La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement - Page 3 Empty Re: La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement

Message  Sasha Mignon S2 le Ven 17 Mai 2019 - 17:34

Lucas RS2 a écrit:
Sasha Mignon S2 a écrit:Bonjour Yacine et Alexis,

L'objet de votre article a beaucoup d'intérêt car il permet aux lecteurs de prendre compte des enjeux majeurs que provoque la consommation massive de viande. Vous nous avez rigoureusement montré que l'élevage,  ainsi que la consommation de viandes bovines puisent les ressources en eau et dégradent considérablement l'environnement.

Je me permet d'ajouter que la surconsommation de viande représente aussi un enjeu pour la santé : d'une part, c'est rempli de dioxines (polluants organiques). Celles-ci sont cancérogènes et peuvent contribuer à l'affaiblissement du système immunitaire et du sous-développement du système nerveux. D'autre part, la surconsommation de viande renforce les risques de diabète type II, d'obésité et de faire un AVC.

Par conséquent, pour les raisons portant à la fois sur l'environnement et sur notre santé, je pense qu'il faut favoriser un régime qui minimalise la consommation de viande, voire même un régime végétarien. De nombreuses personnes, considèrent que suivant un tel régime, notre apport en protéines diminue. Il faut savoir qu'il existe d'innombrable alternatives, dont les oeufs, le tofu, le soja, les lentilles, les pois cassés, ... D'ailleurs, selon l'Institut international de l'eau basé à Stockholm, d'ici 2050, nous devrons réduire notre consommation d'animaux à 5% afin de pouvoir nourrir les 9 milliards d'humains à venir.

Aujourd'hui, comme je l'ai dit, nous avons de nombreuses alternatives à la viande. Cependant, je pense que le réel ennui qui se pose, est de convaincre les sur-consommateurs, notamment dans les pays développés, de réduire leur consommation de viande. À mon avis, les entreprises alimentaires et les chaines de restauration pourraient contribuer à la lutte contre la surconsommation de viande.

Pensez-vous qu'il existe un moyen efficace pour que les sur-consommateurs de viande prennent consciences des enjeux et réduisent (éventuellement cessent) leur consommation ?

Merci et cordialement,
Sasha.

Bonjour Sasha,
Après avoir lu attentivement votre commentaire, j'aimerais y apporter quelques précisions.
Comme vous le dites, la surconsommation de viande peut apporter de nombreux problèmes de santé.  Cependant n'est-ce  pas le cas avec beaucoup d'aliments aujourd'hui ? Je pense aux personnes atteintes d'intolérances alimentaires qui souffrant généralement par un manque de certaines enzymes se voient de devoir limiter leur régime alimentaire car une trop grande quantité d'un aliment provoque de nombreux problèmes intestinaux.

De plus il vaut savoir que ce régime alimentaire sans viande, peut être extrêmement bénéfique pour la santé mais peut-être aussi dangereux qu'une surconsommation de viande. En effet des études on montrées que des individus végétariens qui consommaient des produits qui n'étaient pas animales mais des aliments transformés, présentaient tout autant de problèmes de santé qu'avec une sur-consommation de viande. Ainsi un régime végétarien ne vaut rien si les aliments sont de mauvaise qualité. Or, toute la population ne pourra se permettre d'avoir une alimentation saine, car celle-ci coûtera chère puisque dans notre société, la qualité coûte plus chère que la quantité.

Finalement, d'un point de vu général, je suis complètement d'accord avec la nécessite de baisser notre consommation de viande vu les dangers environnementaux et de santé qu'elle représente. Cependant, de mon point de vu, nous ne pourrons jamais la retirer entièrement de notre alimentation.

Cordialement,
Lucas RS2.

Bonjour Lucas,

D'abord, tu as raison, de nombreux autres aliments sont tout autant néfastes pour la santé que la viande. J'ajoute à ce que tu as affirmé que plus nous avançons dans le temps, plus les intolérances à certains aliments augmentent. L'exemple le plus illustrateur serait le gluten.

Pour certaines personnes, suivre un régime végétarien serait nocif. Ces personnes, en général, ne gèrent pas manière adéquate leur apports en protéines. N'empêche, l'argument que je supporte n'indique pas que chaque individu se doit de restreindre la consommation de viande, seulement de la réduire. Cela ferait un bien incommensurable à notre planète. Donc, certaines personnes qui savent gérer leur apport nutritionnel et qui se sentent prêt à couper les viandes de leur alimentation, qu'ils le fassent ! Nous les encourageons de même manière que nous encourageons les individus qui pensent à l'environnement en restreignant leur consommation.

Merci et cordialement,
Sasha.

Merci et cordialement,
Sasha.

Sasha Mignon S2
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement - Page 3 Empty Re: La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement

Message  Sasha Mignon S2 le Ven 17 Mai 2019 - 19:17

Alexandre_B S1 a écrit:salut,

je me demandais si nous ne pouvions pas trouver un équilibre entre viande bovine, poisson et insectes sans mettre en danger l'une ou l'autre des espèces? nous pourrions aussi convertir certains espaces de champs de soja en champs de légumineuses pour produire des similivianes.

Qu'en pensez vous?

Bonjour Alexandre,

Je me demandais la même chose que toi. Il est vrai que les légumineuses, en guise de substitution de la viande, seraient très efficaces. Par expérience personnelle, les légumineuses apportent non seulement l'apport protéique conseillé, mais aussi de nombreuses autres vertus. En plus, remplacer la viande par des légumineuses gaspillerait évidemment moins d'eau douce, moins d'énergie et serait moins cruel envers les animaux ! Donc je pense bien qu'en guise de solution, nous pourrions convertir certains champs en champs de légumineuses. Maintenant, il faudrait que la population consommatrice accepte, et cela est un autre défi à relever !

Merci et cordialement,
Sasha.

Sasha Mignon S2
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement - Page 3 Empty RE: Sarita

Message  Timothée1S1 le Ven 17 Mai 2019 - 20:01

Bonjour Sarita,

Oui je pense que tu as raison quant à la fusion nucléaire et le coût pour construire les machines. Ce que je voulais dire, c'est que pour construire ces machines on peut utiliser des énergies tirées de plantes, puis après remplacer ces dernières par de l'énergie de fusion nucléaire.
Aussi, la fusion nucléaire ne fait pas de déchets toxiques. On utilise des atomes pour en créer un nouveau sans rejet de particules atomiques (protons, neutron). Le soleil par exemple, utilise de l'hydrogène pour le 'fusionner' en hélium. L'énergie est donc 100% verte, elle ne produit pas de déchets.
Mais je suis d'accord avec toi sur le fait que ce ne sont que des hypothèses pour le futur: L'Homme est loin d'avoir maîtrisé la fusion nucléaire, et ce n'est que dans 100 ans au minimum qu'on pourra espérer la maîtriser. Il nous faut une alternative plus sûre et plus tôt, car nous n'avons que quelques années pour limiter les dégats déjà causés par le réchauffement climatique (à peu près 12 ans).

C'est d'ailleurs là ou intervient la réduction de notre consommation de viande. En mangenat moins de vainde, on est déjà plus en santé d'une part, et on évite également les émissions de méthane. Celles-ci son très nocives, car une vache en lactation produit au cours d'une année l'équivalent en méthane d'une voitrure roulant 20 000 km. J'aimerais avoir ton avis sur les méthane produit par les vaches lors de leur vivant. C'est selon moi une source non négligeable de gaz à effet de serre émis, et donc diminuer notre consommation de viande, en plus des avantages énoncés dans l'article, pourrait réduire les émissions de gazs à effet de serre.
On pourrait donc, en plus d'utiliser une meilleure combinaison comme tu le dis, réduire la pollution qu'on produit indirectement par l'élevage bovin. Aussi, je pense qu,on pourrait remplacer la viande bovine par de la viande porcine ou de la viande blanche, car ces dernières utilisent moins d'eau pour être produites que la viande de vache.

Article du gouvernement du Canada: http://www.agr.gc.ca/fra/nouvelles/realisations-scientifiques-en-agriculture/reduire-les-emissions-de-methane-produites-par-le-betail/?id=1548267761377

Timothée1S1
Utilisateur

Messages : 17
Date d'inscription : 04/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement - Page 3 Empty Re: La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement

Message  Sarita S1 le Sam 18 Mai 2019 - 0:46

Timothée1S1 a écrit:Bonjour Sarita,

Oui je pense que tu as raison quant à la fusion nucléaire et le coût pour construire les machines. Ce que je voulais dire, c'est que pour construire ces machines on peut utiliser des énergies tirées de plantes, puis après remplacer ces dernières par de l'énergie de fusion nucléaire.
Aussi, la fusion nucléaire ne fait pas de déchets toxiques. On utilise des atomes pour en créer un nouveau sans rejet de particules atomiques (protons, neutron). Le soleil par exemple, utilise de l'hydrogène pour le 'fusionner' en hélium. L'énergie est donc 100% verte, elle ne produit pas de déchets.
Mais je suis d'accord avec toi sur le fait que ce ne sont que des hypothèses pour le futur: L'Homme est loin d'avoir maîtrisé la fusion nucléaire, et ce n'est que dans 100 ans au minimum qu'on pourra espérer la maîtriser. Il nous faut une alternative plus sûre et plus tôt, car nous n'avons que quelques années pour limiter les dégats déjà causés par le réchauffement climatique (à peu près 12 ans).

C'est d'ailleurs là ou intervient la réduction de notre consommation de viande. En mangenat moins de vainde, on est déjà plus en santé d'une part, et on évite également les émissions de méthane. Celles-ci son très nocives, car une vache en lactation produit au cours d'une année l'équivalent en méthane d'une voitrure roulant 20 000 km. J'aimerais avoir ton avis sur les méthane produit par les vaches lors de leur vivant. C'est selon moi une source non négligeable de gaz à effet de serre émis, et donc diminuer notre consommation de viande, en plus des avantages énoncés dans l'article, pourrait réduire les émissions de gazs à effet de serre.
On pourrait donc, en plus d'utiliser une meilleure combinaison comme tu le dis, réduire la pollution qu'on produit indirectement par l'élevage bovin. Aussi, je pense qu,on pourrait remplacer la viande bovine par de la viande porcine ou de la viande blanche, car ces dernières utilisent moins d'eau pour être produites que la viande de vache.

Article du gouvernement du Canada: http://www.agr.gc.ca/fra/nouvelles/realisations-scientifiques-en-agriculture/reduire-les-emissions-de-methane-produites-par-le-betail/?id=1548267761377

Bonjour Timothée,
En effet, respecter l'environnement ne passe pas seulement, et loin de là, par le "choix" des sources d'énergie. Ce respect passe par d'autres nombreux facteurs. De nombreux articles sur ce forum portent le débat de la consommation ou non de viandes.
Notre consommation de viandes est réellement très néfaste pour la planète. Les causes sont multiples. Par exemple, la production pour notre consommation en viandes entraîne une massive déforestation, contribue au réchauffement climatique, dégrade les eaux et l'atmosphère et comme tu l'as énoncé, la libération de gaz à effet de serre non négligeables, comme en parle à juste titre un article paru sur Science et Avenir :
https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/reduire-la-consommation-de-viande-pour-preserver-le-climat-selon-une-etude_128466
Cependant, ce que les populations ignorent le plus est la conséquence cancérigène.

Tu peux consulter le graphique très intéressant comparant les types d'animaux les plus émettrices de dioxyde de carbone dans le journal Le Monde pour la suite de mes explications :
Tout d'abord j'ai trouvé que les vaches n'émettent pas seulement du méthane, mais aussi du dioxyde de carbone :

On peut constater que oui, les vaches émettent du méthanes, mais que d'autres types de viandes comme l'agneau, le oeuf ou le porc émettent aussi des substances, plus particulièrement du dioxyde de carbone. Or au fil de notre débat, il y a quelques jours, nous avons vu que le carbone nous est utile et n'est pas forcément néfaste. C'était juste cette petite précision que je voulais apporter : c'est pour cela qu'il ne faut pas mettre toutes ces viandes dans le même panier, certaines ont des impacts plus négatifs sur l'environnement que d'autres.

Tu peux consulter le graphique très intéressant comparant notre consommation et l'émission de gaz à effet de serre de différents types d'animaux dans le journal Le Monde pour la suite de mes explications :
https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/10/29/la-viande-a-aussi-un-impact-majeur-sur-la-planete_4799570_4355770.html

Je trouves intéressant que, déjà, nos habitudes alimentaires ne sont pas autant dégradantes qu'elles auraient pu l'être. En effet, on constate sur le graphique ci-dessus que ce sont les bovins qui émettent le plus de GES (soit 74,20%) et ce ne sont pas les bovins que nous consommons le plus : c'est le porc. Cette viande la plus consommée n'émet que 9,50% des GES. Je pense que ce phénomène-ci est déja une très bonne nouvelle et qu'il faut continuer dans cette voie-ci. En réduisant davantage notre consommation en bovins  et en augmentant notre consommation d'autres viandes, les Hommes pourraient protéger encore plus l'environnement, car ces alternatives réduiraient grandement l'émission des gaz à effet de serre, très nocifs.

J'ai trouvé des informations pertinentes concernant les gaz à effet de serre dans leur entièreté, donc j'ai trouvé plus intéressant de parler de tous ces gaz, car en nous concentrant seulement sur le méthane des vaches, il nous manquerait des donnés sur l'impact de tous les GES, ce qui peut grandement modifier les données.

Je m'excuse si je n'ai pas pu afficher les graphiques sur lesquels je portais mon explication, car j'ai rencontré un petit problème d'affichage, car ils ne pouvaient pas être insérés en temps qu'images.

Bonne journée,
Sarita.

Sarita S1
Utilisateur

Messages : 16
Date d'inscription : 01/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement - Page 3 Empty Re: La consommation massive de viande et ses répercutions sur notre environnement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum