Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  YaelleS1 le Lun 27 Mar 2017 - 12:05

Les conséquences de la répartition inégale des ressources alimentaires au niveau mondial
Mots-clés: Répartition inégale des ressources alimentaires; santé; agriculture; mondialisation.



Depuis des dizaines d’années, la Terre produit assez de ressources alimentaires pour nourrir convenablement tous les habitants. Marc Dufumier, un agronome, dit dans son ouvrage 50 idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation “Il faut produire 200 kilos de céréales par habitant et par an, ou leur équivalent en pommes de terre, manioc, etc. [...]Or justement, on produit sur la planète l’équivalent de 320 à 330 kilos de céréales par an et par personne.”

Cependant de façon paradoxale, des milliers de personnes meurent de faim tous les ans car les ressources alimentaires sont inégalement réparties.
 
Quelles sont les conséquences de la  répartition inégale des ressources alimentaires sur la santé humaine? Cette répartition des produits alimentaires dans le monde est à l’origine de carences nutritionnelles et de plusieurs maladies, comme le diabète, ou encore les dérèglements hormonaux.  


I. Une répartition inégale des ressources alimentaires dans le monde.

Comme nous venons de le voir, il y a assez de produits alimentaires sur Terre pour nourrir convenablement tous les habitants or 2/7 de la population est en sous-nutrition car les ressources alimentaires sont inégalement réparties.
D'après la carte et le tableau ci-dessous, nous voyons clairement que la majorité des produits alimentaires sont échangés et consommés par les pays du Nord alors qu’ils sont loin d’être les pays les plus peuplés du monde (États-Unis vs l’Inde). Certains économistes expliquent cette répartition inégale par le fait que les crises économiques, en particulier celle de 2006-2008, ont haussé les prix des aliments. Les pays plus pauvres ne pouvaient donc pas acheter les produits nécessaires à cause de leurs prix alors que les pays du nord étant peu affectés et ont continué à les acheter possédant donc une grande partie des ressources alimentaires.
Cependant, les pays en développement produisent de produits agricoles mais ceux-ci sont réservés à l'exportation vers les pays riches.





Carte du commerce des produits agricoles en 2004







Tableau des différentes valeurs d’importations de produits alimentaires dans le monde en 2014




II. Comment le surplus alimentaire affecte-t-il la santé?
Le cas de l’obésité dans le monde:

L’apparition de l’obésité s’est faite suite à la mondialisation, soit majoritairement depuis les années 1950. Cette mondialisation conduit à l’augmentation du nombre d’échanges internationaux, ainsi le nombre d’échanges agricoles mondiaux ne cessent de croître.[/center]



Carte du pourcentage d’obèse dans le monde


D’après cette carte on voit que l’obésité est concentrée dans les pays industrialisés et développés mais il existe aussi un fort taux d’obésité dans les pays en développement. Les pays riches ont une quantité excédentaire de nourriture à leur disposition et la population a donc la possibilité d’avoir une alimentation trop calorique. Cette disponibilité de nourriture favorise l’arrivée des fast-foods, un moyen de consommer rapidement pour une société où la productivité a un rôle de plus en plus important.

L’obésité est ainsi liée à l’arrivée des fast-foods dans les pays riches et dans ceux en développement. Les fast-foods servent une nourriture trop calorique, autrement dit trop riche en sucres et en graisses. L’obésité des pays en développement arrive suite à l’implantation de fast-food venant des États-Unis. Cela provient du fait que la population favorise les produits transformés de la restauration rapide plutôt que leur régime traditionnel. Dans le monde, 13% de la population adulte est obèse, soit 650 millions d’individus. Cette obésité,  causée par les sucres et graisses, entraîne des maladies cardiovasculaires et plusieurs types de diabètes. En 2012, les maladies cardio-vasculaires furent à l’origine de la mort de 17.2 millions de personnes sur la planète.


III.Comment l’insuffisance de produits alimentaires affecte-t-elle la santé?
Le cas des carences alimentaires dans le monde:

Malgré les progrès que fait notre société pour lutter contre la répartition inégale des produits alimentaires, plus de deux milliards de personnes sont en sous-nutrition et plus de 3 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans meurent chaque année.




La sous-alimentation dans le monde



Grâce à ces données, nous voyons que la majorité des personnes en sous-alimentation se trouvent dans des pays peu développés ou en voie de développement. Ces pays correspondent aux pays qui possèdent peu de ressources alimentaires à cause de leur répartition inégale.

Les personnes en sous-nutrition ne reçoivent pas la quantité de nourriture nécessaire pour couvrir leurs dépenses caloriques. Comme ces pays n’ont pas accès à une alimentation très diversifiée, les personnes sous-alimentées souffrent généralement de carence en vitamines et minéraux. Cette carence en vitamine est à l’origine de certaines maladies comme le scorbut (carence en vitamine C) ou le béribéri (carence en vitamine B1) et le Kwarshiorkor (carence en protéines). Le scorbut entraîne la chute des dents et l’infection des gencives, causant des hémorragies et la mort. Le béribéri provoque «une insuffisance cardiaque et des troubles neurologiques» . Le Kwashiokor affecte les enfants en bas âge, 6 mois à 3ans, « caractérise par la fonte musculaire, des œdèmes des membres inférieurs, une ascite, etc.»1

Pour conclure, la mauvaise répartition des ressources entraîne de graves problèmes de santé dans le monde et cause de multiples décès. Mais à l’échelle mondiale, plusieurs organisations comme la FAO ou l’OMS possèdent des programmes ayant pour objectif de réduire la faim dans le monde de moitié. Cependant, à l’échelle individuelle chacun peut commencer à agir, par exemple, en luttant contre le gaspillage alimentaire. Pour plus d’informations, voici l’état mondial du gaspillage: http://ici.radio-canada.ca/audio-video/media-6859415/le-gaspillage-alimentaire-en-chiffres Allons voir du côté de Montréal: http://ici.radio-canada.ca/tele/l-epicerie/2015-2016/segments/reportage/8892/gratuivorisme

Yaelle & Joséphine


avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  AlixeS2 le Sam 15 Avr 2017 - 20:59

Bonjour Yaelle et Joséphine,

Très bel article sur l'inégale répartition des ressources en nourritures dans le monde ainsi que l'impact sur la santé des populations. Il est très intéressant d'avoir abordé le sujet aussi bien au niveau de la sous-alimentation qu'au niveau de l'obésité.
La carte représentant le taux d'obsité dans le monde par pays montre, comme vous l'avez dit, que même des pays auparavant en retard de développement ou en pénurie alimentaire, se trouve maintenant en situation d'obésité pour plus de 25% de leur population.
Ainsi, pensez vous que l'obésité est un problème lié au développement d'un pays? Également, pensez-vous qu'il s'agit d'un problème qu'il faut régler à l'échelle mondiale, ou plutôt à l'échelle nationale?

Merci d'avance,
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  YaelleS1 le Dim 16 Avr 2017 - 23:49

AlixeS2 a écrit:Bonjour Yaelle et Joséphine,

Très bel article sur l'inégale répartition des ressources en nourritures dans le monde ainsi que l'impact sur la santé des populations. Il est très intéressant d'avoir abordé le sujet aussi bien au niveau de la sous-alimentation qu'au niveau de l'obésité.
La carte représentant le taux d'obsité dans le monde par pays montre, comme vous l'avez dit, que même des pays auparavant en retard de développement ou en pénurie alimentaire, se trouve maintenant en situation d'obésité pour plus de 25% de leur population.
Ainsi, pensez vous que l'obésité est un problème lié au développement d'un pays? Également, pensez-vous qu'il s'agit d'un problème qu'il faut régler à l'échelle mondiale, ou plutôt à l'échelle nationale?

Merci d'avance,
Alixe

Bonjour Alixe,
Merci pour ton commentaire. Voici notre réponse à ta question:

Le problème d'obésité dépend des ressources économiques du pays concerné.
Par exemple dans les pays en développement, le taux de personnes en surpoids grandit, car le pays s'enrichit et donc la nourriture disponible provient de l'importation, principalement des États-Unis, et de l'agriculture locale. Les habitants adoptent alors un nouveau régime alimentaire qui est totalement différent de leur régime traditionnel. Cela cause des dérèglements et la population prend très vite du poids. L'exemple parfait de cette situation est le Nauru. tu peux aller voir sur ce lien l'histoire liée à la situation actuelle du payshttp://www.lejournalinternational.info/ile-de-nauru-ces-milliardaires-devenus-mendiants/ En bref, ce pays est de superficie trop petite pour produire de façon autonome la nourriture pour tous les habitants et donc tout est importé. Le Nauru devenu riche très rapidement, a donc commencé à importer ses produits alimentaires. Le taux d'obésité chez l'adulte est désormais de 71.7% dans l'ile
Dans le cas des pays développés et riches, c'est l'arrivée des fast-food qui engendre une élévation des taux d'obèses. La nourriture des fast-food est rapide et peu coûteuse ce qui plait aux consommateurs. Cependant cette nourriture est beaucoup trop riche en sucres et en graisses ( comme dit plus haut), mais aussi pauvre en nutriments essentiels. La consommation trop fréquente d'aliments issus de la restauration rapide entraîne donc une prise de poids rapide. La consommation d'aliments de la restauration rapide est vite devenue une habitude dan sles pays développés et donc la progression du taux d'obésité ne peut cesser.
Dans les pays sous développés, certaines personnes privilégiées ( soit ayant des moyens) peuvent être en surpoids, mais la majorité de la population est en stade de malnutrition. Les moyens sont donc mis au service d'autres secteurs et donc il n'y a pas d'importations de produits agricoles trop abondantes. Ou bien, dans d'autres cas, le prix des denrées est tellement élevé que les populations n'achètent pas d'aliments issu du commerce et cultivent eux même leurs produits.
Pour conclure, l'obésité est en partie liée au développement du pays. Les pays ayant des moyens ont donc des ressources en grande quantité, voire en excès, amenant la population à consommer plus ou différemment, alors que les pays pauvres tentent de mettre leurs moyens pour lutter contre la faim.

Voila! j’espère que j'ai répondu à ta première question
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  AlixeS2 le Jeu 20 Avr 2017 - 20:04

Bonjour,

Merci d'avoir répondu à mon commentaire de façon aussi complète. Cependant, je suis en désaccord avec vous sur certains points. Je conscens que l'obésité n'est pas un problème dans les pays très pauvres, où la majorité des habitant souffrent de la faim. Néanmoins, dans les cas des pays en développement ou développés, je ne pense pas que, plus le pays est riche, plus le taux d'obésité est important. Je vois plutôt l'obésité étant liée à la culture d'un pays, la façon de se nourrir de la population, ainsi que ses habitudes de vie.

Prenons l'exemple du Japon, pays membre de la Triade et ayant le 3e PIB le plus élevé du monde. Le Japon possède un taux de seulement 3% d'adultes considérés "obèses". Ce taux extrèmement faible est dû, premièrement à l'alimentation plus saine des japonais, constituée principalement de produits de la mers et de végétaux. Secondement, être "obèse" au Japon est extrèment mal perçu, une loi oblige même les employeurs à effectuer des mesures de surpoids sur leur personnel, les employés en surpoids sont alors catégorisés et obligés de changer leurs habitudes de vie, sous peine d'amendes. Grâce à ce système très stricte, le Japon, ainsi que la Corée du Sud se sont vus attribuer le titre de "pays le plus mince du monde".

Pensez-vous alors que des mesures de préventions extrèmes comme celles du Japon seraient une solution efficace dans le but de lutter contre l'obésité? Ou pensez-vous plutôt que ces mesures affectent la liberté d'un individu de manger comme il le souhaite?

Merci d'avance,
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les conséquences de la répartition inégale des ressources alimentaires au niveau mondial

Message  EmmaS2 le Sam 22 Avr 2017 - 16:36

Bonjour les filles,

Tout d'abord, je trouve votre article très intéressant et éducatif sur la répartition inégale des ressources alimentaires dans le monde. Après avoir lu votre article, je me suis demandée comment peut-on réduire cette inégalité de répartition?
Vous avez mentionné des programmes créés par la FAO et l'OMS (à la fin de l'article) alors je me demandais en quoi consistent ces programmes de réduction de faim dans le monde? Et combien de temps faudra-t-il pour qu'ils soient efficace?

Merci d'avance,
Emma

EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  JosephineS1 le Sam 22 Avr 2017 - 20:08

AlixeS2 a écrit:Bonjour Yaelle et Joséphine,

Très bel article sur l'inégale répartition des ressources en nourritures dans le monde ainsi que l'impact sur la santé des populations. Il est très intéressant d'avoir abordé le sujet aussi bien au niveau de la sous-alimentation qu'au niveau de l'obésité.
La carte représentant le taux d'obsité dans le monde par pays montre, comme vous l'avez dit, que même des pays auparavant en retard de développement ou en pénurie alimentaire, se trouve maintenant en situation d'obésité pour plus de 25% de leur population.
Ainsi, pensez vous que l'obésité est un problème lié au développement d'un pays? Également, pensez-vous qu'il s'agit d'un problème qu'il faut régler à l'échelle mondiale, ou plutôt à l'échelle nationale?

Merci d'avance,
Alixe

Bonjour Alixe,
Merci de tes commentaires très pertinents vis-à-vis de notre article. Pour répondre à ta question:" pensez-vous qu'il s'agit d'un problème qu'il faut régler à l'échelle mondiale, ou plutôt à l'échelle nationale?" je pense que c'est au deux échelles.
L'obésité est tout d'abord un problème national, car il dépend de facilité d'accès aux nutriments plus sains dans un pays, ce qui va dépendre en partie du revenu des habitants. Dans la majorité des pays les produits sains comme les légumes, les fruits ou meme tout simplement l'eau coute plus chère que les produits des fast-food (une bouteille d'eau au Mexique coute en moyenne 2$ alors qu'une bouteille de coca-cola 1.5$). Donc les personnes qui ont un revenu plus restraint, vont se tourner vers une alimentation malsaine et donc ont plus de chance d'être obèses. Afin de diminuer le taux d'obésité dans un pays, il faudrait tout d'abord facilité l'accès aux aliments sains, en particulier dans les pays en vois de développement. De plus, l'obésité dans les pays riches est aussi du a une surconsommation des produits alimentaires. Afin de réduire le taux d'obésité dans un pays il faudrait diminuer le taux de consommation de produits alimentaires afin d'arriver a une consommation saine pour la santé des individus dans le pays en question.
Cependant l'obésité est aussi un problème mondiale, car les ressources alimentaires sont inégalement réparties. Les pays riches ont développe une surconsommation car la majorité des produits alimentaire se dirigent dans leur pays, donc le taux d'obésité augmente. Les pays en vois de développements ne vont pas avoir un grand accès aux produits sains, donc vont hausser les prix de ces derniers. Cette hausse de prix, va rendre l'accès plus compliqué a une grande partie de la population qui n'a pas les moyens de les acheter et donc vont se diriger vers une nourritures malsaine, ce qui va augmenter le taux d'obésité. Donc pour résumé si les ressources alimentaires étaient réparties équitablement dans le monde, le taux d'obésité serait beaucoup moins important.
Merci d'avance,
Josephine


Dernière édition par JosephineS1 le Dim 23 Avr 2017 - 2:19, édité 1 fois

JosephineS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  JosephineS1 le Sam 22 Avr 2017 - 20:55

EmmaS2 a écrit:Bonjour les filles,

Tout d'abord, je trouve votre article très intéressant et éducatif sur la répartition inégale des ressources alimentaires dans le monde. Après avoir lu votre article, je me suis demandée comment peut-on réduire cette inégalité de répartition?
Vous avez mentionné des programmes créés par la FAO et l'OMS (à la fin de l'article) alors je me demandais en quoi consistent ces programmes de réduction de faim dans le monde? Et combien de temps faudra-t-il pour qu'ils soient efficace?

Merci d'avance,
Emma

Bonjour Emma,

Merci beaucoup pour ton commentaire,
Afin de réduire l'inégale répartitions des produits alimentaire, il faut commencer a les réduire a l'échelle de l'individu, puis a l'échelle national et pour finir mondialement.
Tout d'abord, a l'échelle individuelle il faudrait réduire ces consommations excessives et viser une consommation plus appropriée a nos besoins, mais pour réduire l'inégale répartition il faut diminuer au maximum le gaspillage alimentaire.
A l'échelle nationale, il faudrait réduire l'importation ,elle aussi excessive , des pays riches et viser une importation qui remplie les besoins des habitants. De plus en diminuant les importations les pays réduiraient le taux de gaspillages, et donc plus de produits alimentaires seraient disponibles pour les pays en voies de développement et pour les pays pauvres.
Pour répondre à ta deuxième question voici les liens officiels de la FAO avec leurs objectifs mais aussi avec la progression dans le monde ( va dans la partie objectifs du millénaires pour le développement pour voir la carte de progression)
   

http://www.fao.org/hunger/fr/
J'espère que ca répond à tes questions
Merci d'avance
Joséphine et Yaelle


Dernière édition par JosephineS1 le Dim 23 Avr 2017 - 23:11, édité 1 fois

JosephineS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  YaelleS1 le Dim 23 Avr 2017 - 1:27

AlixeS2 a écrit:Bonjour,

Merci d'avoir répondu à mon commentaire de façon aussi complète. Cependant, je suis en désaccord avec vous sur certains points. Je conscens que l'obésité n'est pas un problème dans les pays très pauvres, où la majorité des habitant souffrent de la faim. Néanmoins, dans les cas des pays en développement ou développés, je ne pense pas que, plus le pays est riche, plus le taux d'obésité est important. Je vois plutôt l'obésité étant liée à la culture d'un pays, la façon de se nourrir de la population, ainsi que ses habitudes de vie.

Prenons l'exemple du Japon, pays membre de la Triade et ayant le 3e PIB le plus élevé du monde. Le Japon possède un taux de seulement 3% d'adultes considérés "obèses". Ce taux extrèmement faible est dû, premièrement à l'alimentation plus saine des japonais, constituée principalement de produits de la mers et de végétaux. Secondement, être "obèse" au Japon est extrèment mal perçu, une loi oblige même les employeurs à effectuer des mesures de surpoids sur leur personnel, les employés en surpoids sont alors catégorisés et obligés de changer leurs habitudes de vie, sous peine d'amendes. Grâce à ce système très stricte, le Japon, ainsi que la Corée du Sud se sont vus attribuer le titre de "pays le plus mince du monde".

Pensez-vous alors que des mesures de préventions extrèmes comme celles du Japon seraient une solution efficace dans le but de lutter contre l'obésité? Ou pensez-vous plutôt que ces mesures affectent la liberté d'un individu de manger comme il le souhaite?

Merci d'avance,
Alixe


Merci Alixe pour ton intervention pertinente et cette nouvelle perspective apportée au débat!

Je conçois tout à fait que le système japonais permet au pays de rester aussi compétitif au niveau du taux d’obésité.

Cependant pour le bien être de l'individu il n'est pas adapté.
Ce système favorise l'apparition de discrimination et mal-être chez l'individu en surpoids. Ce système exclu des individus de certains groupes en raison de leur physique, ce qui est à l'encontre des valeurs de liberté de chacun. On veut évidemment éviter qu'un individu en surpoids soit discriminé pour son physique et donc mis  à l'écart de la société comme au Japon, puisque cela entraîne en général chez celui-ci l'envie de se réfugier dans la nourriture pour compenser son malaise.
Pour le bien-être de l'individu, tout en respectant des quantités raisonnables, le mieux serait la mise en place d'un système qui prône des valeurs d'alimentation saine et d'hygiène de vie, donc d'activité physique. Des politiques de sensibilisation, comme des campagnes ou des forums devraient être mis en place pour aider les populations à atteindre un bon équilibre de vie tout en respectant un équilibre psychologique face à la nourriture également.  Les pays tolérants de l'obésité, permettent aux personnes en surpoids d'avoir des chances égales par rapport aux autres comme par exemple avoir un travail sans être restreints. Ce qui aide à l'intégration des personnes obèses à la société.
Pour aider les populations à ne pas prendre de poids inutilement donc à avoir un bon poids/alimentation, les aliments comme les sucreries par exemple, devraient être rendues moins attractifs pour dissuader le consommateur d'en manger. Les emballages devraient être moins colorés et moins décorés pour ne pas tenter les individus. Ou bien le nombre de publicités télévisées sur les articles de nourriture devraient être restreint aux les heures de repas, pour ne pas tenter le spectateur de prendre une collation sans faire d'activité physique par la suite. Il serait aussi possible, au niveau des législations, de faire diminuer les taux en sucres, en sels, et en graisses des produits commercialisés. Ou bien il se pourrait qu'une taxation des produits trop riches en sucres, sels et graisses soit mise en place pour limiter la prise de poids de la population. Le plus important serait d'éduquer les populations à diminuer la taille de leurs portions alimentaires. Plusieurs alternatives existent donc pour réduire progressivement l'obésité dans certains pays.
Cependant, le système japonais présente un avantage sans pareil: il permettrait de réduire les inégalités de faim, et donc de nourriture mondiale, s'il était appliqué aux pays développés et en développement. Les populations devraient alors limiter leur consommation ce qui aurait un impact direct sur la quantité de nourriture gaspillée des pays développés et en développement mais aussi sur les quantités de nourriture importée. Les pays ne consommerait donc plus que le nécessaire au besoin de ses habitants sans être en excès comme actuellement. Certaines personnes pourraient donc réaliser que leur consommation actuelle est trop calorique ou en trop grande quantité et ainsi adapter leur alimentation en fonction. Cela leur permettrait aussi de comprendre l'importance d'avoir une alimentation raisonnable pour aider ceux qui en ont besoin le plus.
La mise en place de ce système entraînerait donc une diminution directe de la faim dans le monde puisque les pays du Sud auront un accès plus suffisant aux produits: par exemple les pays d'Afrique ne seront plus forcés d'exporter leur production étant donné que la demande sera moins importante.
Donc pour conclure, le système japonais aiderait à réduire l'obésité très rapidement s'il tait mis ne place dans un nouveau pays. Mais ce système entraîne aussi chez l'individu en surpoids, une stigmatisation qui termine en malaise, en perte de confiance en soi et en boulimie compensatoire pour certains. Alors pour l'équilibre des individus il est plus judicieux de ne pas mettre en place ce système trop strict. Cependant, pour réduire la faim, le système japonais pourrait être efficace.

J'espère un fois de plus avoir répondu à a question pertinente
Yaelle
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  AlixeS2 le Dim 23 Avr 2017 - 17:17

YaelleS1 a écrit:
Cependant pour le bien être de l'individu il n'est pas adapté.
Ce système favorise l'apparition de discrimination et mal-être chez l'individu en surpoids. Ce système exclu des individus de certains groupes en raison de leur physique, ce qui est à l'encontre des valeurs de liberté de chacun. On veut évidemment éviter qu'un individu en surpoids soit discriminé pour son physique et donc mis  à l'écart de la société comme au Japon, puisque cela entraîne en général chez celui-ci l'envie de se réfugier dans la nourriture pour compenser son malaise.
Pour le bien-être de l'individu, tout en respectant des quantités raisonnables, le mieux serait la mise en place d'un système qui prône des valeurs d'alimentation saine et d'hygiène de vie, donc d'activité physique. Des politiques de sensibilisation, comme des campagnes ou des forums devraient être mis en place pour aider les populations à atteindre un bon équilibre de vie tout en respectant un équilibre psychologique face à la nourriture également.  Les pays tolérants de l'obésité, permettent aux personnes en surpoids d'avoir des chances égales par rapport aux autres comme par exemple avoir un travail sans être restreints. Ce qui aide à l'intégration des personnes obèses à la société.
Pour aider les populations à ne pas prendre de poids inutilement donc à avoir un bon poids/alimentation, les aliments comme les sucreries par exemple, devraient être rendues moins attractifs pour dissuader le consommateur d'en manger. Les emballages devraient être moins colorés et moins décorés pour ne pas tenter les individus. Ou bien le nombre de publicités télévisées sur les articles de nourriture devraient être restreint aux les heures de repas, pour ne pas tenter le spectateur de prendre une collation sans faire d'activité physique par la suite. Plusieurs alternatives existent donc pour réduire progressivement l'obésité dans certains pays.

Merci Yaelle pour ta réponse, encore une fois très complète.

Je conçois que le modèle japonais soit radical, et qu'une politique plus douce, moins brutale pourrait éventuellement amener aux mêmes résultats dans certains pays. Cependant, je ne pense pas que des méthodes telles qu'enlever les couleurs des emballages de sucreries ou encore reduire le nombre de publicités alimentaires pendant les heures de repas fonctionneraient dans un pays comme les États-Unis, où le taux d'obésité a atteint les 33%. Des campagnes de sensibilisations auprès de la population existent déjà et en masse. À la télévsion, le nombre d'émission de télé-réalité où sont figurés des candidats obèses essayant de perdre du poids. Les coachs sportifs animant ces téléréalité sont maintenant devenus des stars suivies par des millions de personnes. Ceci n'est qu'un exemple, de nombreux moyens sont actuellement employé afin de sensibiliser les popoulations, et de convaincre voir persuader les gens de changer leur mode de vie. Néanmoins, le taux d'obésité aux États-Unis ne diminue pas, et les gens manquent encore de motivation. Je pense que ce problème est dû au fait que les Américains ont interiorisé l'obésité et que le surpoids fait maintenant partie de leur culture. Les touristes voyageant aux États-Unis passent tous par le fast-food du coins pour se prendre en photo avec les verres de sodas géants, et les Américains en sont fiers. Le problème vient alors des compagnies et du gouvernement qui encouragent à venir voir la grande Amérique, où tout est plus grand et plus gros.



L'image de l'Américain moyen est stéréotypée: homme, plûtot enveloppé, de bonne condition, avec une femme et deux enfants, vivant en banlieue, avec une grosse maison, une grosse voiture, et un grand sous-sol pour regarder tranquillement le Super-Bowl entre amis. Je dérive un peu de notre sujet, mon point étant que la plupart des Américains n'ont pas honte de leur mode de vie.
La solution la plus efficace selon moi serait d'imposer plus de taxes sur les produits fast-food, dans les restaurants et dans les supermarchés, pour dissuader les consommateurs et les forcer à revoir leur routine alimentaire. Cependant, les compagnies ayant un grand pouvoir sur le gouvernement, une loi pareil ne risque pas d'arriver de si tôt.

Les États-Unis et le Japon sont deux cas extrème, opposés l'un à l'autre, malgré le fait qu'ils soient deux membres de la Triade. L'Europe, troisième pôle, se situe entre les deux, avec un taux d'obésité raisonnable et une alimentation généralement saine.

Merci beaucoup pour avoir partager votre vision des choses et avoir fait avancer le débat,
Alixe

AlixeS2
Utilisateur

Messages : 22
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

OGM, produits chimique

Message  Daouda-S2 le Dim 23 Avr 2017 - 21:45

Bonjour

J'aurais une question pour vous:

-Vous dites que plusieurs problèmes de santé et en particulier l'obésité dans les pays développés sont dû à la mal répartition des produits alimentaires à travers le monde, mais pensez-vous que notre facon de produire cette nourriture est aussi responsabe de ces problèmes de santé? C'est à dire, les OGM et tout autre produits chimiques que les firmes alimentaires utilisent pour faie plus de bénéfice.

Merci
Daouda Very Happy


Daouda-S2
Utilisateur

Messages : 10
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  GeorgioS2 le Mer 26 Avr 2017 - 12:04

Bonjour,
Votre article est vraiment intéressant mais d'apres vous serait-t-il possible de supprimer completement la faim dans le monde uniquement en equilibrant les ressources alimentaires entre les différents pays?et si oui cela aura-t-il pas pour consequence une famine dans d'autre pays?
Merci d'avence

GeorgioS2
Utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  AthanasS1 le Jeu 27 Avr 2017 - 20:01

Bonjour Yaelle et Josephine,

Un article tres interressant,

J'aurai une question pour vous,

Esque vous pensez que le developpement d'une agriculture durable serai une bonne solution pour augmenter l'approvisionnement alimentaire mondial et éradiquant la famine sans détruire la planète?

AthanasS1
Utilisateur

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  YaelleS1 le Jeu 27 Avr 2017 - 21:18

Daouda-S2 a écrit:Bonjour

J'aurais une question pour vous:

-Vous dites que  plusieurs problèmes de santé et en particulier l'obésité dans les pays développés sont dûs à la mal répartition des produits alimentaires à travers le monde, mais pensez-vous que notre façon de produire cette nourriture est aussi responsable de ces problèmes de santé? C'est à dire, les OGM et tout autre produits chimiques que les firmes alimentaires utilisent pour faire plus de bénéfices.

Merci
Daouda Very Happy

Bonjour Daouda,

Alors, les effets des OGM et autres produits chimiques utilisés dans l'agriculture productiviste, sont à ce jour assez peu connus, alors il n'est pas facile de répondre à ta question mais je vais tenter d'y répondre ne m'appuyant sur certaines hypothèses formulées par des chercheurs en OGM.
On sait que beaucoup de troubles sont apparus à cause des OGM, comme par exemple une expérience faite sur des rats montre que la consommation d'OGM entraîne une formation de tumeurs par exemple. Dans le cas de l'obésité, suite aux OGM, Irina Ermakova, docteure en biologie et experte internationale en sécurité écologique et alimentaire, nous dit 'L’incidence du cancer est particulièrement élevée dans les régions où la population consomme beaucoup d’OGM. Les cas d’obésité et de diabète ont également été multipliés par plusieurs fois après l’apparition des OGM. '.
Il semble donc que les OGM aient donc un impact sur l'alimentation des gens.
Une autre expérience dit que 'Over a period of 90 days, test rats were fed either food containing genetically modified corn or feed which did not contain GM corn. The scientists discovered that the rats fed a GM corn diet had bigger appetites and grew fatter than those on the non-GM diet. It was also found that rats fed a diet of fish raised on GM corn had a similar result -- increased weight gain'  
(source: http://www.naturalnews.com/045247_GMOs_weight_gain_obesity.html ).
Cette expérience semble confirmer l'hypothèse selon laquelle les OGM entraînent un surpoids.

Si l'on prend le cas des États-Unis, on peut constaté que depuis l'arrivée des OGM, la population ne cesse de grossir. '  L'Américain moyen pèse 11 kg de plus qu'en 1960.' (source: http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201409/04/01-4797231-etats-unis-le-taux-dobesite-intolerablement-eleve.php ). Les OGM seraient en partie responsables de cette prise soudaine de poids, puisqu'on voit que ceux-ci augmentent l'appétit. Alors indirectement, les OGM influencent le poids d'un individu.

Pour conclure, les OGM influencent l'appétit d'un individu et donc peuvent entraîner l'obésité chez celui-ci (cela reste une hypopthèse). Et en définitive, les OGM, pesticides et insecticides ont été conçus pour produire plus, alors évidemment si un individu a plus de nourriture à sa disposition ( dans le cas des pays développés et en développement n'ayant pas de cas de famine majeurs) il aura tendance à consommer plus et donc a prendre du poids.

Voila! J'espère avoir correctement répondu à ta question

Yaëlle


Dernière édition par YaelleS1 le Sam 29 Avr 2017 - 18:19, édité 1 fois
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  YaelleS1 le Jeu 27 Avr 2017 - 21:35

GeorgioS2 a écrit:Bonjour,
Votre article est vraiment intéressant mais d’après vous serait-t-il possible de supprimer complètement la faim dans le monde uniquement en équilibrant les ressources alimentaires entre les différents pays?et si oui cela n'aurait-il pas pour conséquence une famine dans d'autre pays?
Merci d'avance


Bonjour Georgio,
Suite à notre article, nous pouvons affirmer qu'une meilleure répartition des ressources alimentaires permettrait de réduire la faim et ce largement. Comme tu as pu le lire dans l'introduction, la Terre produit suffisamment pour nourrir 9 milliards d'humains, voire plus que nécessaire. La mauvaise répartition de ces ressources entraîne donc actuellement des inégalités en terme de quantités et de qualités des aliments, ce qui est la raison des différentes maladies présentées dans l'article.
Il est donc définitivement possible d'éradiquer la faim si toutes les ressources alimentaires produites au niveau mondial étaient redistribuées équitablement et proportionnellement au nombre d'habitants du pays.
Cela n'entraînerait évidemment pas la faim dans d'autres pays comme conséquence puisque tous les produits de l'agriculture seraient partagés correctement pour nourrir toute la planète.
Cependant cette solution à la faim dans le monde est utopique: jamais il ne sera possible de réduire la faim simplement en répartissant mieux les ressources. Les écarts de moyens de pays sont trop importants pour permettre aux pays pauvres de subvenir aux besoins de toute la population en achetant les produits manquants, dans un monde où l'argent domine.
Une solution pour réduire la consommation globale d'un pays pourrait être la diminution du gaspillage alimentaire ( tu peux aller voir les liens à la fin de l'article pour t'en informer) ou bien comment Alixe l'a évoqué, il est possible de mettre en place une législation stricte quant à la quantité de nourriture consommée ( c'est le cas au Japon). Cela permettrait alors aux pays producteurs d'avoir plus de possibilités de vendre aux pays moins riches pour des prix moins élevés.


Merci pour ta participation au débat
Yaëlle
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  Daouda-S2 le Jeu 27 Avr 2017 - 21:57

YaelleS1 a écrit:
Daouda-S2 a écrit:Bonjour

J'aurais une question pour vous:

-Vous dites que  plusieurs problèmes de santé et en particulier l'obésité dans les pays développés sont dûs à la mal répartition des produits alimentaires à travers le monde, mais pensez-vous que notre façon de produire cette nourriture est aussi responsable de ces problèmes de santé? C'est à dire, les OGM et tout autre produits chimiques que les firmes alimentaires utilisent pour faire plus de bénéfices.

Merci
Daouda Very Happy

Bonjour Daouda,

Alors, les effets des OGM et autres produits chimiques utilisés dans l'agriculture productiviste, sont à ce jour assez peu connus, alors il n'est pas facile de répondre à ta question mais je vais tenter d'y répondre ne m'appuyant sur certaines hypothèses formulées par des chercheurs en OGM.
On sait que beaucoup de troubles sont apparus à cause des OGM, comme par exemple une expérience faite sur des rats montre que la consommation d'OGM entraîne une formation de tumeurs par exemple. Dans le cas de l'obésité, suite aux OGM, Irina Ermakova, docteure en biologie et experte internationale en sécurité écologique et alimentaire, nous dit 'L’incidence du cancer est particulièrement élevée dans les régions où la population consomme beaucoup d’OGM. Les cas d’obésité et de diabète ont également été multipliés par plusieurs fois après l’apparition des OGM. '.
Il semble donc que les OGM aient donc un impact sur l'alimentation des gens.
Une autre expérience dit que 'Over a period of 90 days, test rats were fed either food containing genetically modified corn or feed which did not contain GM corn. The scientists discovered that the rats fed a GM corn diet had bigger appetites and grew fatter than those on the non-GM diet. It was also found that rats fed a diet of fish raised on GM corn had a similar result -- increased weight gain'  
(source: http://www.naturalnews.com/045247_GMOs_weight_gain_obesity.html ).
Cette expérience semble confirmer l'hypothèse selon laquelle les OGM entraînent un surpoids.

Si l'on prend le cas des États-Unis, on peut constaté que depuis l'arrivée des OGM, la population ne cesse de grossir. '  L'Américain moyen pèse 11 kg de plus qu'en 1960.' (source: http://www.lapresse.ca/vivre/sante/201409/04/01-4797231-etats-unis-le-taux-dobesite-intolerablement-eleve.php ). Les OGM seraient en partie responsables de cette prise soudaine de poids, puisqu'on voit que ceux-ci augmentent l'appétit. Alors indirectement, les OGM influencent le poids d'un individu.

Pour conclure, les OGM influencent l'appétit d'un individu et donc peuvent entraîner l'obésité chez celui-ci (cela reste une hypopthèse). Et en définitive, les OGM, pesticides et insecticides ont été conçus pour produire plus, alors évidemment si un individu a plus de nourriture à sa disposition ( dans le cas des pays développés et en développement n'ayant pas de cas de famine majeurs) il aura tendance à consommer plus et donc a prendre du poids.

Voila! J'espère avoir correctement répondu à ta question

Yaelle

Oui, merci beaucoup pour m'avoir répondu Yaelle Very Happy

Daouda-S2
Utilisateur

Messages : 10
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  GeorgioS2 le Jeu 27 Avr 2017 - 22:46

Merci yaelle pour ta reponse

GeorgioS2
Utilisateur

Messages : 34
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  YaelleS1 le Sam 29 Avr 2017 - 10:30

AthanasS1 a écrit:Bonjour Yaelle et Josephine,

Un article tres interressant,

J'aurai une question pour vous,

Esque vous pensez que le développement d'une agriculture durable serait une bonne solution pour augmenter l'approvisionnement alimentaire mondial et éradiquant la famine sans détruire la planète?

Merci pour ton commentaire Athanas,

Pour répondre à ta question, nous pouvons voir trois cas révélateurs de la puissance du modèle d'agriculturre durable.

Le cas de l'île de Cuba est très particulier quant à l'utilisation de pesticides. Depuis 1990, ce pays n'utilise plus de pesticides puisque l'URSS n'était pas en mesure leur en fournir suffisamment. Et depuis cela, la production agricole du pays aurait fortement augmenté: en 2014 elle a atteint 7 200 tonnes soit 23.3 millions de dollars.
Depuis l'abandon de l'utilisation de pesticides, l'apiculture s'est beaucoup amélioré. Je tiens à rappeler que les abeilles sont à la base de l'agriculture car elles assurent une continuation de l'espèce en permettant la fécondation des plantes grâce au pollen, mais celles-ci sont fortement menacées par les pesticides.
À Cuba, les abeilles sans pesticides sont désormais en meilleure forme et peuvent produire plus que des abeilles traitées aux pesticides, elles peuvent produire jusqu'à 45kg de miel par ruche, contre la France qui produit moins de la moitié en miel par ruche.
De plus, le taux de mortalité des abeilles est en diminution à Cuba et autres régions protégées des pesticides, le taux est proche de 5%, alors qu'en France ( utilisant des pesticides), ce taux serait de 35 à 40%.
Les abeilles cubaines sont donc en bien meilleure santé et ont bien des meilleurs rendements que les abeilles sursollicitées par les pesticides.


Dans le cas du Burkina Faso, un des pays les plus pauvres du monde, est aussi intéressant à aborder. L'agriculture du Burkina Faso repose sur la culture de coton.
Les agriculteurs burkinabés ont laissé tomber l'agriculture de coton OGM Monsanto car après 7ans (2016), la qualité du coton s'est beaucoup dégradée et les prix de vente aussi. Les nouvelles semences sans OGM demandent du travail certes, mais la qualité du coton est  devenue bien meilleure et les rendements aussi en peu de temps. Les agriculteurs peuvent donc se faire plus de profits.


Dans le cas du Japon, à la Fuji Farm les agriculteurs sont capbles de produire 12 000 laitues par jour. Dans cette serre, les conditions de croissance de 5 variétés de laitues sont optimales. Les quantités d'eau, de nourriture et de lumière données aux laitues ont été étudiées et sont contrôlées pour réduire au maximum les émissions en CO2, le gaspillage d'eau. Cette agriculture raisonnée permet d'avoir une laitue constante au niveau des rendements mais aussi du goût: la laitue peut alors être produite et vendu le jour même et donc cela permet de faire du profit tout en comblant les besoins des consommateurs du point de vue de la quantité.


Ainsi, on peut dire que grâce à un retour vers une agriculture moins chimique, les sols et les animaux sont capables d'être en meilleure santé et de donner des produits de meilleure qualité. Les pesticides et les OGM sont donc les substances qui épuisent les sols mais si la Terre cessent de subir ces 'attaques chimiques' elle est tout à fait capable de retrouver un équilibre normal pour continuer de produire correctement. Pour réduire la famine, il suffirait que chaque pays soit capable de produire en quantité et en qualité ce dont sa population a besoin. Ce qui est tout à fait faisable: il faudrait simplement que les pays les moins développés puissent produire pour leurs populations sans avoir à tout exporter pour les grands pays comme actuellement.

J' espère avoir répondu à ta question.
Yaëlle

sources: http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/
http://positivr.fr/ogm-coton-monsanto-burkina-faso/
http://positivr.fr/salades-laitue-romaine-led-agriculture-serre-verticale-japon/
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  Théo S2 le Sam 29 Avr 2017 - 16:47

Bonjour Yaëlle et Joséphine,
Je trouve que la position dans laquelle se trouve le monde est assez révoltante et il faut impérativement agir.
Pensez vous que ce serait une bonne solution d’instaurer des limites d'achats de produits alimentaires a ne pas dépasser pour ainsi laisser aux pays les plus pauvres une quantité de produits alimentaires plus élevée.
merci d'avance
Théo

Théo S2
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  FabienS2 le Sam 29 Avr 2017 - 17:06

Bonjour a vous deux,
Tout d'abord je vous félicite pour cet article très bien réalise!! Toutefois en le lisant une question m'est venu : A votre avis, quels sont les moyens pour lutter contre les carences alimentaires dans les pays touches par ces carences?
Merci afro

FabienS2
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  JosephineS1 le Sam 29 Avr 2017 - 18:24

Théo S2 a écrit:Bonjour Yaëlle et Joséphine,
Je trouve que la position dans laquelle se trouve le monde est assez révoltante et il faut impérativement agir.
Pensez vous que ce serait une bonne solution d’instaurer des limites d'achats de produits alimentaires a ne pas dépasser pour ainsi laisser aux pays les plus pauvres une quantité de produits alimentaires plus élevée.
merci d'avance
Théo

Bonjour Théo,
Je ne pense pas que se soit efficace d'instaurer des limites d'achats, car premièrement ca va a l'encontre des droits de consommation. De plus ca ne réduirait pas forcément le taux d'obésité, car instaurer des limites d'achats ne va pas forcément induire les gens a manger sainement.
Cependant pour réduire les inégalités de répartition il serait plus judicieux de mettre en place des mesures à l'échelle nationale et mondiale. Par exemple mettre en place des mesures pour réduire la sur-importation qui elle réduira la surconsommation. Cela permettrait d'avoir plus de produits alimentaires pour les pays en développement et pour les pays pauvres.
J'espère repondre à ta question

Josephine Very Happy

JosephineS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  JosephineS1 le Sam 29 Avr 2017 - 19:10

FabienS2 a écrit:Bonjour a vous deux,
Tout d'abord je vous félicite pour cet article très bien réalise!! Toutefois en le lisant une question m'est venu : A votre avis, quels sont les moyens pour lutter contre les carences alimentaires dans les pays touches par ces carences?
Merci afro  

Bonjour Fabien,
Merci beaucoup de tes commentaires.
Afin de lutter contre les carences alimentaires en gérérale, il y a plusieurs solutions. Tout d'abord, il faudrait rendre les fruits et legumes beaucoup plus accessibles a tout le monde en particuliers dans les pays en développement et dans les pays pauvres, cela signifierait de baisser les prix de ces derniers. Une autre solution serait de développer les gellules de vitamine C,B,A de fer, de calcium ect dans les pays les plus touchés par ces carences afin de subvenir ces éléments sans forcément manger des aliments qui les contiennent aux habitants.

J'espere répondre a ta question
Josephine

JosephineS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  FabienS2 le Sam 29 Avr 2017 - 19:46

Merci beaucoup pour ta réponse Joséphine mais j'aurais une autre question! Existe-t-il des cas de carences alimentaires dans les pays développés aussi ?

FabienS2
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  YaelleS1 le Sam 29 Avr 2017 - 23:39

FabienS2 a écrit:Merci beaucoup pour ta réponse Joséphine mais j'aurais une autre question! Existe-t-il des cas de carences alimentaires dans les pays développés aussi ?

Bonjour Fabien,
Bien évidemment il existe des carences dans les pays riches. La présence de nourriture à profusion n'empêche pas certains individus d'avoir des carences alimentaires.

Tout d'abord, les inégalités de revenus sont la principale raison des carences alimentaires des pays développés.
Prenons l'exemple de la France.
En France, 3.5 millions de personnes aux revenus moindres sont nourris par des banques alimentaires (2011). Ces banques alimentaires n'emploient pas des produits de la meilleure qualité et ne contiennent pas tout les nutriments nécessaires puisque les ressources de ces banques sont limitées. Alors les utilisateurs de ces programmes ne peuvent avoir une nourriture bien équilibrée et ont donc des carences, principalement en fibres et en nutriments issus de dérivés d'animaux (viandes, poissons, produits laitiers).
Aux États-Unis, la même situation existe mais touche principalement les enfants. On dit que là-bas, 'Un enfant américain sur quatre a faim. C'est ce que dénonce un réseau de 200 banques alimentaires. Il peut s’agir de malnutrition passagère ou régulière liée la situation financière des parents.17 millions d'enfants américains sont dans une situation d'insécurité alimentaire.'. Les enfants souffrent donc de carences à cause des revenus financiers faibles de leurs parents.

Ensuite, les habitudes alimentaires d'un individu peuvent être la cause de carences alimentaires. Un individu qui a tendance à favoriser un seul type de nourriture va forcément avoir des carences alimentaires puisqu'il ne mange pas les nutriments essentiels qui existent dans les autres aliments. Par exemple les personnes qui ne mange que de la nourriture de fast-food, n'aura pas assez de fibres, issues des fruits et légumes, ni de calcium, issu de produits laitiers, et parfois de protéines, car les viandes de fast-food sont transformées et ne contiennent pas de vraies protéines essentielles. Dans le cas des végétaliens par exemple,
ils ont des carences en protéines et vitamines animales essentielles comme le B12, présent en grande quantité dans les viandes. Et ils sont obligés de couvrir le manque en fer (issu de la viande rouge principalement) en consommant plus de légumes contenant du fer pour rétablir leur équilibre.

Enfin, les femmes ont tendance a avoir des anémies liées à leurs cycles menstruels et à la ménopause. Les femmes ont naturellement tendance à perdre du fer et donc elles doivent avoir une alimentation plus riche en fer que les hommes pour combler cette carence. Cependant le taux d'anémie en France est régression ce qui est positif, les femmes sont donc de plus en plus capables de couvrir leurs besoins essentiels en fer.

Pour conclure, les carences alimentaires existent dans les pays développés aussi. Ces carences peuvent être liées au revenus d'un individu, d'une habitude de vie et la culture alimentaire de l'individu (exemple: végétarisme).

J'espère avoir répondu à ta question
Yaëlle et Joséphine

sources:
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/03/25/20114-carences-nutritionnelles-francais-precaires
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/01/25/17202-anemie-femmes-sont-plus-touchees-apres-40-anshttps://www.rtbf.be/info/monde/detail_aux-etats-unis-aussi-la-malnutrition-menace-des-millions-d-enfants?id=6643783
avatar
YaelleS1
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  FabienS2 le Dim 30 Avr 2017 - 0:43

Merci pour votre réponse, j'aurais juste une dernière question! Vous parlez du cas de l’obésité dans le monde en grande partie due aux fast-foods, auriez-vous une idée sur comment inciter la population a moins consommer la nourriture vite fait et adopter une alimentation saine et équilibre ?
Merci, afro

FabienS2
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  AthanasS1 le Dim 30 Avr 2017 - 11:03

YaelleS1 a écrit:
AthanasS1 a écrit:Bonjour Yaelle et Josephine,

Un article tres interressant,

J'aurai une question pour vous,

Esque vous pensez que le développement d'une agriculture durable serait une bonne solution pour augmenter l'approvisionnement alimentaire mondial et éradiquant la famine sans détruire la planète?

Merci pour ton commentaire Athanas,

Pour répondre à ta question, nous pouvons voir trois cas révélateurs de la puissance du modèle d'agriculturre durable.

Le cas de l'île de Cuba est très particulier quant à l'utilisation de pesticides. Depuis 1990, ce pays n'utilise plus de pesticides puisque l'URSS n'était pas en mesure leur en fournir suffisamment. Et depuis cela, la production agricole du pays aurait fortement augmenté: en 2014 elle a atteint 7 200 tonnes soit 23.3 millions de dollars.
Depuis l'abandon de l'utilisation de pesticides, l'apiculture s'est beaucoup amélioré. Je tiens à rappeler que les abeilles sont à la base de l'agriculture car elles assurent une continuation de l'espèce en permettant la fécondation des plantes grâce au pollen, mais celles-ci sont fortement menacées par les pesticides.
À Cuba, les abeilles sans pesticides sont désormais en meilleure forme et peuvent produire plus que des abeilles traitées aux pesticides, elles peuvent produire jusqu'à 45kg de miel par ruche, contre la France qui produit moins de la moitié en miel par ruche.
De plus, le taux de mortalité des abeilles est en diminution à Cuba et autres régions protégées des pesticides, le taux est proche de 5%, alors qu'en France ( utilisant des pesticides), ce taux serait de 35 à 40%.
Les abeilles cubaines sont donc en bien meilleure santé et ont bien des meilleurs rendements que les abeilles sursollicitées par les pesticides.


Dans le cas du Burkina Faso, un des pays les plus pauvres du monde, est aussi intéressant à aborder. L'agriculture du Burkina Faso repose sur la culture de coton.
Les agriculteurs burkinabés ont laissé tomber l'agriculture de coton OGM Monsanto car après 7ans (2016), la qualité du coton s'est beaucoup dégradée et les prix de vente aussi. Les nouvelles semences sans OGM demandent du travail certes, mais la qualité du coton est  devenue bien meilleure et les rendements aussi en peu de temps. Les agriculteurs peuvent donc se faire plus de profits.


Dans le cas du Japon, à la Fuji Farm les agriculteurs sont capbles de produire 12 000 laitues par jour. Dans cette serre, les conditions de croissance de 5 variétés de laitues sont optimales. Les quantités d'eau, de nourriture et de lumière données aux laitues ont été étudiées et sont contrôlées pour réduire au maximum les émissions en CO2, le gaspillage d'eau. Cette agriculture raisonnée permet d'avoir une laitue constante au niveau des rendements mais aussi du goût: la laitue peut alors être produite et vendu le jour même et donc cela permet de faire du profit tout en comblant les besoins des consommateurs du point de vue de la quantité.


Ainsi, on peut dire que grâce à un retour vers une agriculture moins chimique, les sols et les animaux sont capables d'être en meilleure santé et de donner des produits de meilleure qualité. Les pesticides et les OGM sont donc les substances qui épuisent les sols mais si la Terre cessent de subir ces 'attaques chimiques' elle est tout à fait capable de retrouver un équilibre normal pour continuer de produire correctement. Pour réduire la famine, il suffirait que chaque pays soit capable de produire en quantité et en qualité ce dont sa population a besoin. Ce qui est tout à fait faisable: il faudrait simplement que les pays les moins développés puissent produire pour leurs populations sans avoir à tout exporter pour les grands pays comme actuellement.

J' espère avoir répondu à ta question.
Yaëlle

sources: http://positivr.fr/abeilles-cuba-pesticides-miel/
http://positivr.fr/ogm-coton-monsanto-burkina-faso/
http://positivr.fr/salades-laitue-romaine-led-agriculture-serre-verticale-japon/

Merci Yaelle pour ta reponse tres complete, j'ai beaucoup apprecier les illustration utiliser,

Sachant qu'on sera 9 millars en 2050 esque vous pensez que dans les 30 prochaine annees on pourrait avoir une repartition assez equitable pour eradiquer la famine?


AthanasS1
Utilisateur

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences de la répartition alimentaire sur la santé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum