La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  Caroline S2 le Dim 30 Avr 2017 - 13:20

SamanthaS2 a écrit:Bonjour les filles,
J'ai une autre question, est-ce qu'il y a des moyens ou des projets entrepris pour aider ceux qui auraient consommés ou été exposés au méthylmercure. Si oui, est-ce que vous pourriez me citer un exemple?
Merci
Samantha Dessureault-M


SamanthaS2 a écrit:Bonsoir Mya,
Merci pour ta réponse très claire, mais en la lisant une autre question m'ait venue: si ces sites contribuent à la bioaccumulation, ne serait-il pas plus prudent d'arrêter leurs activités pour mieux protéger l'environnement et les écosystèmes présents? Aussi comme les volcans et les mines contribuent à la bioaccumulation et qu'on ne peut les empêcher de le faire, quels sont les moyens entrepris pour diminuer la bioaccumulation dans l'environnement (s'ils existent)?
Merci
Samantha Dessureault-M

Bonjour samantha,
Afin de répondre à tes questions, dans un premier temps, il existe plusieurs site tel santé canada qui explique les risque d'intoxication du mercure et comment faire si on est contaminé.
http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/contaminants/mercur/index-fra.php
Dans un deuxième temps, arrêter l'activité des usines peut être compliqué car ils constituent des énergies essentiels de nos jours, mais une solution serait plutôt d'essayer de développer et favoriser les énergie qui expulse le moins ou aucun mercure (comme j'ai répondu plutôt à Sophia) tels les énergie propres qui n'utilise pas de combustion du charbon (la combustion du charbon étant une source d'expulsions de mercure), réduire le taux d'extraction minière de mercure, mais aussi réduire l'utilisation des produits contenant du mercure et favoriser de nouvelle technique pour l'utilisation, la manipulation et l’élimination des produits contenant du mercure.
De plus afin de mieux contrôler le mercure présent dans l’environnement le Gouvernement du Canada effectue plusieurs test des eaux afin de surveiller la concentration du mercure et s'assurer de sa pureté et qu'elle puisse être consommé sans conséquences pour l'Homme. Plusieurs programme on été mis en place tu peut avoir plus d'information ici: http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/contaminants/mercur/index-fra.php#q-60

Merci
Caroline et Mya

Caroline S2
Utilisateur

Messages : 25
Date d'inscription : 17/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  Caroline S2 le Dim 30 Avr 2017 - 13:44

Sarah S2 a écrit:Bonsoir les filles,
Merci pour votre réponse. Je me demandais alors, vu le très grand nombre de lacs au Canada (31 190 lacs sans compter les plus petits), si certains avait été répertoriés comme contenant une forte quantité de Méthylmercure, empêchant alors toute pêche dans ces derniers?
Bonne nuit,
Sarah Oussaid.

Élise S2 a écrit:Oui merci beacoup pour la réponse. Je me demandais cependant si il y avait des régions marines plus affectés ar ce problème que d'autre?
Merci

Bonjour Sarah et Élise, une partie de vos questions pouvait être répondue en même temps donc nous avons décidé de les traiter ensemble.

Oui, il existe des lacs ayant une quantités de mercure plus élevé que d'autre, cela est du aux milieux, si il ce situe proche d'usines ou de milieux ayant des expositions au mercure plus élevé. Le gouvernement du Canada n'a pas interdit la pêche dans les lacs ayant des quantités de mercure plus élevés, mais préviens les pêcheurs et de nombreux insigne y sont placés. Le gouvernement incite les pêcheurs à connaître les lieux ayant plus de mercure et combien de fois par semaine et/ou mois certain poisson peuvent être consommé(car certain contiennent plus de méthylmercure que d'autre).

Recommandations (un repas = 230 grammes (8 onces) de poisson frais) :

Aucune restriction : grand corégone, omble de fontaine (truite mouchetée), autres truites (sauf le touladi), éperlan arc-en-ciel, saumon de l'Atlantique, poulamon, alose savoureuse
Un repas par semaine ou moins : barbotte, crapet, esturgeon, lotte, meunier, perchaude
Deux repas par mois : achigan, brochet, doré, maskinongé, touladi (truite grise)
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/788926/poissons-peche-sportive-dore-brochet-truite-mercure-consommation

Le gouvernement du Canada afin de surveiller le taux de mercure dans l'eau effectue quotidiennement des tests et a mis en place de nombreux programme. http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/contaminants/mercur/index-fra.php#q-60

Le gouvernement ne veut pas que les pêcheurs arrête la consommation (car pour l'instant la quantité de mercure n'est pas majeur), mais qu'il ce renseigne grâce aux nombreux sites tels Santé Canada sur le sujet, afin de faire attention et de prévenir les conséquences possible.

J’espère que nous avons put répondre correctement à vos question!
Mya et caroline


Dernière édition par Caroline S2 le Dim 30 Avr 2017 - 19:23, édité 3 fois

Caroline S2
Utilisateur

Messages : 25
Date d'inscription : 17/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  SamanthaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 14:06

Caroline S2 a écrit:
SamanthaS2 a écrit:Bonjour les filles,
J'ai une autre question, est-ce qu'il y a des moyens ou des projets entrepris pour aider ceux qui auraient consommés ou été exposés au méthylmercure. Si oui, est-ce que vous pourriez me citer un exemple?
Merci
Samantha Dessureault-M
 

SamanthaS2 a écrit:Bonsoir Mya,
Merci pour ta réponse très claire, mais en la lisant une autre question m'ait venue: si ces sites contribuent à la bioaccumulation, ne serait-il pas plus prudent d'arrêter leurs activités pour mieux protéger l'environnement et les écosystèmes présents? Aussi comme les volcans et les mines contribuent à la bioaccumulation et qu'on ne peut les empêcher de le faire, quels sont les moyens entrepris pour diminuer la bioaccumulation dans l'environnement (s'ils existent)?
Merci
Samantha Dessureault-M

Bonjour samantha,
Afin de répondre à tes questions, dans un premier temps, il existe plusieurs site tel santé canada qui explique les risque d'intoxication du mercure et comment faire si on est contaminé.
http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/contaminants/mercur/index-fra.php
Dans un deuxième temps, arrêter l'activité des usines peut être compliqué car ils constituent des énergies essentiels de nos jours, mais une solution serait plutôt d'essayer de développer et favoriser les énergie qui expulse le moins ou aucun mercure (comme j'ai répondu plutôt à Sophia) tels les énergie propres qui n'utilise pas de combustion du charbon (la combustion du charbon étant une source d'expulsions de mercure), réduire le taux d'extraction minière de mercure, mais aussi réduire l'utilisation des produits contenant du mercure et favoriser de nouvelle technique pour l'utilisation, la manipulation et l’élimination des produits contenant du mercure.
De plus afin de mieux contrôler le mercure présent dans l’environnement le Gouvernement du Canada effectue plusieurs test des eaux afin de surveiller la concentration du mercure et s'assurer de sa pureté et qu'elle puisse être consommé sans conséquences pour l'Homme. Plusieurs programme on été mis en place tu peut avoir plus d'information ici: http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/contaminants/mercur/index-fra.php#q-60

Merci
Caroline et Mya

Bonjour les filles,
Merci beaucoup pour vos réponses mais j'aurai une toute dernière question mais je ne sais si elle a déjà été posée: quelles devraient être les précautions prises par un consommateur lorsqu'il achète un produit qui peut être potentiellement exposé au mercure comme le poisson?
Merci!
Samantha Dessureault-M

SamanthaS2
Utilisateur

Messages : 16
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  Caroline S2 le Dim 30 Avr 2017 - 14:21

SamanthaS2 a écrit:Bonjour les filles,
Merci beaucoup pour vos réponses mais j'aurai une toute dernière question mais je ne sais si elle a déjà été posée: quelles devraient être les précautions prises par un consommateur lorsqu'il achète un produit qui peut être potentiellement exposé au mercure comme le poisson?
Merci!
Samantha Dessureault-M

Bonjour Samantha,
Lorsqu'un consommateur achète un poisson, afin de diminuer les répercutions possible suite à la consommation trop répétitifs de poisson ayant une certaine quantité de mercure, l'une des précautions qu'il peut prendre est, dans un premier temps, savoir les poissons qui contiennent en général plus de mercure et de savoir combien de fois il peut en consommer (en ce renseignant sur les sites de santé canada par exemple). Dans un deuxième temps, après la récolte (pêche) du poisson ou l'achat de ce dernier, afin de réduire l'exposition au méthylmercure, le consommateurs devrait rejeter la graisse, les viscères et la peau (car là son les lieux ou s'accumule le plus de méthylmercure).

J’espère que nous avons put répondre à ta question!
Mya et caroline Smile

Caroline S2
Utilisateur

Messages : 25
Date d'inscription : 17/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  SamanthaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 14:28

Bonjour Samantha,
Lorsqu'un consommateur achète un poisson, afin de diminuer les répercutions possible suite à la consommation trop répétitifs de poisson ayant une certaine quantité de mercure, l'une des précautions qu'il peut prendre est, dans un premier temps, savoir les poissons qui contiennent en général plus de mercure et de savoir combien de fois il peut en consommer (en ce renseignant sur les sites de santé canada par exemple). Dans un deuxième temps, après la récolte (pêche) du poisson ou l'achat de ce dernier, afin de réduire l'exposition au méthylmercure, le consommateurs devrait rejeter la graisse, les viscères et la peau (car là son les lieux ou s'accumule le plus de méthylmercure).

J’espère que nous avons put répondre à ta question!
Mya et caroline Smile [/quote]

Merci beaucoup les filles pour vos réponses très pertinente et bien construites!
Bonne vacances
Samantha Dessureault-M

SamanthaS2
Utilisateur

Messages : 16
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  Morgane S1 le Dim 30 Avr 2017 - 23:05

Caroline S2 a écrit:
Bonjour Morgane!

Lorsque je parle d’organisme, je parle de la matière qui s'accumule dans les êtres vivants, désolé si je n'étais pas assez claire. Smile
Maintenant afin de répondre à ta question, le fait que certains organismes soient plus accumulateurs que d'autre est dû a l'organisme lui-même, mais, le milieux dans lequel il vit peut influencer cela.  Tu a un très bon raisonnement, oui d'une part les organismes les plus accumulateurs peuvent être un danger de plus grand ampleurs, mais d'autre part, généralement si l'organisme est plus accumulateurs alors cela aura des répercutions plus importantes non pour lui, mais, pour les espèces qui consomme les être vivants dans lesquels il s'est accumuler. Mais aussi la vulnérabilité des être vivant ayant bioaccumuler un organisme dépant de l'organisme absorber et de l'environnement où ils vivent (qui peut influencer les répercutions).  

J'espère que notre réponse t'est utile!

Bonsoir Caroline,

D'abord, je suis désolée pour ma réponse tardive. Ce que tu a expliqué me parait clair, mais je me suis alors posé une autre question. Pour éviter l'accumulation de certaines substances chez les différents être vivants, ne penses-tu pas que l'agriculture serait alors un solution à envisager ? En effet, elle permettrait d'éviter les substances chimiques et toxiques, pour une consommation de produits (fruits, légumes, etc.) plus saine, c'est-à-dire sans risques de bioaccumulation liés aux intrants chimiques d'une culture intensive ou raisonnée.

Merci.
Morgane:)

Morgane S1
Utilisateur

Messages : 19
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  Caroline S2 le Dim 30 Avr 2017 - 23:29

Morgane S1 a écrit:

Bonsoir Caroline,

D'abord, je suis désolée pour ma réponse tardive. Ce que tu a expliqué me parait clair, mais je me suis alors posé une autre question. Pour éviter l'accumulation de certaines substances chez les différents être vivants, ne penses-tu pas que l'agriculture serait alors un solution à envisager ? En effet, elle permettrait d'éviter les substances chimiques et toxiques, pour une consommation de produits (fruits, légumes, etc.) plus saine, c'est-à-dire sans risques de bioaccumulation liés aux intrants chimiques d'une culture intensive ou raisonnée.

Merci.
Morgane:)

Bonsoir Morgane,
Afin de répondre à ta question, ce que tu dit fait beaucoup de sens, oui ce concentré dans l'agriculture pourrait réduire les intoxications, mais stopper la consommation total de poisson ne serait possible car de nos jours ils constituent une partie essentiel de notre régime alimentaire.Donc, de notre point de vue il serait mieux de trouver un entre deux.

J'espère que nous avons put bien répondre à ta question! Smile
Caroline et Mya

Caroline S2
Utilisateur

Messages : 25
Date d'inscription : 17/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bioaccumulation et son impacte sur la santé et l'environnement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum