur travaux et leur solution en évidence, vis-à-vis du climat. Preuve que ce mouvement atteint en effet les autres générations, qui elles aussi, veulent aider. Après tout, nous avons tous la même Terre. Il est de notre devoir général de la sauver. D'après moi, ce n'est juste qu'une question de temps. Mais bien sûr, je n’espère pas que ça en prenne trop. Car, je le rappelle, le temps nous est compté.

Et toi, qu'en penses-tu ?

Merci de ton intéressante remarque,
Fais-moi part de ta pensée vis-à-vis de ceci,
Passe une bonne journée,

Auriane.
Source : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/midi-info/segments/entrevue/110085/climat-marche-environnement-mobilisation-mondiale-jeunesse

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Auriane Thilloy S2 le Sam 18 Mai 2019 - 17:51

Tamara baclet 1s1 a écrit:
Auriane Thilloy S2 a écrit:
Tamara baclet 1s1 a écrit:
Auriane Thilloy S2 a écrit:
Tamara baclet 1s1 a écrit:Bonjours Aurianne et Sasha

L'agriculture biologique peut-elle devenir une agriculture mondialisée ?

Bonjour Tamara,
Pour ma part, je trouve qu'il serait très compliqué que ce type d'agriculture viennent à se mondialiser. D'un point de vue personnel, je suis pour l'arrêt de l'utilisation de pesticides et d'engrais chimique sur les cultures, mais je suis totalement pour les OGM. L'agriculture biologique serait donc pour moi un oui, mais aussi un non. Pour en revenir à ta question, je trouve que cette vision n'est pas très réaliste : il sera quasiment impossible de nourrir la population grandissante avec l'agriculture biologique de nos jours. Mais, seulement de nos jours en tout cas. Pour conjecturer, si un jour, le monde entier venait à favoriser l'agriculture biologique, il faudrait alors beaucoup plus de plans de récolte et de champs afin d'assurer une production convenable aux besoins de l'Homme.  

Voici ce que j'en pense.
Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Bonjour Auriane

D'après un article que j'ai lu dans le journal le Monde du 14 novembre 2017 qui reprenait un article de Nature Communications l'agriculture bio pourrait être généralisée et remplacer l'agriculture conventionnelle. Mais pour cela, il faudrait consommer moins et mieux (moins  de viande... ) et éviter le gaspillage. L'environnement y gagnerait et la santé des êtres vivants et des Humains aussi. La vraie difficulté n'est-elle pas le passage au Bio?

Bonne soirée.

source: https://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/14/une-agriculture-100-biologique-pourrait-nourrir-la-planete-en-2050_5214822_3244.html#xtor=AL-32280270

Bonjour Tamara,
Tu as totalement raison : l'environnement ne serait plus que reconnaissable si nous arrêtons l'agriculture conventionnelle pour un passage à l'agriculture biologique. Mais encore une fois ici, il reste des contraintes. En effet, dans le concept de l'agriculture biologique, celle-ci produit en moins grande quantité que la conventionnelle. Comme précédemment dit, il faudrait alors plus de terres agricoles afin d'assurer un bon rendement permettant de nourrir la planète.
Ensuite, je comprends bien que le deuxième sens de ta question est "le passage à la consommation bio". Et il est très vrai qu'il sera difficile. Prenons l'exemple d'un super marché : nous allons faire nos courses et voulons acheter un sac de 1 kg de pommes. Nous avons le choix entre des petites pomme d'un prix relativement cher au kg et des pommes d'un volume impressionnant, 2 à 3 $ moins cher le kg que la précédente. Laquelle choisiriez-vous ? Ce dilemme concerne malheureusement tous les marchés aujourd’hui : le bio moins attrayant visuellement est plus cher que les produits sortants d'une agriculture intensive. Evidemment, les produits d’une agriculture intensive n’ayant pas une étiquette collée présentant toutes les substances chimiques mauvaises pour la santé, la sensibilisation est d’autant plus difficile. Mais, et ci cela était la solution ? Et si nous faisions par exemple comme les cigarettes ? Prenons l’exemple de Monsanto, qui fait entendre parler d’elle dernièrement et de son amende à 2 milliards d’euros qu’elle doit à un couple ayant réussi à prouver une contamination et le déclanchement d’un cancer par leur herbicides. Aussi, il a été prouvé qu’un herbicide de Monsanto à base de glyphosate peut créer de la résistance aux antibiotiques chez les humains. Avec tant de preuve, l’identification de ces produits dangereux pour la santé pourrait être accordée sur le marché, le procédé étant le même que celui avec les cigarettes. Peut-être qu’à ce moment-ci, l’agriculture biologique pourrait être en essor.
Je pense que le majeur problème serait donc économique sur ce passage au bio, et que ce même passage se ferait plus facilement avec une bonne sensibilisation.

Et toi, qu'en penses-tu ?

Passe une bonne journée,
Cordialement,
Auriane.

Sources : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1028248/lherbicide-glyphosate-decele-plusieurs-produits-alimentaires
               https://www.youtube.com/watch?v=8-kx4RHPKHM

Bonjour Auriane

J'aime beaucoup ta proposition d'étiqueter les produits non bio comme dangereux ou contenant des pesticides afin de mieux informer les consommateurs et consommatrices. Concernant la productivité du bio il y a peu de recherche dessus il faudrait donc la développer par exemple sur les associations de plantes stimulant le rendement des terres jusqu'à 50% (voir l'article que je t'ai envoyé précédemment). Pense-tu que sa serait une des piste possible?

Cordialement
Tamara

Bonjour Tamara,
Cela voudrait donc signifier qu'il existerait des engrais bio, à base de plantes ? Dans ce cas-ci, il serait alors très bon de continuer les recherches sur ceux-ci, afin de les utiliser pour notre consommation future, et de s'engager le plus possible sur une alimentation biologique.
Je pense donc que ce serait une piste totalement exploitable. Le but est aujourd’hui de rendre cette solution connue des gouvernements, afin de lancer ce virage biologique.

Merci de cette information,
N'hésite pas à surenchérir si tu as d'autres informations concernant ces dispositifs naturels,

Passe une bonne journée,

Auriane.

Auriane Thilloy S2
Utilisateur

Messages : 33
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  sarraS1 le Sam 18 Mai 2019 - 19:07

Auriane Thilloy S2 a écrit:
sarraS1 a écrit:Bonjour Sasha et Auriane,

J'ai adoré lire votre article car je trouve ce sujet fort intéressant. J'ai aussi aimé l'idée de la question de débat. Ceci aide les gens comme moi qui n'ont pas trouvé de questions ! Votre article répond parfaitement à la problématique et honnêtement je n'ai rien à ajouter.
Pour répondre à votre question, je pense qu'il n'est jamais trop tard pour mettre en place une agriculture durable. Nous sommes plusieurs milliards d'humains sur cette terre et si on se concentre sur trouver des solutions pour sauver notre belle planète, nous serons capables de faire des miracles ! Même si les sols deviennent de plus en plus infertiles et les ressources d'eau s'épuisent petit à petit, il existe toujours des solutions possibles pour nourrir les humains. Je ne suis pas experte sur ce sujet mais je reste optimiste car je pense que l'une des raisons pour lesquelles nous souffrons actuellement et le pessimisme de certains qui disent qu'il n'y a aucune solution envisageable et qu'il est maintenant trop tard pour sauver notre planète.
Ceci reste mon point de vu, je ne suis pas experte mais j'essaye Smile
Merci pour votre réponse en avance
Bonne fin de journée
Sarra Ben Daly.

Bonjour Sarra,
Tu as totalement raison ! Si nous parlons de volonté d'action, la génération d'aujourd'hui qui prend réellement conscience de ce problème grandissant est probablement la nôtre. Il est vrai que beaucoup de personne ne prenne pas conscience du réchauffement climatique, ainsi que ses répercussions sur la nature. Beaucoup pensent que c''est pure comédie, et d'autre pure complot. Mais finalement, quand certains en prennent conscience, ils pensent que c'est déjà trop tard : le découragement arrive si vite. Un individu pensera qu'agir à sa propre échelle, au niveau de ses propres consommation, ne changera rien au gaspillage universel. Or, il n'en est rien de tout ça. L'individu vit depuis toujours en communauté. Mais aujourd'hui, on prend beaucoup en considération ce que nos proches et amis pensent. Donc, si toi, tu agis à ta propre échelle, peut-être que tu influenceras quelqu'un d'autre à agir à sa propre échelle, qui influencera quelqu'un, etc... Il faut donc ainsi prendre conscience que quelqu'un qui prend conscience de ce désastre sera peut-être découragé, et oubliera même le fait qu'il existe des solutions. Mais, si ce même individu rencontre quelqu'un qui a conscience de ce désastre, mais qui au contraire, ne se lamente pas sur son sort et pense à des solutions pour le futur, cette personne découragée pourrait reprendre espoir avec ces autres individus. Et le parfait exemple et la génération des jeunes d'aujourd'hui. Ce qui nous manque réellement est donc de trouver des personnes en accord avec nous. Mais, les temps changent, et depuis le 15 mars dernier, depuis la première marche mondial pour le climat, nous ne sommes plus seul. Donc, ce qui tu dis était vrai avant, mais depuis, je pense qu'il faut juste attendre la prolifération de toute cette volonté de la part de la jeunesse d’aujourd'hui pour qu'elle touche les gouvernements, et finalement, le monde entier, pour que celui-ci entreprenne réellement des solutions. En effet, d’après radio-canada, des scientifiques ont profité de ce mouvement, dès les premières marches, pour mettre leur travaux et leur solution en évidence, vis-à-vis du climat. Preuve que ce mouvement atteint en effet les autres générations, qui elles aussi, veulent aider. Après tout, nous avons tous la même Terre. Il est de notre devoir général de la sauver. D'après moi, ce n'est juste qu'une question de temps. Mais bien sûr, je n’espère pas que ça en prenne trop. Car, je le rappelle, le temps nous est compté.

Et toi, qu'en penses-tu ?

Merci de ton intéressante remarque,
Fais-moi part de ta pensée vis-à-vis de ceci,
Passe une bonne journée,

Auriane.
Source : https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/midi-info/segments/entrevue/110085/climat-marche-environnement-mobilisation-mondiale-jeunesse

Bonjour Auriane,
Merci pour ta réponse et effectivement, comme toi, je pense que chaque individu compte ! Car nous influençons notre entourage sans le savoir. Par exemple, l'autre jour j'étais au parc et il y avait une femme avec son enfant (il avait entre 7 et 10 ans je pense) et ils étaient en train de nettoyer et ramasser les déchets. Nous avons besoin de personnes comme ça car "small changes can make a huge difference".
Je suis vraiment optimiste quand ça vient à ce sujet car je suis certaine que cette génération et celle qui va la suivre vont vraiment sauver notre belle planète mais, comme tu l’as dit le temps est compté. D'après "the weather Network" nous avons 12 ans pour sauver notre planète (l'article est en anglais car comme tu le sais moi et le français ça fait 2). 12 ans n'est pas une longue période quand on y pense donc il y a du travail à faire et les manifestations sont un excellent début pour faire un changement. Mais je pense que si les manifestants nettoyaient des parties de la ville qui sont pollués ça serait encore mieux.
Encore une fois ceci est seulement mon opinion
Merci pour ta réponse
Bonne fin de journée
L'article: https://www.theweathernetwork.com/news/articles/we-have-until-2030-to-save-the-world-what-do-we-do-now-to-tackle-climate-change/114959

sarraS1
Utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 06/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un futur pour l'agriculture mondialisée ? Empty Re: Un futur pour l'agriculture mondialisée ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum