L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  LotfiS1 le Sam 29 Avr 2017 - 18:36

VictorS1 a écrit:Merci pour ta réponse Lotfi, elle répond exactement à ce que je voulais savoir.

Merci encore,
Victor

J'ai cru un instant que t'allais nous en rajouter une couche haha.
Ce fut un plaisir de répondre à tes questions Smile .
Lotfi
avatar
LotfiS1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  EmmaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 0:48

LotfiS1 a écrit:Bonjour Emma. C'est une question qui revient souvent, un pays qui n'a ni accès à l'océan pour dessaler l'eau, qui possède des aquifères pollués ou qui n'en possèdent pas du tout et qui manque cruellement d'eau potable n'a pas d'autre choix que de bien l'utiliser. Il faut donc optimiser son utilisation au maximum, éviter le gaspillage, utiliser les eaux usées et dans des pays comme l'Afrique où l'agriculture domine l'industrie, pourquoi ne pas opter pour  l'hydroponie, sachant que les terres ne sont pas assez irriguées due à la sécheresse.

Pour ton autre question, évidemment qu'il faut investir dans la recherche de ce domaine, l'objectif étant de pouvoir exploiter au maximum l'eau omniprésente sur Terre, soit l'eau de l'Océan. Tu me diras que le dessalement existe déjà, effectivement, mais il faudrait parvenir à produire de l'eau potable de façon à économiser le plus d'énergie, d'autant plus que les usines d'osmose inverse, qui assurent le dessalement de l'eau, utilisent des énergies fossiles néfastes pour le développement durable.

Enfin, pour ce qu'il en est de ta dernière question, je ne pense pas que le Canada puisse partager son eau avec l'outre Atlantique, le déplacement serait beaucoup trop coûteux comparé au dessalement. Pour ce qu'il en est du partage avec l’Amérique du Nord, grâce à un réseau hydrographique, c'est intéressant mais peu probable pour l'instant. Le Canada a trop peur qu'un pays comme les États-Unis, pompe sans limite ses réserves d'eau, d'une part car cela augmenterait le taux de pollution de l'eau, mais aussi car c'est un pays sur-consommateur. C'est pour cela que l'ALENA (Accord de libre-échange nord-américain) ne s’applique pas à l’eau à l’état naturel.

Voilà, merci pour tes questions pertinentes.  rabbit

Bonjour Lotfi,

Merci pour tes réponses à toutes mes questions! La réponse à ma première question, suggérant d'utiliser notre eau potable de façon économe m'a menée à faire des recherches sur les bonnes actions que l'on peut faire pour réduire notre consommation en eau potable. En effet, un projet nommé "BedZED" provenant de la Grande Bretagne a été mis en place en novembre 2002, à Londres. Ce projet consiste en la construction d'un écoquartier, visant à diminuer l'empreinte écologique des populations. Cet espace écologique a pu réduire la consommation d'eau des habitants du quartier de 50%! Je me demande donc si des projets comme celui-ci sont à envisager dans le futur, dans d'autres pays développés par exemple, ou si cette solution est trop coûteuse (17 millions pour un projet) pour être durable?
En ce qui concerne ma dernière question, à propos de l'utilité du Canada dans ce problème d'envergure mondiale, je suis d'accord que le déplacement serait beaucoup trop coûteux pour être rentable, comparativement aux bateaux pétroliers par exemple. Je trouve cela dommage qu'un pays comme le nôtre puisse jouir de cette abondance d'eau douce alors que d'autres pas.

Merci,
Emma

EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  LotfiS1 le Dim 30 Avr 2017 - 1:17

Bonsoir Emma,

Je ne connaissais pas le projet BedZED, donc merci de me l'avoir fait découvrir.
Effectivement c'est un projet très ambitieux et très coûteux, mais rentable ! Le financement de tels projets seront vite compenser avec la régression du coût énergétique qu'ils permettent. C'est donc, comme tu l'as dis un projet à envisager dans le futur, je dirais même qu'il est à envisager maintenant car il suscite des intérêts pour le futur; plus vite ce sera fait, plus vite ce sera remboursé et mieux ce sera

Et pour ta seconde remarque, oui nous devons nous estimer heureux de vivre sur la terre de nos aïeuls Very Happy mais il me semble que l'accord du partage de l'eau pourrait être modifié dans le cas d'une grande crise de l'eau .
avatar
LotfiS1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à Lotfi: une crise d'eau inévitable?

Message  EmmaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 12:53

Bonjour Lotfi,

J'admets que très souvent, ce sont lors des grandes crises que les problèmes mondiaux se règlent. Cependant Il existe des organismes tels que One Drop qui s'attaquent déjà à ce problème d'envergure et qui proposent des plans d'actions pour éviter une crise d'eau. Alors au lieu d'attendre l'arrivée de cette crise, ne serait-il pas plus astucieux d'agir le plus tôt possible pour l'empêcher, par la modification de l'accord du partage d'eau ou le développement d'organismes déjà conscients de ce problème?

Merci,
Emma


EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  GabrielS1 le Dim 30 Avr 2017 - 16:01

bonjour Emma,
Beaucoup d'organismes, ou de gouvernements, s'attachent à régler le problème, avec par exemple la création d'éco-quartiers ou des organismes comme OneDrop que tu cites. Ainsi, encourager leurs actions avant d'y être contraints par une crise serait une excellente chose, qui est en voie de réalisation.
Par contre, le partage de l'eau est une autre histoire. Premièrement, le débat sur la monneyabilité et la commercialisation de cette ressource fait rage, car certains la considérent comme une ressource comme une autre, et donc monneyable, là ou d'autres considèrent que l'eau est une ressource vitale dont l'apprivisionnement devrait être garanti gratuitement. Dans un monde ou certains considérent que vendre l'eau est immorale, un commerce international de l'eau poserait le défi de régler cette question, ce qui serait compliqué.
Deuxièmement, le peu de pays capables de vendre leur eau sont réticents à le faire. Par exemple, le Canada avait pour projet de vendre une partie de son eau à la Californie, projet qui a finalement été abandonné, et ce n'est pas le seul. Le commerce de l'eau est donc une question assez tendu, et sa réalisation serait compliquée.
avatar
GabrielS1
Utilisateur

Messages : 13
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 99
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  EmmaS2 le Dim 30 Avr 2017 - 20:22

GabrielS1 a écrit:bonjour Emma,
Beaucoup d'organismes, ou de gouvernements, s'attachent à régler le problème, avec par exemple la création d'éco-quartiers ou des organismes comme OneDrop que tu cites. Ainsi, encourager leurs actions avant d'y être contraints par une crise serait une excellente chose, qui est en voie de réalisation.
Par contre, le partage de l'eau est une autre histoire. Premièrement, le débat sur la monneyabilité et la commercialisation de cette ressource fait rage, car certains la considérent comme une ressource comme une autre, et donc monneyable, là ou d'autres considèrent que l'eau est une ressource vitale dont l'apprivisionnement devrait être garanti gratuitement. Dans un monde ou certains considérent que vendre l'eau est immorale, un commerce international de l'eau poserait le défi de régler cette question, ce qui serait compliqué.
Deuxièmement, le peu de pays capables de vendre leur eau sont réticents à le faire. Par exemple, le Canada avait pour projet de vendre une partie de son eau à la Californie, projet qui a finalement été abandonné, et ce n'est pas le seul. Le commerce de l'eau est donc une question assez tendu, et sa réalisation serait compliquée.

Merci pour ta réponse Gabriel! Je comprend mieux les enjeux moraux du commerce de l'eau, qui est une ressource vitale, ainsi que la raison pourquoi les pays qui peuvent en vendre ne veulent pas participer.

Merci encore,
Emma

EmmaS2
Utilisateur

Messages : 20
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  LotfiS1 le Dim 30 Avr 2017 - 21:50

Bonjour Noor,

Ta question sur l'utilisation des lampes avec l'hydroponie touche plus le secteur des fermes intérieures. La plupart de ces fermes doivent minimiser au maximum le coût énergétique de leurs lampes, la solution est alors d'utiliser des lampes économiques LED à rayons UV, cependant ce genre de lampes ne conviennent pas à toutes les sortes de plantes. Seules quelques plantes arrivent à être résistantes, si tu veux un exemple je peux te citer le cannabis (charmant hein), mais ils me semblent que la plupart des fruits et légumes pourraient subir des mutations. Il n'y a donc pas mieux que la lumière du Soleil, dont les UV nocifs sont filtrés par notre atmosphère rabbit .

En ce qui concerne l'hydroponie, ta remarque est juste concernant la réutilisation des eaux. Après avoir arrosé les substrats, la solution nutritive n’est pas réutilisable; on pourrait tout de même penser à mêler l'osmose inverse à l'hydroponie de façon à "purifier" l'eau, dans ce cas nous pourrions recharger l'eau en nutriment et donc la réutiliser dans le circuit.

Ton idée des deux canaux me plait beaucoup, mais je me demande quand même avec comment l'on pourrait remplacer l'eau potable par une eau non-potable mais propre Rolling Eyes
L'agriculture permet théoriquement la réutilisation de certaines eaux usées après un traitement minimal (l'eau n'est pas potable, mais peut servir à l'irrigation), cependant on ne peut pas se fier à son épuration pour ce qui concerne la vaisselle ou l'alimentation car des résidus d'hormones, voir même certains métaux peuvent être mal fitrés.

Voilà, bonne soirée.

avatar
LotfiS1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Réponse

Message  NoorS2 le Dim 30 Avr 2017 - 22:57

Salut Lotfi et Gabriel!

         Nous sommes donc d’accord sur le fait que le soleil est la meilleure source de lumière...

        Merci pour votre information sur la réintégration au circuit des eaux ayant servi à l’arrosage. J’aime beaucoup votre idée concernant la re-purification de l’eau pas osmose, afin de la réutiliser! Elle est très intéressante et ce serait selon moi, le meilleur moyen de rendre la technique rentable.   Very Happy

         Par ailleurs, vous avez dit que le traitement des eaux usées était difficilement fiable mais justement, je proposais cette solution car dans les étapes du traitement de l’eau, la phase de dénitrification et de dé-phosphatation est extrêmement coûteuse. Il s’agirait donc simplement de traiter l’eau correctement sans effectuer la phase de dé-phosphatation et de dénitrification… Je ne pense pas qu’après cela, l’eau soit toujours sale ou peu fiable si? Qu'en pensez-vous?
 
Merci! Very Happy

NoorS2
Utilisateur

Messages : 30
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  LotfiS1 le Dim 30 Avr 2017 - 23:36

Bonsoir Noor,

Sympa ta question, pour toi la dénitrification et la déphosphatation semblent n'être qu'éphémères dans le traitement des eaux. Mais je dois te rappeler que la plupart des eaux usées, une fois traitées, sont rejetés dans le milieu naturel. Le phosphate et le nitrate y sont alors toujours présents et enclenchent l'engrenage de l'eutrophisation. En gros le phosphate et le nitrate libérés dans les milieux aqueux, vont nourrir des algues. Il y'aura alors un phénomène de prolifération des algues qui vont émerger à la surface, et donc perturber les échanges du milieu avec l'air et l'énergie solaire : les plantes sous marines ne pourront donc pas se développer correctement. D'autant plus que les algues consomment de l'oxygène et perturber le taux d'O2 dans les fonds marins, ce qui va en quelques sortes "asphyxier" le milieu aquatique dans lequel peut résider plusieurs espèces de poissons.




Du coup, arrêter la dénitrification et la déphosphatation équivaut à mettre en péril des écosystèmes, et donc de perturber la biodiversité Mad

Si tu veux aller plus loin, je t'invite à lire cet article http://www.ecotoxicologie.fr/eutrophisation.php qui parle des causes de l'eutrophisation.

Je tenais aussi à te remercier car tes questions m'ont pousser à me documenter Razz
Si t'en as d'autres, n'hésite pas à les poser.
avatar
LotfiS1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à Lotfi

Message  NoorS2 le Lun 1 Mai 2017 - 0:07

Salut Lotfi,
Non non tu n'as pas compris la solution que je propose.
Je propose en fait de ne pas traiter les nitrates des eaux usées pour les réintégrer vers un certain réseau pour par la suite. Ce circuit mènerait aux agriculteurs, pour qu ils irriguent leurs champs avec une eau déjà riche en nitrates... Il ne s'agirait donc pas de rejeter les eaux usées non dénitrifiées dans la nature, tu comprends?

NoorS2
Utilisateur

Messages : 30
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  LotfiS1 le Lun 1 Mai 2017 - 0:46

Bonsoir Noor,

Autant pour moi, je pensais que tu parlais de la dénitrification totale des eaux usées.
Néanmoins je trouve ton idée d'un réseau rattaché aux agriculteurs beaucoup trop ambitieux, le projet susciterait d'une part un coût colossale pour sa mise en place mais aussi une surveillance permanente des canaux hydrographiques qui pourraient se boucher ou être pénétrés par des résidus polluants. On doit pour l'instant se contenter des vertus livrés pas mère nature et tenter de les respecter au maximum Embarassed

Merci
avatar
LotfiS1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Reponse a Lotfi

Message  NoorS2 le Lun 1 Mai 2017 - 0:53

Salut Lotfi, Je te dirais bien que le projet se révèlerait rentable sur le long terme et que livrer ''mère Nature'' aux humains serait comme se jeter dans la gueule du loup mais bon... ce débat a été très riche et j'ai été ravie de débattre avec vous Gabriel et Lotfi! Very Happy
Merci!

NoorS2
Utilisateur

Messages : 30
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  LotfiS1 le Lun 1 Mai 2017 - 1:14

NoorS2 a écrit:Salut Lotfi, Je te dirais bien que le projet se révèlerait rentable sur le long terme et que livrer ''mère Nature'' aux humains serait comme se jeter dans la gueule du loup mais bon... ce débat a été très riche et j'ai été ravie de débattre avec vous Gabriel et Lotfi! Very Happy
Merci!

Salut Noor, tu peux toujours exposer tes arguments si tu le souhaites. J'ai personnellement du mal à le considérer rentable, encore moins sur le long terme vu qu'il faudrait constamment le contrôler.
Ce fût un plaisir de débattre avec toi, bonne soirée.
avatar
LotfiS1
Utilisateur

Messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AVENIR INCERTAIN DES RESSOURCES HYDRIQUES DANS LE MONDE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum