Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Ven 31 Mar 2017 - 13:35

HOMMES-FEMMES, AGRICULTEURS-AGRICULTRICES
MÊMES INÉGALITÉS


         
         Le fossé entre les femmes et les hommes est présent dans tous les secteurs économiques, et le domaine agricole ne fait pas exception. Notre société a fait du travail agricole un travail masculin, et cela se voit. À titre indicatif, seulement 27 sur 142 candidats de l'émission “L’amour est dans le pré” étaient des femmes. Pour dramatiser encore plus la situation, la même émission au Royaume-Uni se nomme “Farmer Wants a Wife” ce qui signifie littéralement “Un fermier veut une femme”, explicitant clairement le caractère sexiste de l'émission et les stéréotypes de la société. Selon le programme alimentaire mondial (WFP),”si les agricultrices avaient le même accès aux ressources que les hommes, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde pourrait diminuer de 150 millions”. Il est alors intéressant de se demander comment les différences hommes/femmes dans le domaine agricole affectent l'accès à la nourriture de la population?

          Le secteur agricole est le plus important dans l'économie mondiale : c’est lui qui nous fournit la nourriture dont nous avons besoin. Cependant, le rendement agricole pourrait être amélioré si les femmes possédaient les mêmes moyens que les hommes; tant au niveau matériel et financier qu’au niveau des connaissances. En effet « les femmes représentent moins de 5% de l’ensemble des détenteurs d’actifs fonciers agricoles dans les pays en développement » (selon la FAO). On retrouve souvent le cas où les parcelles agricoles sont dirigées par des femmes veuves ou divorcées. Il faut être vigilant lors de la lecture de données car celles-ci prennent en compte les parcelles dirigées par des femmes et des hommes mais en réalité la partie de l’espace confié aux femmes est moindre comparé à celle des hommes. Les femmes souffrent d’inégalités quant à la répartition des ressources nécessaires pour travailler. Au niveau financier, les femmes éprouvent de la difficulté à obtenir des crédits elles ont donc moins de moyens pour acheter du matériel performant, des semences ou encore des engrais. Leurs récoltes sont donc de moins bonne qualité et sont également en quantité réduite.  Elles  ont un accès restreint à des biens fonciers (terre d’exploitation) car elles ont plus de mal à s’intégrer parmi la communauté agricole et qu’elles sont aussi en effectif inférieur par rapport aux hommes. D’après la FAO, “par rapport à leurs collègues masculins, les femmes gèrent des exploitations un tiers voire moitié plus petites que celles des hommes” et disposent de troupeaux dont elles ne peuvent pas tirer autant de profits que les hommes en raison de la race et de la taille des bêtes qui sont désavantageuses. Elles ne profitent pas non plus des nouvelles technologiques et elles sont rares à employer la mécanisation dans leur(s) ménages agricoles.


         Il est bien connu que les filles sont moins intelligentes que les garçons, que le rôle est de rester à la maison, de faire à manger et de s’occuper des enfants. Il n’est donc pas nécessaire qu’elles aillent à l’école et soient éduquées. Ces préjugés sont restés encrés dans la société pendant des décennies et malgré le fait que l’écart se soit constamment réduit, les conséquences se font encore ressentir. Le niveau d’instruction des femmes reste toujours très inférieur à celui des hommes et particulièrement dans les ménages ruraux, dépendants souvent de l’agriculture. Les femmes à la tête d’exploitations rurales sont donc pénalisées par leur manque d’éducation. Cette disparité se voit aussi au niveau de la recherche en sciences et en technologies. Le nombre de femmes possédant des connaissances approfondies en agronomie et en technologies agricoles reste très faible. Pourtant, ces femmes sont indispensables car elles offrent une nouvelle vision, permettent de se pencher plus efficacement sur des points importants, différents de ceux apportés par les hommes. La vulgarisation est également un aspect indispensable au développement des productivités agricoles. Les agents de vulgarisation travaillent auprès des agriculteurs  pour les informés et approfondir leur connaissances sur les nouvelles technologies et les nouvelles méthodes de production. Or, à cause de ce manque d’éducation les femmes sont très peu représentées dans ce domaine : « 15 pour cent seulement du personnel de vulgarisation étaient constitués de femmes » (FAO, 1993). Ainsi, les femmes dirigeant des exploitations rurales, préférant interagir avec d’autres femmes, ne font pas beaucoup appel aux services de vulgarisation (seulement 5% de la totalité des ressources de vulgarisation étaient destinées à des femmes). Selon la FAO : « Il faut rappeler que dans des contextes sociaux limitant les contacts entre hommes et femmes n’appartenant pas au même noyau familial, la pénurie d’agents de vulgarisation féminins constitue un obstacle concret à la participation des femmes. » Ceci empêche donc les femmes de développer, autant au niveau technologique que économique, car les exploitations ne grandissent pas, et fournissent la nourriture aux locaux seulement, ou parfois, dans les cas les plus graves, elles permettent à peine de faire subsister la famille exploitante.


         Cependant, des mesures sont mises en œuvre dans le but de réduire et de faire disparaître ce fossé. Plusieurs organisations internationales, comme ONU Femmes, travaillent à temps plein pour développer des solutions au problème. Il va de soi que « toutes les femmes qui travaillent dans l’agriculture, si elles ne sont pas soumises à la discrimination, peuvent contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire mondiale » (ONU Femmes). Il est donc important d’aider les exploitations rurales notamment celles dirigées par des femmes à s’affirmer. « Ce n’est pas l’agriculture industrielle qui nourrit la planète, mais plutôt les  500 millions de petites exploitations agricoles qui fournissent jusqu’à 80 % de la nourriture consommée dans les pays en développement » (ONU – ODD). Ainsi, ce développement est nécessaire à l’alimentation des populations les plus pauvres et défavorisées. Des programmes comme le « Accélérer les progrès en faveur de l’autonomisation économique des femmes rurales » de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, du Fonds international de développement agricole et du Programme alimentaire mondial ont permis d’aider les femmes à faire valoir leur droit aux terres comme leur leadership. Les femmes du Zimbabwe du groupe ethnique Tonga ont alors pu s’imposer sur le marché de la pêche de leur pays, auparavant dominé par les hommes. Elles sont maintenant capables de vendre leur propre fruit de pêches et elles sont également présentes sur le marché des plus grandes villes.


         Pour conclure, le fossé homme-femme dans le secteur agricole, malgré qu’il reste extrêmement marqué, se réduit peu à peu. De nos jours les femmes sont désavantagées sur plusieurs aspects notamment l’accès au crédit, l’accès à la terre ou l’accès au bétail. On voit également que les dirigeantes de parcelles agricole sont désavantagées par leur manque d’instruction. Les femmes sont aussi moins présentes dans le domaine de la recherche et de la vulgarisation, ce qui n’avantage certainement pas les agricultrices. Cependant des organisations travaillent chaque jour, sans relâche afin de fermer cet interstice et d’imposer l’égalité de tous. On peut alors se demander si les mesures mises en place pour tenter de réduire ce fossé hommes/femmes fonctionneraient dans d’autres sphères de notre société, par exemple au niveau de la parité en politique ou encore l’équité salariale au sein d’une entreprise. pig

-- Alixe Delabrousse et Margaux Dano --

Bibliographie :

ONU Femmes. « Femmes rurales ». IRL : http://www.unwomen.org/fr/what-we-do/economic-empowerment/rural-women
Solidarité Union Coopération. 2017. IRL : http://suco.org/8mars2017/nutrition/ / http://suco.org/8mars2017/securite-alimentaire/ / http://suco.org/8mars2017/egalite/
FAO. « La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture ». 2010-11. IRL : http://www.fao.org/docrep/013/i2050f/i2082f00.pdf
Programme Alimentaire Mondial. « Faits et chiffres sur la faim ». IRL :https://fr.wfp.org/faim/faits-et-chiffres
FAO. Le rôle des femmes dans l’agriculture. « Le fossé hommes-femmes dans le secteur agricole: faits et chiffres ». IRL : http://www.fao.org/docrep/013/i2050f/i2050f03.pdf

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  YaelleS1 le Lun 17 Avr 2017 - 10:51

Merci, Alixe et Margaux pour cet article!

Il est très bien rédigé et la place des femmes dans l'agriculture est un point auquel on ne pense pas mais qui a toute son importance.
Je comprends que l'égalité hommes-femmes sur l'accès aux ressources et aux connaissances est essentiel au développement de l'agriculture d'un pays. Cependant, vous avez dit 'Selon le programme alimentaire mondial (WFP),”si les agricultrices avaient le même accès aux ressources que les hommes, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde pourrait diminuer de 150 millions”.', mais cette régression de la faim se ferait-elle à l'échelle mondiale ou nationale?

De plus, quel type d'agriculture les femmes ont-elles tendance à valoriser?

Et pour finir, malgré la taille de leurs exploitations inférieure à celles tenues par des hommes,
les femmes sont-elles capables d'avoir de bons rendements ou équivalents à ceux des hommes
(dans le cas de celles qui ont un accès égal aux ressources techniques que les hommes) ?

Merci Surprised
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Jeu 20 Avr 2017 - 21:30

YaelleS1 a écrit:Merci, Alixe et Margaux pour cet article!

Il est très bien rédigé et la place des femmes dans l'agriculture est un point auquel on ne pense pas mais qui a toute son importance.
Je comprends que l'égalité hommes-femmes sur l'accès aux ressources et aux connaissances est essentiel au développement de l'agriculture d'un pays. Cependant, vous avez dit 'Selon le programme alimentaire mondial (WFP),”si les agricultrices avaient le même accès aux ressources que les hommes, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde pourrait diminuer de 150 millions”.', mais cette régression de la faim se ferait-elle à l'échelle mondiale ou nationale?

De plus, quel type d'agriculture les femmes ont-elles tendance à valoriser?

Et pour finir, malgré la taille de leurs exploitations inférieure à celles tenues par des hommes,
les femmes sont-elles capables d'avoir de bons rendements ou équivalents à ceux des hommes
(dans le cas de celles qui ont un accès égal aux ressources techniques que les hommes) ?

Merci Surprised

Bonjour Yaëlle, et merci pour ton commentaire!

Pour répondre à ta première question, l'information provient du site du World Food Program, programme international de l'ONU qui ne s'occupe pas d'un pays mais bien du monde entier. Il est également explicité dans la citation: "le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde".

Au sujet de ta deuxième question;
La société s'attend à ce que les femmes soient moins fortes physiquement, ainsi que moins endurantes que les hommes. Pour en avoir moi-même fait l'experience, je peux te dire que le travail d'agriculteur n'est pas facile tous les jours. Ainsi, depuis les débuts de l'agriculture, les femmes se sont vues attribuées des tâches moins demandeuses physiquement. De nous jours, cette difference se voit encore beaucoup, notamment dans le domaine de l'élevage. En effet, les femmes ont alors tendence à élever de plus petits aminaux comme des chèvres ou des cochons, tandis que les hommes élèvent plus souvent des vaches et des taureaux. On peut donc constater une différence dans les types d'agricultures qu'exercent les hommes et les femmes. Cependant, je ne pense pas que le terme "valoriser" convient ici. Les préjugés qu'a la société sur l'incapabilité des femmes a réussir certaines taches, comme élever des taureaux, est la cause principale de cette différence. Pour démarrer un élevage de vaches et de taureaux, un individu a besoin de crédits, et donc d'un prêt banquaire. Une femme, seule, voulant démarrer un élevage, est alors beaucoup moins suceptible d'obtenir ce prêt. La banque craint que la femme en question serait incapable de gérer un tel élevage et ainsi craint de ne pas être remboursée. Ceci expliquerait donc ce fossé entre l'agriculture masculine et l'agriculture féminine.

J'espère que cela a répondu à tes deux premières questions,
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  Nicolas S2 le Ven 21 Avr 2017 - 12:41

Bonjour,

Dans votre excellent article,vous parliez des méthodes nombreuses employées par divers programmes afin de combattre les inégalités.

Je me demandais si ces programmes sont subventionnés par des gouvernements, et si oui, s'ils coûtent cher?

Merci

Nicolas S2
Utilisateur

Messages : 42
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Impact sur le rôle de la femme en Afrique

Message  Anais M S2 le Ven 21 Avr 2017 - 12:59

Bonjour Alixe et Margaux,

Quel article intéressant et hors du commun! Il est fascinant de s'apercevoir des inégalités qui persistent même dans le secteur  traditionnel de l'agriculture. En effet l'implication des femmes dans l'agriculture, notamment en Afrique, pourrait permettre une auto-suffisance alimentaire dans le continent. Mais il semble qu'il s'agit d'une question de mentalité et de culture, d'où la nécessité de proposer des programmes, comme celui d'ONU femme dont vous avez parlé. Si l'on élargi le propos, on peut peut-être relancé un débat plus généralement,sur  l'impact que ces programmes peuvent avoir au niveau de l'image de la femme dans les pays défavorisés, notamment au niveau de son rôle économique? Selon vous la femme va-t-elle pouvoir enfin trouver sa place dans l'économie africaine?

J'aimerai bien discuter de cette polémique avec vous!

Anais M S2
Utilisateur

Messages : 10
Date d'inscription : 31/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  JosephineS1 le Dim 23 Avr 2017 - 2:38

Bonjour Alixe et Margaux,
Merci pour cet article très intéressant et très bien rédigé. J'ai beaucoup aimé le faite que vous expliquiez le pourquoi les femmes représentent moins de 5% de l’ensemble des détenteurs d’actifs fonciers agricoles dans les pays en développement. Vous avez bien précisé le faite que dans un grand nombre de pays les femmes n'ont pas accès a une éducation aussi développé que les hommes, ce qui influence le taux de femme agricultrice ou/et a la tete d'un ménage rurale. Ce manque d'éducation leur empêche d'avoir accès aux programmes de vulgarisation généraux, mais existe-t-il des programmes de vulgarisation propre pour les femmes?
Vous avez mentionné le faite que certaines organisation mondiale tel que l'ONU femme, travaillent à temps plein pour développer des solutions au problème, mais je me pose la question du prix des programmes, et que font ces associations? Est-ce-qu'elles éduquent les femmes, aident a développer leur industries a s'intégrer a l'économie nationale, ou encore les aident financièrement pour avoir accès aux technologies?
Dernière question y a-t-il un ou plusieurs pays qui cherche(nt) à développer absolument le taux de femme dans le monde agricole?

Merci d'avance
Joséphine

JosephineS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  YaelleS1 le Dim 23 Avr 2017 - 9:43

Merci pour votre réponse à ma précédente question!
Par 'valoriser' je faisais référence à la vulgarisation dont vous parliez plus haut. Vous avez dit que les agents de vulgarisation sont plus souvent des hommes, mais que les femmes avaient de très bonnes idées aussi, et je voulais savoir, quelles idées proposent les femmes? quelles perspectives différentes de celles des hommes abordent-elles?
Pour ouvrir le débat, d'après vous quelles sont les conséquences de ces inégalités hommes-femmes dans le secteur agricole sur les enfants d'agricuteurs?
Merci d'avance
Yaelle
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  MargauxS2 le Dim 23 Avr 2017 - 20:56

Anais M S2 a écrit:Bonjour Alixe et Margaux,

Quel article intéressant et hors du commun! Il est fascinant de s'apercevoir des inégalités qui persistent même dans le secteur  traditionnel de l'agriculture. En effet l'implication des femmes dans l'agriculture, notamment en Afrique, pourrait permettre une auto-suffisance alimentaire dans le continent. Mais il semble qu'il s'agit d'une question de mentalité et de culture, d'où la nécessité de proposer des programmes, comme celui d'ONU femme dont vous avez parlé. Si l'on élargi le propos, on peut peut-être relancé un débat plus généralement,sur  l'impact que ces programmes peuvent avoir au niveau de l'image de la femme dans les pays défavorisés, notamment au niveau de son rôle économique? Selon vous la femme va-t-elle pouvoir enfin trouver sa place dans l'économie africaine?

J'aimerai bien discuter de cette polémique avec vous!

Bonsoir Anais, il est en effet difficile de savoir si un jour la femme ne souffrira plus d'autant d'inégalités surtout dans les pays en développement. Les inégalités en Afrique dont tu parles, on les retrouves à travers le monde entier notamment en Asie et en Amérique du Sud. C'est donc en effet une question de culture et de mentalité sexiste qui persiste dans l'esprit des gens encore aujourd'hui malheureusement. Je pense qu'il y a moyens de faire avancer les choses en autre grâce à des associations et à des ONG comme ONU Femmes qui luttent contre ses injustices. On peut donc espérer que la mentalité évoluera dans le bon sens avec les futures générations.
Merci pour ton commentaire Anais qui en effet traite d'un sujet qui fait polémique actuellement dans le monde entier! Very Happy
-Margaux

MargauxS2
Utilisateur

Messages : 4
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  MargauxS2 le Dim 23 Avr 2017 - 21:18

JosephineS1 a écrit:Bonjour Alixe et Margaux,
Merci pour cet article très intéressant et très bien rédigé. J'ai beaucoup aimé le faite que vous expliquiez le pourquoi les femmes représentent moins de 5% de l’ensemble des détenteurs d’actifs fonciers agricoles dans les pays en développement. Vous avez bien précisé le faite que dans un grand nombre de pays les femmes n'ont pas accès a une éducation aussi développé que les hommes, ce qui influence le taux de femme agricultrice ou/et a la tete d'un ménage rurale. Ce manque d'éducation leur empêche d'avoir accès aux programmes de vulgarisation généraux, mais existe-t-il des programmes de vulgarisation propre pour les femmes?
Vous avez mentionné le faite que certaines organisation mondiale tel que l'ONU femme, travaillent à temps plein pour développer des solutions au problème, mais je me pose  la question du prix des programmes, et que font ces associations? Est-ce-qu'elles éduquent les femmes, aident a développer leur industries a s'intégrer a l'économie nationale, ou encore les aident financièrement pour avoir accès aux technologies?
Dernière question y a-t-il un ou plusieurs pays qui cherche(nt) à développer absolument le taux de femme dans le monde agricole?

Merci d'avance
Joséphine

Bonsoir Joséphine et merci de t'être intéressé à notre article avec autant d'enthousiasme. Concernant ta première question, à savoir si il existait des programmes de vulgarisation pour aider les femmes en particulier: la réponse est oui; il y maintenant de plus en plus de service de ce genre mis à disposition pour les femmes. (Je te mets le lien ci-contre si tu es intéressée pour plus de détails Very Happy : http://www.persee.fr/doc/tiers_0040-7356_1985_num_26_102_3487) Le problème est que ces femmes se retiennent elles mêmes de faire appel à ces programmes par peur de jugements. ONU Femmes est donc là, ainsi que de nombreuses associations pour aider ces femmes à s'affirmer dans le monde agricole mais également dans d'autres secteurs. Leur rôle principal est de lutter contre les injustices et préjugés que les femmes subissent au quotidien. Des conférences et des regroupement dans des lieux publics ont donc lieu chaque année pour transmettre un message aux populations : celui d'établir une égalité entre les sexes. Ces associations sont donc financées par des gouvernements qui font de généreux dons ( on parle ici de millions de dollars$$!!!) pour les aider. Ainsi ces programmes peuvent donc utiliser ces financement à bon escient et offre les ressources nécéssaire dont les femmes ont besoin pour ce développer (exemple: des outils, ou encore un accès à la mécanisation). Concernant ta dernière question, je pense que la plupart des gouvernements cherchent à faire évoluer la situation agricole de leur pays en aidant les femmes à se développer. En effet si elles disposaient des mes moyens que les hommes, cela aurait un effet extrêmement bénéfique sur l'économie du pays.
J'espère que j'ai pu t'éclairer sur tes doutes/questionnements... et j'espère avoir fait les tour de toutes tes questions Razz
Bonne soirée
Margaux

MargauxS2
Utilisateur

Messages : 4
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  Anais M S2 le Mer 26 Avr 2017 - 15:39

MargauxS2 a écrit:
Anais M S2 a écrit:Bonjour Alixe et Margaux,

Quel article intéressant et hors du commun! Il est fascinant de s'apercevoir des inégalités qui persistent même dans le secteur  traditionnel de l'agriculture. En effet l'implication des femmes dans l'agriculture, notamment en Afrique, pourrait permettre une auto-suffisance alimentaire dans le continent. Mais il semble qu'il s'agit d'une question de mentalité et de culture, d'où la nécessité de proposer des programmes, comme celui d'ONU femme dont vous avez parlé. Si l'on élargi le propos, on peut peut-être relancé un débat plus généralement,sur  l'impact que ces programmes peuvent avoir au niveau de l'image de la femme dans les pays défavorisés, notamment au niveau de son rôle économique? Selon vous la femme va-t-elle pouvoir enfin trouver sa place dans l'économie africaine?

J'aimerai bien discuter de cette polémique avec vous!

Bonsoir Anais, il est en effet difficile de savoir si un jour la femme ne souffrira plus d'autant d'inégalités surtout dans les pays en développement. Les inégalités en Afrique dont tu parles, on les retrouves à travers le monde entier notamment en Asie et en Amérique du Sud. C'est donc en effet une question de culture et de mentalité sexiste qui persiste dans l'esprit des gens encore aujourd'hui malheureusement. Je pense qu'il y a moyens de faire avancer les choses en autre grâce à des associations et à des ONG comme ONU Femmes qui luttent contre ses injustices. On peut donc espérer que la mentalité évoluera dans le bon sens avec les futures générations.
Merci pour ton commentaire Anais qui en effet traite d'un sujet qui fait polémique actuellement dans le monde entier! Very Happy
-Margaux


D'accord, je comprends qu'il s'agit d'un sujet assez relatif au niveau social. Mais si on se concentre sur le rôle économique, on croît que leur implication dans le domaine de l'agriculture va permettre une amélioration de leur qualité de vie puisqu'elle vont bénéficier de ce qu'elles produisent. Mais il s'avère qu'à cause de la forte concurrence des grands commerces d'agriculture, comme les États-Unis, les salaire des femmes dans les pays de développement est fortement instable est rabaissé (puisqu'il y a cette notion d'infériorité sexiste mise en place au sein de la société). J'ai trouvé cette étude sur le site suivant (p.3) que vous pouvez constater plus en détail:

https://www.usherbrooke.ca/environnement/fileadmin/sites/environnement/documents/Essais2011/Robert_A__12-07-2011_.pdf

Donc, même leur implication dans le domaine agricole ne remédie pas à la stabilité de leurs conditions de travail et de leurs salaires! Comment est-il possible de remédier à cette inégalité économique alors? Neutral

Anais M S2
Utilisateur

Messages : 10
Date d'inscription : 31/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Jeu 27 Avr 2017 - 0:11

YaelleS1 a écrit:Merci pour votre réponse à ma précédente question!
Par 'valoriser' je faisais référence à la vulgarisation dont vous parliez plus haut. Vous avez dit que les agents de vulgarisation sont plus souvent des hommes, mais que les femmes avaient de très bonnes idées aussi, et je voulais savoir, quelles idées proposent les femmes? quelles perspectives différentes de celles des hommes abordent-elles?
Pour ouvrir le débat, d'après vous quelles sont les conséquences de ces inégalités hommes-femmes dans le secteur agricole sur les enfants d'agricuteurs?
Merci d'avance
Yaelle

Bonjour Yaelle, merci pour ces interventions pertinentes,

Quand nous parlions de la vulgarisation dans notre article, nous parlions des interventions faites directement auprès des agriculteurs par des experts des nouvelles technologies dans le domaine de l'agriculture. Nous avons fait référence au fait que les femmes, moins présentes en agriculture à l'université ainsi que dans la recherche liée à ce domaine, les agricultrices se sentent moins représentées. En effet, la plupart des femmes se sentent plus à l'aise à discuter avec une femme qu'avec un homme, et le fait que moins d'agents de vulgarisation féminin existent, les femmes ont moins recourt à ces services pourtant indispensable pour un développement notamment économique d'une production. De plus, il est certain que la présence des deux genres dans un domaine lui est grandement bénéfique. Les femmes et les hommes ont souvent des visions différentes sur certains points, spécialement sur l'égalité des sexes. Je pense alors que la présence de plus de femmes dans des positions de chercheuses, ainsi que de directrices aiderait grandement les entreprises à voir d'un nouvel oeil ces productions agricoles de femmes, dont l'arrivée sur le marché pourrait changer la donne.

Ta question pour ouvrir le débat est très intéressante, et porte sur un point auquel je n'avais pas pensé.
En y réfléchissant, je pense que de plus en plus le métier d'agriculteur devient un métier "démodé" malgré qu'il soit indispensable. Quand il s'agit de choisir entre devenir cadre ou agriculteur, le choix est vite fait pour la plupart des jeunes d'aujourd'hui, y compris les fils et filles d'agriculteurs. Je pense donc qu'importe que ce soit leur mère, leur père ou les deux qui excerce ce métier, un jeune ne va pas forcément suivre les même traces que lui ont tracé ses parents, même si cette possibilité est tout a fait possible.

Merci pour cette question tout a fait intéressante!
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  YaelleS1 le Jeu 27 Avr 2017 - 19:31

Merci pour votre réponse,
Si la plupart des enfants d'agriculteurs choisissent de ne pas suivre les traces de leurs parents pour plutôt aller travailler en ville comme cadres par exemple, comment est-il possible selon vous de continuer à nourrir la population grandissante avec un nombre d'agriculteurs en baisse? Cela pourrait-il creuser encore plus les inégalités hommes-femmes dans ce domaine? Ou bien les garçons sont ceux qui ont tendance à quitter la campagne pour aller en ville, alors que la fille d'agriculteur doit quant à elle rester aider la famille au foyer? Et enfin dans la suite de mes idées, si les femmes sont plutôt celles qui restent travailler les champs alors que les maris et fils sont en ville, auront-elles plus de responsabilités et plus de droits pour cultiver leurs terres comme bon leur semble pour maintenir une productivité égale à celle des hommes?

Merci, c'est un plaisir de permettre au débat d'avancer
Yaelle Surprised
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Ven 28 Avr 2017 - 13:57

YaelleS1 a écrit:Merci pour votre réponse,
Si la plupart des enfants d'agriculteurs choisissent de ne pas suivre les traces de leurs parents pour plutôt aller travailler en ville comme cadres par exemple, comment est-il possible selon vous de continuer à nourrir la population grandissante avec un nombre d'agriculteurs en baisse? Cela pourrait-il creuser encore plus les inégalités hommes-femmes dans ce domaine? Ou bien les garçons sont ceux qui ont tendance à quitter la campagne pour aller en ville, alors que la fille d'agriculteur doit quant à elle rester aider la famille au foyer? Et enfin dans la suite de mes idées, si les femmes sont plutôt celles qui restent travailler les champs alors que les maris et fils sont en ville, auront-elles plus de responsabilités et plus de droits pour cultiver leurs terres comme bon leur semble pour maintenir une productivité égale à celle des hommes?

Merci, c'est un plaisir de permettre au débat d'avancer
Yaelle Surprised

Bonjour Yaëlle, c'est un plaisir de débattre avec toi!

Le nombre d'agriculteurs est en constante diminution, ce n'est pas un phénomène nouveau. Ce qui augmente c'est la taille des exploitations ainsi que le rendement, notamment de l'agriculture intensive avec les OGM, etc. Ce qui explique donc pourquoi il est possible de nourrir notre population de plus de 7 milliards! Je ne pense pas cependant que cela est la cause du fossé présent entre les hommes et les femmes, je n'ai par contre pas de chiffre sur les taux de garçons et de filles qui suivent les dans les traces de leurs parents agriculteurs.

En ce qui concerne ta troisième question, je pense que les cas sont rares où les familles se divisent ainsi, un à la ville et l'autre à la campagne. Dans les cas où cela arrive, généralement c'est à cause de gros problèmes financiers, et dans le cas où la femme reste à la campagne pour travailler, il s'agit principalement d'agriculture vivrière donc afin de permettre à la famille de survivre, sa production ne se développera probablement pas.

J'espère que cela répond à ta question:)
Merci,
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  YaelleS1 le Sam 29 Avr 2017 - 8:58

AlixeS2 a écrit:
YaelleS1 a écrit:Merci pour votre réponse,
Si la plupart des enfants d'agriculteurs choisissent de ne pas suivre les traces de leurs parents pour plutôt aller travailler en ville comme cadres par exemple, comment est-il possible selon vous de continuer à nourrir la population grandissante avec un nombre d'agriculteurs en baisse? Cela pourrait-il creuser encore plus les inégalités hommes-femmes dans ce domaine? Ou bien les garçons sont ceux qui ont tendance à quitter la campagne pour aller en ville, alors que la fille d'agriculteur doit quant à elle rester aider la famille au foyer? Et enfin dans la suite de mes idées, si les femmes sont plutôt celles qui restent travailler les champs alors que les maris et fils sont en ville, auront-elles plus de responsabilités et plus de droits pour cultiver leurs terres comme bon leur semble pour maintenir une productivité égale à celle des hommes?

Merci, c'est un plaisir de permettre au débat d'avancer
Yaelle Surprised

Bonjour Yaëlle, c'est un plaisir de débattre avec toi!

Le nombre d'agriculteurs est en constante diminution, ce n'est pas un phénomène nouveau. Ce qui augmente c'est la taille des exploitations ainsi que le rendement, notamment de l'agriculture intensive avec les OGM, etc. Ce qui explique donc pourquoi il est possible de nourrir notre population de plus de 7 milliards! Je ne pense pas cependant que cela est la cause du fossé présent entre les hommes et les femmes, je n'ai par contre pas de chiffre sur les taux de garçons et de filles qui suivent les dans les traces de leurs parents agriculteurs.

En ce qui concerne ta troisième question, je pense que les cas sont rares où les familles se divisent ainsi, un à la ville et l'autre à la campagne. Dans les cas où cela arrive, généralement c'est à cause de gros problèmes financiers, et dans le cas où la femme reste à la campagne pour travailler, il s'agit principalement d'agriculture vivrière donc afin de permettre à la famille de survivre, sa production ne se développera probablement pas.

J'espère que cela répond à ta question:)
Merci,
Alixe

Merci beaucoup pour votre réponse à mes questions une fois de plus!
C'était un plaisir de pouvoir débattre avec vous de la question de la place des enfants de producteurs et de la place de la femme dans l'agriculture homme-femme. Merci d’avoir abordé ce point en répondant à mes multiples commentaires. Je pense que pour aller plus loin, il serait intéressant pour vous d'aller voir le cas de l'Érythrée et quelques mesures prises par les femmes dans le pays: http://www.fao.org/worldfoodsummit/french/fsheets/women.pdf( l'étude de cas se trouve à la fin)

Merci encore pour vos réponses très pertinentes
Yaelle
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Question

Message  NoaS2 le Sam 29 Avr 2017 - 9:04

Bonjour les filles,
Merci pour votre article !
Vous dites :"Au niveau financier, les femmes éprouvent de la difficulté à obtenir des crédits elles ont donc moins de moyens pour acheter du matériel performant, des semences ou encore des engrais. Leurs récoltes sont donc de moins bonne qualité et sont également en quantité réduite."
Nous sommes d'accord que si une banque ne veut pas accorder de crédit à un individu quelqu'il soit c'est par un manque de confiance en la personne ou en l'activité.
D'après votre article, seulement les femmes obtiennent beaucoup moins de crédits vis à vis des hommes.
Les banques en question sont elles privées ou publiques ? Si elles sont publiques, la discrimination évoquée relève donc d'un problème national et d'une misogynie vis à vis de l'Etat du pays ?
Merci à vous,
Noa

NoaS2
Utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  EmmaS2 le Sam 29 Avr 2017 - 13:01

Bonjour les filles,

Je trouve votre article très intéressant et original! Par contre il y a un point qui reste un peu confus pour moi. Il est vrai que les programmes dont vous parlez peuvent apporter de nombreux changements dans le domaine de l'agriculture en terme d'égalité homme/femme. Cependant, je me demande comment ces nouvelles mesures peuvent être appliquées dans d'autres domaines tels que la politique ou l'entreprenariat?

Merci,
Emma

EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Sam 29 Avr 2017 - 15:58

NoaS2 a écrit:Bonjour les filles,
Merci pour votre article !
Vous dites :"Au niveau financier, les femmes éprouvent de la difficulté à obtenir des crédits elles ont donc moins de moyens pour acheter du matériel performant, des semences ou encore des engrais. Leurs récoltes sont donc de moins bonne qualité et sont également en quantité réduite."
Nous sommes d'accord que si une banque ne veut pas accorder de crédit à un individu quelqu'il soit c'est par un manque de confiance en la personne ou en l'activité.
D'après votre article, seulement les femmes obtiennent beaucoup moins de crédits vis à vis des hommes.
Les banques en question sont elles privées ou publiques ? Si elles sont publiques, la discrimination évoquée relève donc d'un problème national et d'une misogynie vis à vis de l'Etat du pays ?
Merci à vous,
Noa

Bonjour Noa, et merci pour ta question!

En effet, le problème vient bien de la société sexiste d'un pays. Que les banques soient publiques ou privées, les refus qu'elles donnent aux femmes ont pour principale raison le manque de confiance comme tu l'as évoqué. En effet, comme nous l'avons dit, la société a tendance à penser que les femmes sont moins capables que les hommes en ce qui concerne les tâches physiques ainsi que les tâches de direction d'une exploitation. Ainsi, les banques craignent de ne pas se faire rembourser, car une femme ne va, soit-disant, pas être capable de développer son exploitation. On se retrouve ainsi dans un cercle vicieux: les femmes sont moins présentes dans le domaine de l'agriculture, car elles ont du mal à se développer, car elles n'ont pas accès à des crédits similaires à ceux des hommes, car elles sont soit-disant moins compétantes, car elles sont moins présentes dans le domaine de l'agriculture. Il s'agit donc bien d'un problème de misogynie, auquel le seul remède serait de se retirer les préjugés envers les femmes de la tête.

J'espère avoir répondu à ta question!
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Sam 29 Avr 2017 - 16:18

YaelleS1 a écrit:
AlixeS2 a écrit:
YaelleS1 a écrit:Merci pour votre réponse,
Si la plupart des enfants d'agriculteurs choisissent de ne pas suivre les traces de leurs parents pour plutôt aller travailler en ville comme cadres par exemple, comment est-il possible selon vous de continuer à nourrir la population grandissante avec un nombre d'agriculteurs en baisse? Cela pourrait-il creuser encore plus les inégalités hommes-femmes dans ce domaine? Ou bien les garçons sont ceux qui ont tendance à quitter la campagne pour aller en ville, alors que la fille d'agriculteur doit quant à elle rester aider la famille au foyer? Et enfin dans la suite de mes idées, si les femmes sont plutôt celles qui restent travailler les champs alors que les maris et fils sont en ville, auront-elles plus de responsabilités et plus de droits pour cultiver leurs terres comme bon leur semble pour maintenir une productivité égale à celle des hommes?

Merci, c'est un plaisir de permettre au débat d'avancer
Yaelle Surprised

Bonjour Yaëlle, c'est un plaisir de débattre avec toi!

Le nombre d'agriculteurs est en constante diminution, ce n'est pas un phénomène nouveau. Ce qui augmente c'est la taille des exploitations ainsi que le rendement, notamment de l'agriculture intensive avec les OGM, etc. Ce qui explique donc pourquoi il est possible de nourrir notre population de plus de 7 milliards! Je ne pense pas cependant que cela est la cause du fossé présent entre les hommes et les femmes, je n'ai par contre pas de chiffre sur les taux de garçons et de filles qui suivent les dans les traces de leurs parents agriculteurs.

En ce qui concerne ta troisième question, je pense que les cas sont rares où les familles se divisent ainsi, un à la ville et l'autre à la campagne. Dans les cas où cela arrive, généralement c'est à cause de gros problèmes financiers, et dans le cas où la femme reste à la campagne pour travailler, il s'agit principalement d'agriculture vivrière donc afin de permettre à la famille de survivre, sa production ne se développera probablement pas.

J'espère que cela répond à ta question:)
Merci,
Alixe

Merci beaucoup pour votre réponse à mes questions une fois de plus!
C'était un plaisir de pouvoir débattre avec vous de la question de la place des enfants de producteurs et de la place de la femme dans l'agriculture homme-femme. Merci d’avoir abordé ce point en répondant à mes multiples commentaires. Je pense que pour aller plus loin, il serait intéressant pour vous d'aller voir le cas de l'Érythrée et quelques mesures prises par les femmes dans le pays: http://www.fao.org/worldfoodsummit/french/fsheets/women.pdf( l'étude de cas se trouve à la fin)

Merci encore pour vos réponses très pertinentes
Yaelle

Merci à toi d'avoir participer aussi activemment à un débat sur notre sujet, cela nous a fait très plaisir de débattre avec toi!
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  MargauxS2 le Sam 29 Avr 2017 - 17:07

Anais M S2 a écrit:
MargauxS2 a écrit:
Anais M S2 a écrit:Bonjour Alixe et Margaux,

Quel article intéressant et hors du commun! Il est fascinant de s'apercevoir des inégalités qui persistent même dans le secteur  traditionnel de l'agriculture. En effet l'implication des femmes dans l'agriculture, notamment en Afrique, pourrait permettre une auto-suffisance alimentaire dans le continent. Mais il semble qu'il s'agit d'une question de mentalité et de culture, d'où la nécessité de proposer des programmes, comme celui d'ONU femme dont vous avez parlé. Si l'on élargi le propos, on peut peut-être relancé un débat plus généralement,sur  l'impact que ces programmes peuvent avoir au niveau de l'image de la femme dans les pays défavorisés, notamment au niveau de son rôle économique? Selon vous la femme va-t-elle pouvoir enfin trouver sa place dans l'économie africaine?

J'aimerai bien discuter de cette polémique avec vous!

Bonsoir Anais, il est en effet difficile de savoir si un jour la femme ne souffrira plus d'autant d'inégalités surtout dans les pays en développement. Les inégalités en Afrique dont tu parles, on les retrouves à travers le monde entier notamment en Asie et en Amérique du Sud. C'est donc en effet une question de culture et de mentalité sexiste qui persiste dans l'esprit des gens encore aujourd'hui malheureusement. Je pense qu'il y a moyens de faire avancer les choses en autre grâce à des associations et à des ONG comme ONU Femmes qui luttent contre ses injustices. On peut donc espérer que la mentalité évoluera dans le bon sens avec les futures générations.
Merci pour ton commentaire Anais qui en effet traite d'un sujet qui fait polémique actuellement dans le monde entier! Very Happy
-Margaux


D'accord, je comprends qu'il s'agit d'un sujet assez relatif au niveau social. Mais si on se concentre sur le rôle économique, on croît que leur implication dans le domaine de l'agriculture va permettre une amélioration de leur qualité de vie puisqu'elle vont bénéficier de ce qu'elles produisent. Mais il s'avère qu'à cause de la forte concurrence des grands commerces d'agriculture, comme les États-Unis, les salaire des femmes dans les pays de développement est fortement instable est rabaissé (puisqu'il y a cette notion d'infériorité sexiste mise en place au sein de la société). J'ai trouvé cette étude sur le site suivant (p.3) que vous pouvez constater plus en détail:

https://www.usherbrooke.ca/environnement/fileadmin/sites/environnement/documents/Essais2011/Robert_A__12-07-2011_.pdf

Donc, même leur implication dans le domaine agricole ne remédie pas à la stabilité de leurs conditions de travail et de leurs salaires! Comment est-il possible de remédier à cette inégalité économique alors? Neutral

Salut Anais désolée pour cette réponse un peu tardive! D'après moi ce problème d'inégalité salariale ne sera jamais tout à fait tant et aussi longtemps que les mentalités et les idées sexistes existeront dans l'esprit des gens. En effet les femmes sont souvent sous estimées et leur travail n'est pas du tout récompensé à la hauteur de leurs efforts . D'après l'étude que tu as trouvé , :" les femmes sont responsables de la moitié de la production mondiale alimentaire, d’environ 80 % de la majorité de la production
alimentaire dans les PED et de la sécurité alimentaire de leur famille (FAO, 2010)" . Or : "les femmes dirigent environ un cinquième à un tiers des ménages ruraux, il est surprenant de remarquer qu’elles ne sont propriétaires que de 1 % à 2 % des
terres agricoles dans les PED (FAO, 2010). De plus, elles doivent souvent se soumettre aux besoins et au bon vouloir des propriétaires des terres." Comme il est démontré ici, malgré leur implication considérable dans l'agriculture mondiale, les femmes disposent de très peu de terres et de moyens pour se développer. " Il est donc pertinent de conclure qu’en tenant compte de la force de travail féminine en agriculture et en considérant les tâches domestiques, une augmentation drastique du niveau d’activités économiques des femmes serait remarquée."
Voilà Anais et encore une fois désolée pour le retard Smile
-Margaux

MargauxS2
Utilisateur

Messages : 4
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  NoaS2 le Sam 29 Avr 2017 - 17:39

Merci Alixe pour ta réponse !
Cependant j'ai encore un dernier point a évoquer.
Est ce qu'il y aurait certain(s) pays dans le monde où justement cette inégalité homme/femme n'est pas, ou beaucoup moins, présente dans le secteur de l'agriculture ?
Si oui, quels sont les resultats des rendements ? Est ce que les pays produisent plus, comme vous l'avez évoqué ? :"Selon le programme alimentaire mondial (WFP),”si les agricultrices avaient le même accès aux ressources que les hommes, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde pourrait diminuer de 150 millions”. "
Merci
Noa

NoaS2
Utilisateur

Messages : 6
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Sam 29 Avr 2017 - 18:51

NoaS2 a écrit:Merci Alixe pour ta réponse !
Cependant j'ai encore un dernier point a évoquer.
Est ce qu'il y aurait certain(s) pays dans le monde où justement cette inégalité homme/femme n'est pas, ou beaucoup moins, présente dans le secteur de l'agriculture ?
Si oui, quels sont les resultats des rendements ? Est ce que les pays produisent plus, comme vous l'avez évoqué ? :"Selon le programme alimentaire mondial (WFP),”si les agricultrices avaient le même accès aux ressources que les hommes, le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde pourrait diminuer de 150 millions”. "
Merci
Noa

Merci Noa pour tes questions pertinentes!

Au sujet de la citations du WFP, il s'agit d'une estimation aproximative fait par un calcul de la FAO sur laquelle nous n'avons pas plus de précisions.
Cependant, prenons l'exemple de Madagascar, selon le livre "Madagascar face au défi des Objectifs du millénaire pour le développement" de Bénédicte Gastineau, Flore Gubert et Anne-Sophie Robilliard, dans le monde de l'emploi général, les femmes ont plus tendence à se faire embauchées dans le domaine agricole que dans les autres domaines. De plus, on peut voir grace à ce graphique publié par la FAO, que la taille moyenne des exploitations dirigées par des femmes est plus élevée que celle des hommes:

Pourtant, il y a tout de même une nette différence de rendements entre les exploitations masculines et les exploitations féminines, qui est en grande majorité due au fait que nous avons abordé précedemment, c'est à dire l'accès aux crédit et ainsi à la mécanisation des exploitations. On peut voir sur ce graphique que les femmes ont beaucoup moins accès à cette mécanisation à Madagascar notamment :

Pour terminer, selon un article de la bbc, 665 000 personnes seraient en situation d'insécurité alimentaire à Madagascar (http://www.bbc.com/afrique/region-37217701). On peut donc peut-être remettre en cause les chiffres du WFP lorsqu'on parle à l'échelle nationale, cependant, à l'echelle mondiale, je pense que lorsque les femmes accèderont également aux hommes au ressources, la faim dans le monde aura réduit considérablement.

J'espère avoir répondu à ta question!

Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AndreeaS1 le Sam 29 Avr 2017 - 21:13

Bonjour les filles,


Cet article excellent m'a bien surpris pour son originalité et ses informations qui m'ont beaucoup étonnée ! Smile
Vous parlez d'une aide plutôt générale aux femmes dans le domaine de l'agriculture, et je voulais savoir si ces organisations et programmes dont vous parlez ont eu un réel impact, du moins sur certains pays ou des populations spécifiques ? Y a-t-il eu un réel changement quelque part grâce a cette aide ?


J'espère avoir été claire,
Merci d'avance,
Andreea Very Happy

AndreeaS1
Utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  Anais M S2 le Dim 30 Avr 2017 - 17:17

MargauxS2 a écrit:
Anais M S2 a écrit:
MargauxS2 a écrit:
Anais M S2 a écrit:Bonjour Alixe et Margaux,

Quel article intéressant et hors du commun! Il est fascinant de s'apercevoir des inégalités qui persistent même dans le secteur  traditionnel de l'agriculture. En effet l'implication des femmes dans l'agriculture, notamment en Afrique, pourrait permettre une auto-suffisance alimentaire dans le continent. Mais il semble qu'il s'agit d'une question de mentalité et de culture, d'où la nécessité de proposer des programmes, comme celui d'ONU femme dont vous avez parlé. Si l'on élargi le propos, on peut peut-être relancé un débat plus généralement,sur  l'impact que ces programmes peuvent avoir au niveau de l'image de la femme dans les pays défavorisés, notamment au niveau de son rôle économique? Selon vous la femme va-t-elle pouvoir enfin trouver sa place dans l'économie africaine?

J'aimerai bien discuter de cette polémique avec vous!

Bonsoir Anais, il est en effet difficile de savoir si un jour la femme ne souffrira plus d'autant d'inégalités surtout dans les pays en développement. Les inégalités en Afrique dont tu parles, on les retrouves à travers le monde entier notamment en Asie et en Amérique du Sud. C'est donc en effet une question de culture et de mentalité sexiste qui persiste dans l'esprit des gens encore aujourd'hui malheureusement. Je pense qu'il y a moyens de faire avancer les choses en autre grâce à des associations et à des ONG comme ONU Femmes qui luttent contre ses injustices. On peut donc espérer que la mentalité évoluera dans le bon sens avec les futures générations.
Merci pour ton commentaire Anais qui en effet traite d'un sujet qui fait polémique actuellement dans le monde entier! Very Happy
-Margaux


D'accord, je comprends qu'il s'agit d'un sujet assez relatif au niveau social. Mais si on se concentre sur le rôle économique, on croît que leur implication dans le domaine de l'agriculture va permettre une amélioration de leur qualité de vie puisqu'elle vont bénéficier de ce qu'elles produisent. Mais il s'avère qu'à cause de la forte concurrence des grands commerces d'agriculture, comme les États-Unis, le salaire des femmes dans les pays de développement est fortement instable est rabaissé (puisqu'il y a cette notion d'infériorité sexiste mise en place au sein de la société). J'ai trouvé cette étude sur le site suivant (p.3) que vous pouvez constater plus en détail:

https://www.usherbrooke.ca/environnement/fileadmin/sites/environnement/documents/Essais2011/Robert_A__12-07-2011_.pdf

Donc, même leur implication dans le domaine agricole ne remédie pas à la stabilité de leurs conditions de travail et de leurs salaires! Comment est-il possible de remédier à cette inégalité économique alors? Neutral

Salut Anais désolée pour cette réponse un peu tardive! D'après moi ce problème d'inégalité salariale ne sera jamais tout à fait tant et aussi longtemps que les mentalités et les idées sexistes existeront dans l'esprit des gens. En effet les femmes sont souvent sous estimées et leur travail n'est pas du tout récompensé à la hauteur de leurs efforts . D'après l'étude que tu as trouvé , :" les femmes sont responsables de la moitié de la production mondiale alimentaire, d’environ 80 % de la majorité de la production
alimentaire dans les PED et de la sécurité alimentaire de leur famille (FAO, 2010)" . Or : "les femmes dirigent environ un cinquième à un tiers des ménages ruraux, il est surprenant de remarquer qu’elles ne sont propriétaires que de 1 % à 2 % des
terres agricoles dans les PED (FAO, 2010). De plus, elles doivent souvent se soumettre aux besoins et au bon vouloir des propriétaires des terres." Comme il est démontré ici, malgré leur implication considérable dans l'agriculture mondiale, les femmes disposent de très peu de terres et de moyens pour se développer. " Il est donc pertinent de conclure qu’en tenant compte de la force de travail féminine en agriculture et en considérant les tâches domestiques, une augmentation drastique du niveau d’activités économiques des femmes serait remarquée."
Voilà Anais et encore une fois désolée pour le retard Smile
-Margaux

Oui je suis entièrement d'accord! Mais en y pensant bien, dans les pays en développement, très très peu de jeunes filles ont accès à l'école (pour des raisons morales et économique) [/url]

Croyez vous qu'il serait mieux de les encourager à poursuivre les études, ou de les entrainer dans le domaine de l'agriculture? Personnellement, je crois que l'éducation de base est primordiale à l'avancement d'une société, et donc je crois qu'il serait mieux de renforcer le système éducatif déjà instauré; en assurant l'accessibilité à tous, en améliorant la qualité des salles, livres et tout. N'est-il pas préférable d'aider le système éducatif en difficulté au lieu d'aider celui de l'agriculture?

Anais M S2
Utilisateur

Messages : 10
Date d'inscription : 31/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  AlixeS2 le Dim 30 Avr 2017 - 18:04

EmmaS2 a écrit:Bonjour les filles,

Je trouve votre article très intéressant et original! Par contre il y a un point qui reste un peu confus pour moi. Il  est vrai que les programmes dont vous parlez peuvent apporter de nombreux changements dans le domaine de l'agriculture en terme d'égalité homme/femme. Cependant, je me demande comment ces nouvelles mesures peuvent être appliquées dans d'autres domaines tels que la politique ou l'entreprenariat?

Merci,
Emma

Bonjour Emma et merci pour ta question!

Les programmes dont nous parlons dans notre article sont majoritairement issus de la branche de l'ONU : ONUFemmes, qui a pour but de réduire les inégalités hommes-femmes dans tous les domaines. Les aides qu'ils offrent se basent principalement sur le renforcement du Leadership des femmes, en leur donnant des cours afin de les aider à s'imposer sur le marché de l'agriculture mais aussi du commerce. Les femmes se sentent alors plus à l'aise et s'imposent plus facilement dans leur domaine. Elles sont ainsi plus respetés par les hommes et malgré que les discriminations persistes, elle sont moins nombreuses. Ce type d'intervention fonctionne aussi bien chez les femmes agricultrices que dans n'importe quel domaine.

J'espère avoir répondu à ta question Surprised
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La place des femmes dans la société agricole

Message  EmmaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 20:14

Bonsoir Alixe,

Merci pour ta réponse! Elle est très pertinente et complète puis m'a menée à faire quelques recherches. Je trouve les programmes dont tu parles très efficaces mais je me demandais si il existe des solutions avec un impact à plus court terme sur la vie des agricultrices. J'ai trouvé un organisme international à but non lucratif nommé Kiva. Il s'agit d'une organisation de micro-prêts (25$ et plus) que nous pouvons distribuer à la personne dans le besoin de notre choix. Ce n'est pas une charité, puisque les 25$ que nous distribuons nous reviennent plus tard. Je pense que c'est une solution innovatrice qui nous permet de nous sentir utile à quelqu'un et nous rapproche des habitants des pays en voie de développement. Sur le site, un onglet est destiné aux femmes dans le besoin, ce qui leur permet de s'affirmer dans le monde du travail agricole. Que pensez-vous des organisations comme celle-ci? Croyez-vous qu'il s'agit de solutions qui peuvent être développées à long terme?

Merci,
Emma

EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hommes-femmes, agriculteurs-agricultrices, mêmes inégalités

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum