L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  ZouhairS1 le Ven 31 Mar 2017 - 15:40

Par Zouhair Derouich et Mathias Gallet
L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols


Mots clés : agriculture intensive, rendement, fertilité du sol, développement durable, écosystème, biodiversité



La population mondiale a plus que doublé entre 1960 et aujourd'hui en passant de 3 milliards en 1960 à 7,4 milliards aujourd'hui.  Pour répondre aux besoins alimentaires d'une population grandissante, l'homme a dû avoir recours à l'agriculture intensive.
L'agriculture intensive a pu répondre à l’augmentation de la demande en nourriture suite à la croissance démographique. Cependant, elle n'est pas sans inconvénients. L'impact néfaste de l'agriculture intensive se voit à différents niveaux à savoir: sur la population rurale qui a connu des changements vu que ce type d'agriculture demande moins de main d'œuvre, et sur  l'environnement avec tout l'écosystème qui a été perturbé. Un des aspects observé par plusieurs chercheurs est la perte de la fertilité des sols.
Quel impact a l'agriculture intensive sur la fertilité des sols?
L’agriculture intensive
On qualifie d’agriculture intensive toute agriculture moderne visant à maximiser les rendements tout en utilisant des produits chimiques tels que les engrais ou encore les pesticides et en ayant recours à des machines de plus en plus grandes.


Les avantages de l’agriculture intensive
L’agriculture intensive a permis d’élever considérablement la productivité agricole et de diminuer les coûts de production. Ce qui a abouti à une abondance en alimentation à des prix abordables pour la majorité de la population. Aussi l’agriculture intensive a permis dans la plupart des pays développés d’augmenter les exportations agricoles. Elle a aussi encouragé la création des centres de recherche pour mieux développer ce secteur, ainsi plusieurs articles et études scientifiques sont publiés chaque année. Ces études ont permis de vulgariser les connaissances dans ce domaine, et a aidé par la suite les agriculteurs à bien choisir ce qui convient le mieux pour améliorer les rendements.  Enfin, c’est de ces centres de recherches que plusieurs études, concernant les inconvénients d’une telle exploitation agricole particulièrement le recours aux engrais et aux produits phytosanitaires, ont mis en évidence les éventuels dangers d’une agriculture excessive.  

Les inconvénients de l’agriculture intensive
Certes  l’agriculture intensive a pu fournir de la nourriture suffisante pour une population qui n’arrête pas d’augmenter, mais différentes études ont montré qu’elle a affecté l’écosystème en perturbant l’équilibre naturel,  ainsi que les ressources naturelles vitales, soit l’eau, les sols, les boisés, la faune et la flore. Aussi elle est responsable du changement social qu’a connu le monde rural. En effet, le recours à la mécanisation a fait diminué la main d’œuvre ce qui a pour conséquence des vagues de migrations des ruraux vers les villes modifiant ainsi la société rurale.
Outre le changement social, l’agriculture intensive  est responsable de la présence des taux élevés du phosphore et d’azote, ainsi que des produits phytosanitaires dans les cours d’eau et même dans les eaux souterraines causée par infiltration de ces produits utilisés. La pollution des eaux nuit non seulement aux espèces vivantes à proximité des champs où sont utilisés ces engrais, mais leur impact affecte tous l’écosystème même aux endroits très éloignés du point d’application.
Les produits phytosanitaires (pesticides, herbicides) utilisés peuvent contaminer l'environnement et être toxiques pour la faune et la flore du sol. Leur utilisation provoque des modifications importantes dans la composition biologique des sols et leurs fonctions, et conduit par la suite à l’extinction de certaines espèces sensibles et à la multiplication d'autres organismes adaptés menaçant ainsi la biodiversité du milieu.
Ces produits organiques ont la qualité d’être persistants (non biodégradable) et leur effet accumulatif a été observé, ce qui a suscité beaucoup d’inquiétudes. Différentes études récentes ont mis au clair leur impact néfaste sur la santé humaine ainsi que sur la faune et la flore, et certains de ces produits ont été classés comme perturbateur du système endocrinien.

La perte de fertilité des sols


Tout d’abord qu'est-ce que le sol?
Le sol est la partie supérieure de la croûte terrestre qui s’est formé par l’altération mécanique et chimique de la couche superficielle de la roche mère sous l’action de l’érosion pendant des milliers d’années. Généralement, le sol est composé de couches superposées :

  • La litière qui constitue le milieu de vie de beaucoup d’animaux. Elle est composée de restes de végétaux et d’animaux en décomposition.
  • L’humus est une matière souple et aérée composée de reste d’animaux et  végétaux totalement décomposés.
  • Une couche minérale constituée de morceaux de roches et de sable.




Sous l’action de l’agriculture intensive l’érosion du sol, qui est un phénomène naturel désignant l’amincissement de la couche arable (terre qui peut être cultivée), s’accélère. Ce phénomène cause la perte de fertilité du sol et entraine une baisse de sa qualité, et par conséquent conduit à une diminution  des rendements des récoltes ainsi que de leur qualité nutritive.
L'agriculture intensive nuit à la fertilité des sols en accélérant l'érosion hydrique qui est naturelle. Le sol comporte 80% de la biomasse vivante de la Terre. Cette biomasse est composée d’êtres vivants, qui sont des micro-organismes tels que des bactéries et des champignons, se nourrissant de matière organique. Or l'agriculture intensive diminue le taux de matière organique à cause des labours trop profonds,  le déversement d'engrais chimique et l’utilisation de pesticides. Le sol ainsi se trouve  exposé à l’érosion, ce qui  provoque une baisse de la qualité et de la quantité de la matière organique en surface. Cette baisse entraine la mort des microorganismes suite à l’absence  de la matière organique nécessaire à leur survie. Le sol dépourvu de ces organismes, qui minéralisent la matière organique et libèrent de l’azote minéral dont la plante se nourrit, perd sa fertilité.
De plus le passage d’engins de plus en plus lourds (utilisés dans l’agriculture intensive) peut aussi influencer la fertilité du sol. En effet, un sol compacté ne laisse passer ni l’eau, ni l’air et tue les organismes dans le sol. La perte de fertilité des sols entraine une baisse de rendement et la désertification.


La prise de conscience des aspects néfastes de cette agriculture sur la santé, sur l’environnement et notamment sur la fertilité des sols s’est bien installée.
L’agriculture alternative propose de maintenir la biodiversité du sol en utilisant des pratiques basées sur des propriétés naturelles du sol  avec de meilleurs rendements tout en respectant la biodiversité des sols. Des pratiques alternatives ont été étudiées et elles sont de plus en plus utilisées dans le monde. Quelques exemples sont cités ci-dessous.    
Il est connu que les besoins des cultures en eau et en nutriments varient selon la nature de ces cultures. La  rotation des cultures permet d’établir un certain équilibre et ainsi d'éviter le manque en minéraux dans le sol. Les recherches en agronomie ont permis de constater que les plantes légumineuses sont capables de fixer et transformer l’azote ce qui augmente le taux d’azote dans le sol sans recours aux engrais azotés.
Le système de jachère qui consiste à laisser les sols agricoles au repos permet la restauration de la fertilité des sols car il enrichie le sol en matière organique issue de la décomposition des plantes et permet aussi de maintenir la biodiversité du sol.
L’utilisation des matières organiques compostées, des produits préparés à base des végétaux, ou des sous-produits d’élevage, permet de fertiliser les sols et ainsi remplacer les engrais chimiques.
Pour remplacer les produits phytosanitaires, d’autres méthodes alternatives proposent d’utiliser les prédateurs naturels ou des produits à base de plantes et de produits naturels ce qui limitera la pollution des eaux et des sols et aura un impact minimal sur la biodiversité du sol.  
Bien que ces pratiques ne soient pas encore généralisées, l’agriculture biologique est devenue de plus en plus pratiquée et les produits qualifiés bio ont pris place dans les rayons des produits alimentaires. La prise en conscience de la population et le constat des résultats à long termes de l’agriculture intensive poussent les responsables du secteur agricole à prendre en considération les craintes de dangers de l’agriculture intensive et à s’orienter vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement qui s’inscrit dans un processus de développement durable.
.


Références bibliographiques
A.Campagne.2014. La mort des sols.
http://pensee-radicale-en-construction.overblog.com/2013/12/la-mort-des-sols.html. Consulté le 08/03/2017.
Lucie Sauvé et Denise Proulx. 2007. Regard sur l’agriculture productiviste à la lumière de l’étude de cas de la production porcine industrielle.  Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement.  http://www.caaaq.gouv.qc.ca/userfiles/File/Memoire%20Laurentides-Montreal%20special/06-14-MS-Chaire_recherche_education_environnement_final.pdf. Consulté le 05/03/2017.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Sol_(p%C3%A9dologie
Jonathan Ludd.2006. La destruction des sols par l’agriculture intensive. Passarello Eco
http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=990. Consulté le 05/03/2017.
Jim Ritter. 2012. L'érosion du sol – Causes et effets. Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario.  
http://www.omafra.gov.on.ca/french/engineer/facts/12-054.htm#1 . Consulté le 05/03/2017.
Une demande alimentaire croissante. 2011. The Khaleej Time. Consulté le 18/03/2017
Structure du sol. 2013. http://lewebpedagogique.com/brefjailuleblogduprofdesvt/2013/11/18/le-sol-cultive-structure-proprietes/ . Consulté 18/03/17
Carte montrant la dégradation des sols. 1990. http://www.fao.org/docrep/006/X9681F/x9681f04.htm Consulté le 18/03/17
https://climatevulture.com/category/blog-topics/agriculture/

ZouhairS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  Manal_S1 le Lun 17 Avr 2017 - 12:42

Bonjour à vous,
J'ai bien aimé votre article, il était très clair. J'ai bien compris que l'agriculture intensive pouvait avoir des effets négatifs comme des effets positifs, cependant je remarque ces effets positifs ne s'appliquent pas tant aux pays du Sud, d'une part à cause de leur pauvreté. Ils ne peuvent pas donc se permettre d'énormes machines. Ainsi en quoi est-ce que l'agriculture intensive a des effets positifs sur la fertilité des sols dans les pays du sud?
avatar
Manal_S1
Utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  aliaS1 le Dim 23 Avr 2017 - 0:38

Bonjour !
Vous avez proposé des agricultures alternatives comme solution à l'infertilité des sols. J'ai entendu parler du commerce équitable qui est en ce moment assez "tendance" puisqu'il favorise les petits producteurs, leur donnant alors un avantage face aux grands.

Le commerce équitable, comme je l'ai dit, vise à favoriser l'agriculture vivrière. Donc à favoriser les petits producteurs notamment ceux du sud économique qui n'utilisent que rarement des pesticides et n'ont pas de grandes machines puisqu'ils n'ont pas les moyens de s'en procurer. L'agriculture vivrière qu'ils pratiquent est l'opposée de l'agriculture intensive : elle es modérée, très peu mécanisée et n'utilise pas de pesticides.

Pensez vous que l'agriculture vivrière et le commerce équitable pourraient remplacer complètement l'agriculture intensive qui est certes efficace mais qui  présente aussi de nombreux inconvénients ?

pour en savoir plus sur le commerce équitable, je vous recommande de visiter ce site : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Commerce_equitable.htm

Merci
Alia Lansade

aliaS1
Utilisateur

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  Manal_S1 le Dim 23 Avr 2017 - 18:01

Bonjour Alia,
Ton commentaire m'a beaucoup intéressée, car il complète ma question d'une certaine façon. J'ai lu le lien que tu as mis, et selon eux il s'agit d'un '' partenariat entre des distributeurs de pays riches et des producteurs de pays pauvres''. Les pays pauvres n'ont pas grands choses à donner aux pays riches en échange, penses-tu donc que ce type de commerce soit très efficace, malgré le fait que ce soit tendance? (on pourrait parler de la mode hippie qui est très tendance mais que personne ne porte par exemple) ne penses-tu donc pas qu'il y a autre d'autres facteurs qui permettent de favoriser l'agriculture vivrière?
Je suis impatiente de voir ta réponse,
Manal,
avatar
Manal_S1
Utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  Vincent.S2 le Ven 28 Avr 2017 - 0:09

Bonjour ZouZou;
Ce sujet est fort intéressant et nous ouvre les yeux sur les impacts de l'agriculture intensive. Vous avez cepandant proposé comme solution d'utiliser l'agriculture biologique afin de produire tout en respectant la fertilité des sols. Mais cette agriculture ne contient-elle pas de gros désavantage ? Car aujourd'hui nous voulons nourrir toute une terre en respectant l'environnement or l'agriculture biologique offre un respect de l'environnement mais ne pourra jamais produire assez pour 7 milliards de personne. Ne pensez vous pas retirer cette solution de votre liste ?

Vincent.S2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  FabienS2 le Ven 28 Avr 2017 - 0:38

Bonsoir Mathias et zouzou,
Dans votre article très intéressant, vous parlez du fait qu'une agriculture excessive entraîne une accélération de la dégradation des sols utilises pour cultiver. Sur la carte montrant les zones concernés par la dégradation des sols, on observe un relativement grand nombres de zones ou le risque est élevé surtout en Afrique, j'aimerais donc savoir si a votre avis  il est encore possible de pratiquer les différentes agricultures dont vous parlez pour remplace l'agriculture intensive dans ces endroits sachant que par exemple en Afrique l'agriculture représente la principal source de nourriture pour les Hommes ?

Merci et que le pouvoir du LOVE IS BLIND soit avec vous afro


Dernière édition par FabienS2 le Sam 29 Avr 2017 - 17:10, édité 1 fois

FabienS2
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  ZouhairS1 le Sam 29 Avr 2017 - 15:29

Vincent.S2 a écrit:Bonjour ZouZou;
Ce sujet est fort intéressant et nous ouvre les yeux sur les impacts de l'agriculture intensive. Vous avez cepandant proposé comme solution d'utiliser l'agriculture biologique afin de produire tout en respectant la fertilité des sols. Mais cette agriculture ne contient-elle pas de gros désavantage ? Car aujourd'hui nous voulons nourrir toute une terre en respectant l'environnement or l'agriculture biologique offre un respect de l'environnement mais ne pourra jamais produire assez pour 7 milliards de personne. Ne pensez vous pas retirer cette solution de votre liste ?
Bonjour Vincent,
Merci pour ta question. Il est vrai que l'agriculture biologique a un gros désavantage qui est le problème de la productivité et du rendement non maximiser. C'est pour cela que nous citons dans la conclusion de notre article que l'agriculture raisonnée et alternative sont à privilégier pour l'avenir pour leur capacité à fournir un rendement assez élevé tout en respectant l'environnement.

ZouhairS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  Vincent.S2 le Sam 29 Avr 2017 - 15:52

Merci Zouhair pour cette réponse!
Vous avez en effet raison il est bien meilleur d'utiliser les deux afin de pouvoir nourrir toute une planète. Mais une question me vient à la tête malgré ces sols dégradés comment expliquer des rendements aussi bien élevés en agriculture intensive ?

Vincent.S2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 31/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  aliaS1 le Sam 29 Avr 2017 - 20:24

Manal_S1 a écrit:Bonjour Alia,
Ton commentaire m'a beaucoup intéressée, car il complète ma question d'une certaine façon. J'ai lu le lien que tu as mis, et selon eux il s'agit d'un '' partenariat entre des distributeurs de pays riches et des producteurs de pays pauvres''. Les pays pauvres n'ont pas grands choses à donner aux pays riches en échange, penses-tu donc que ce type de commerce soit très efficace, malgré le fait que ce soit tendance? (on pourrait parler de la mode hippie qui est très tendance mais que personne ne porte par exemple) ne penses-tu donc pas qu'il y a autre d'autres facteurs qui permettent de favoriser l'agriculture vivrière?
Je suis impatiente de voir ta réponse,
Manal,

Bonjour Manal,

Je ne pense pas que tu aies bien compris le mot "tendance" que j'ai employé... Je voulais dire assez à la mode en ce moment, façon hipster, bobo. Very Happy
Ensuite, par "combinaison des producteurs riches et des pauvres", je ne voulais pas parler d'un partenariat entre pays riches et pays pauvres dans quel cas bien sûr les producteurs pauvres auraient dû quelque chose aux plus riches pour une quelconque aide. Ce que je voulais dire était plutôt de mettre autant en avant sur le marché les produits issus de l'agriculture équitable qu'intensive. Ainsi, je proposais plutôt une "alliance" grands producteurs/petits producteurs : les grands producteurs devraient aussi laisser de la place aux petits et ils devraient également arrêter d'imposer des normes de consommation. Cela créerait une agriculture productive, respectueuse de l'environnement et des plus pauvres (dans le sud économique). J'attends simplement que Zouhair ou Mathias valident ma proposition Very Happy

Merci Manal pour ta réponse
Alia

aliaS1
Utilisateur

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  ZouhairS1 le Dim 30 Avr 2017 - 14:19

Vincent.S2 a écrit:Merci Zouhair pour cette réponse!
Vous avez en effet raison il est bien meilleur d'utiliser les deux afin de pouvoir nourrir toute une planète. Mais une question me vient à la tête malgré ces sols dégradés comment expliquer des rendements aussi bien élevés en agriculture intensive ?
Bonjour Vincent,
Merci pour ta question pertinente. L'agriculture intensive utilise afin de maximiser les rendements des équipements moderne tel que des machines, de produits chimiques tel que des engrais ou encore des pesticides et aussi des OGM.

ZouhairS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  ZouhairS1 le Dim 30 Avr 2017 - 14:32

aliaS1 a écrit:Bonjour !
Vous avez proposé des agricultures alternatives comme solution à l'infertilité des sols. J'ai entendu parler du commerce équitable qui est en ce moment assez "tendance" puisqu'il favorise les petits producteurs, leur donnant alors un avantage face aux grands.

Le commerce équitable, comme je l'ai dit, vise à favoriser l'agriculture vivrière. Donc à favoriser les petits producteurs notamment ceux du sud économique qui n'utilisent que rarement des pesticides et n'ont pas de grandes machines puisqu'ils n'ont pas les moyens de s'en procurer. L'agriculture vivrière qu'ils pratiquent est l'opposée de l'agriculture intensive : elle es modérée, très peu mécanisée et n'utilise pas de pesticides.

Pensez vous que l'agriculture vivrière et le commerce équitable pourraient remplacer complètement l'agriculture intensive qui est certes efficace mais qui  présente aussi de nombreux inconvénients ?

pour en savoir plus sur le commerce équitable, je vous recommande de visiter ce site : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Commerce_equitable.htm

Merci
Alia Lansade

Bonjour Alia,
Merci pour ta question. Il est vrai que du point de vue environnemental l'agriculture vivrière et le commerce équitable sont largement plus favorable que l'agriculture intensive. Cependant le rendement de l'agriculture vivrière est largement inférieur à celui de l'agriculture intensive. Pour cela je ne pense pas que l'agriculture vivrière et le commerce équitable ne remplaceront pas l'agriculture intensive face à un population croissante.

ZouhairS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  aliaS1 le Dim 30 Avr 2017 - 15:25

ZouhairS1 a écrit:
Bonjour Alia,
Merci pour ta question. Il est vrai que du point de vue environnemental l'agriculture vivrière et le commerce équitable sont largement plus favorable que l'agriculture intensive. Cependant le rendement de l'agriculture vivrière est largement inférieur à celui de l'agriculture intensive. Pour cela je ne pense pas que l'agriculture vivrière et le commerce équitable ne remplaceront pas  l'agriculture intensive face à un population croissante.

Bonjour Zouhair,
Étant donné que l'agriculture intensive n'est clairement pas une solution durable face à une population croissante, il faudrait trouver une agriculture respectueuse de l'environnement et en même temps efficace : une agriculture raisonnée. Tu as parlé dans ton article d'une agriculture alternative ? Voulais-tu dire une agriculture raisonnée ? Si non, peux-tu préciser ce qu'est l'agriculture alternative ?
Tu as aussi parlé de l'agriculture biologique comme autre solution de remplacement de l'agriculture intensive, mais l'agriculture biologique se rapproche beaucoup de l'agriculture vivrière et n'est donc pas vraiment la bonne solution contre l'agriculture intensive puisque la licence "produit issu de l'agriculture biologique" est très compliquée à obtenir donc très peu de produits sont qualifiables de "biologiques". De plus, l'agriculture biologique, comme la vivrière n'est pas très productive. Est-il donc judicieux de la considérer comme pouvant remplacer l'agriculture intensive ?

Merci
Alia

aliaS1
Utilisateur

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  ZouhairS1 le Dim 30 Avr 2017 - 19:13

FabienS2 a écrit:Bonsoir Mathias et zouzou,
Dans votre article très intéressant, vous parlez du fait qu'une agriculture excessive entraîne une accélération de la dégradation des sols utilises pour cultiver. Sur la carte montrant les zones concernés par la dégradation des sols, on observe un relativement grand nombres de zones ou le risque est élevé surtout en Afrique, j'aimerais donc savoir si a votre avis  il est encore possible de pratiquer les différentes agricultures dont vous parlez pour remplace l'agriculture intensive dans ces endroits sachant que par exemple en Afrique l'agriculture représente la principal source de nourriture pour les Hommes ?

Merci et que le pouvoir du LOVE IS BLIND soit avec vous afro
Bonsoir Fabien,
Merci pour ta question, la plupart des sols en Afrique on été mal entretenu et certaines parties en sont même morte. Il sera donc impossible d'y pratiquer quelconque type d'agriculture. Cependant, sur les sols encore exploitables il serai intéressant d'y pratiquer l'agriculture raisonnée ou alternative. Du côté rendement ces deux type d'agriculture ont un rendement inférieur à celui de l'agriculture intensive.

ZouhairS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  ZouhairS1 le Dim 30 Avr 2017 - 21:11

aliaS1 a écrit:
ZouhairS1 a écrit:
Bonjour Alia,
Merci pour ta question. Il est vrai que du point de vue environnemental l'agriculture vivrière et le commerce équitable sont largement plus favorable que l'agriculture intensive. Cependant le rendement de l'agriculture vivrière est largement inférieur à celui de l'agriculture intensive. Pour cela je ne pense pas que l'agriculture vivrière et le commerce équitable ne remplaceront pas  l'agriculture intensive face à un population croissante.

Bonjour Zouhair,
Étant donné que l'agriculture intensive n'est clairement pas une solution durable face à une population croissante, il faudrait trouver une agriculture respectueuse de l'environnement et en même temps efficace : une agriculture raisonnée. Tu as parlé dans ton article d'une agriculture alternative ? Voulais-tu dire une agriculture raisonnée ? Si non, peux-tu préciser ce qu'est l'agriculture alternative ?
Tu as aussi parlé de l'agriculture biologique comme autre solution de remplacement de l'agriculture intensive, mais l'agriculture biologique se rapproche beaucoup de l'agriculture vivrière et n'est donc pas vraiment la bonne solution contre l'agriculture intensive puisque la licence "produit issu de l'agriculture biologique" est très compliquée à obtenir donc très peu de produits sont qualifiables de "biologiques". De plus, l'agriculture biologique, comme la vivrière n'est pas très productive. Est-il donc judicieux de la considérer comme pouvant remplacer l'agriculture intensive ?

Merci
Alia
Bonjour Alia,
Merci pour tes questions qui permettrons d'éclaircir mes propos. L'agriculture alternative est un catégorie de types d'agriculture regroupant notamment l'agriculture raisonnée. L'agriculture alternative consiste à:
- Observer le comportement de la nature dans notre environnement pour comprendre son fonctionnement afin d'en reproduire les cycles naturels.
- Ne pas agir comme un « exploitant agricole » ; se comporter comme un gardien protecteur de son environnement.
- Respecter le cycle naturel des plantes, ne pas les forcer à produire plus que ce qu'elles donnent avec générosité sans l'intervention de l'homme
- Rendre à la terre ce qu'elle nous donne ; la nourrir pour qu'elle nous nourrisse
- Ne pas utiliser de produits chimiques
L'agriculture biologique ne remplacera pas l'agriculture intensive vu son rendement inférieur à cette dernière.

ZouhairS1
Utilisateur

Messages : 12
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  aliaS1 le Dim 30 Avr 2017 - 21:58

[/quote]
Bonjour Alia,
Merci pour tes questions qui permettrons d'éclaircir mes propos. L'agriculture alternative est un catégorie de types d'agriculture regroupant notamment l'agriculture raisonnée. L'agriculture alternative consiste à:
 - Observer le comportement de la nature dans notre environnement pour comprendre son fonctionnement afin d'en reproduire les cycles naturels.
 - Ne pas agir comme un « exploitant agricole » ; se comporter comme un gardien protecteur de son environnement.
 -  Respecter le cycle naturel des plantes, ne pas les forcer à produire plus que ce qu'elles donnent avec générosité sans l'intervention de l'homme
 - Rendre à la terre ce qu'elle nous donne ; la nourrir pour qu'elle nous nourrisse
 -  Ne pas utiliser de produits chimiques
L'agriculture biologique ne remplacera pas l'agriculture intensive vu son rendement inférieur à cette dernière.[/quote]

Bonsoir Zouhair,

Merci pour tes précisions! Very Happy
Mais de ce que tu me dis, l'agriculture alternative dont tu fais la promotion se rapproche beaucoup de l'agriculture biologique dont tu considères le rendement comme peu effectif...
Peux-tu alors me dire quelles sont les différences entre l'agriculture biologique et alternative ? Peut-être, sont-elles différentes sur le plan économique et social ?

Merci
Alia

aliaS1
Utilisateur

Messages : 28
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  FabienS2 le Dim 30 Avr 2017 - 23:12

ZouhairS1 a écrit:
FabienS2 a écrit:Bonsoir Mathias et zouzou,
Dans votre article très intéressant, vous parlez du fait qu'une agriculture excessive entraîne une accélération de la dégradation des sols utilises pour cultiver. Sur la carte montrant les zones concernés par la dégradation des sols, on observe un relativement grand nombres de zones ou le risque est élevé surtout en Afrique, j'aimerais donc savoir si a votre avis  il est encore possible de pratiquer les différentes agricultures dont vous parlez pour remplace l'agriculture intensive dans ces endroits sachant que par exemple en Afrique l'agriculture représente la principal source de nourriture pour les Hommes ?

Merci et que le pouvoir du LOVE IS BLIND soit avec vous afro
Bonsoir Fabien,
Merci pour ta question, la plupart des sols en Afrique on été mal entretenu et certaines parties en sont même morte. Il sera donc impossible d'y pratiquer quelconque type d'agriculture. Cependant, sur les sols encore exploitables il serai intéressant d'y pratiquer l'agriculture raisonnée ou alternative. Du côté rendement ces deux type d'agriculture ont un rendement inférieur à celui de l'agriculture intensive.  
Bonsoir,
Mais comme tu le dis si ces deux agricultures ont un rendement inférieur a celui de l'agriculture intensive, elles ne pourront pas nourrir pleinement les populations africaines donc je ne vois pas en quoi il serait intéressant de les pratiquer voudrais-tu bien m’éclairer sur cela?
Merci,afro

FabienS2
Utilisateur

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  Manal_S1 le Mar 2 Mai 2017 - 13:23

aliaS1 a écrit:
Manal_S1 a écrit:Bonjour Alia,
Ton commentaire m'a beaucoup intéressée, car il complète ma question d'une certaine façon. J'ai lu le lien que tu as mis, et selon eux il s'agit d'un '' partenariat entre des distributeurs de pays riches et des producteurs de pays pauvres''. Les pays pauvres n'ont pas grands choses à donner aux pays riches en échange, penses-tu donc que ce type de commerce soit très efficace, malgré le fait que ce soit tendance? (on pourrait parler de la mode hippie qui est très tendance mais que personne ne porte par exemple) ne penses-tu donc pas qu'il y a autre d'autres facteurs qui permettent de favoriser l'agriculture vivrière?
Je suis impatiente de voir ta réponse,
Manal,

Bonjour Manal,

Je ne pense pas que tu aies bien compris le mot "tendance" que j'ai employé... Je voulais dire assez à la mode en ce moment, façon hipster, bobo. Very Happy
Ensuite, par "combinaison des producteurs riches et des pauvres", je ne voulais pas parler d'un partenariat entre pays riches et pays pauvres dans quel cas bien sûr les producteurs pauvres auraient dû quelque chose aux plus riches pour une quelconque aide. Ce que je voulais dire était plutôt de mettre autant en avant sur le marché les produits issus de l'agriculture équitable qu'intensive. Ainsi, je proposais plutôt une "alliance" grands producteurs/petits producteurs : les grands producteurs devraient aussi laisser de la place aux petits et ils devraient également arrêter d'imposer des normes de consommation. Cela créerait une agriculture productive, respectueuse de l'environnement et des plus pauvres (dans le sud économique). J'attends simplement que Zouhair ou Mathias valident ma proposition Very Happy

Merci Manal pour ta réponse
Alia

Re-bonjour Alia,
Merci de m'avoir éclaircie les idées, mais j'ai une autre question (d'où le principe du débat)
Tu dis ''arrêter d'imposer des normes de consommation'', mais malgré tout ne pense-tu pas que ces producteurs sont chacun influencé par leur pays? J'ai récemment lu un article comme quoi la France mettait pleins de pression sur ses agriculteurs, penses-tu que des agriculteurs français pourront arrêter d'imposer ces normes là qui permettent aux pays d'être bénéficiaire?
Merci encore de ta réponse claire!

(Mathias et Zouhair manifestez-vous roh)
Manal
avatar
Manal_S1
Utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact de l'agriculture intensive sur la fertilité des sols

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum